Critique manga #005 – La Fleur Millénaire tome 1

titre manga

Les légendes et mythologies regorgent d’histoires qui fascinent et qui passionnent, depuis la nuit des temps. Nous aimons voyager et découvrir de nouveaux horizons pour mieux nous épanouir. Et telle une fleur qui bourgeonne, La Fleur Millénaire possède tous les atouts pour passionner le lecteur et l’emmener sur là où le temps n’a plus d’emprise sur notre quotidien.  

 

Achetez La Fleur Millénaire tome 1 sur le site de Kaze, ou sur Amazon.

La Fleur Millénaire est une série écrite par la mangaka Kaneyoshi Izumi, née au Japon, et qui débuta sa carrière en 1995 avec le manga Tenshi (2003 – 2006) paru dans le magazine Betsucomi de l’éditeur Shõgakukan. La même année elle est sélectionnée pour le 35ème prix de de l’éditeur et en 2005, elle reçoit le prix Shõgakukan pour son manga Sonnan ja nee yo. Entre 2000 et 2001 paraît la série Doubt !!, également publiée en anglais aux États-Unis via Viz Media et en France chez l’éditeur Kaze. Une troisième série de cette mangaka est publiée chez Kaze, Seiho Men’s School !!.

L’histoire de La Fleur Millénaire est celle de Aki fille de la reine officielle du pays de Ã, mais qui ne possède que le statut de princesse que de titre. Sa mère malade et elle sont rejetées par le roi, qui lui préfère sa seconde femme et reine, celle du pays de Do, avec qui il a eu un fils. C’est ce dernier qui sera donc le seul héritier et roi, un jour.

Dès le début on nous présente les liens entre les différents petits pays qui sont en « sursis » de guerre, par une petite carte géographique, ce qui est réellement un plus pour la compréhension tant les noms se ressemble. Ensuite, quand un personnage, par exemple le prince, le roi ou les reines apparaissent, un petit encadré est écrit pour nous dire qui est ce personnage. C’est vraiment très pratique je trouve, donc un très bon point pour la mangaka de ce côté-là.

Carte.jpg

Ce qui m’a marqué durant ma lecture est le fait que la narration est très juste, bien écrite et envoûtante de par son univers quelque peu mythologique, puisque l’on découvre la légende de la Fleur Millénaire qui nous est présentée par Hakusei, un jeune garçon aux cheveux couleur d’or et aux yeux bleus comme le ciel. Ce dernier a été vendu comme esclave par sa famille, et qui depuis passe de main en main, et se retrouve offert comme cadeau au prince de Do. Par la suite, Hakusei se retrouve en tant que serviteur de la jeune princesse, et c’est cette rencontre qui va marquer un premier tournant dans la vie de Aki.

Les personnages que l’on découvre enfants sont vraiment doux, et bien écrit. On constate très vite que Aki, n’ayant pas une vie facile, a dû grandir très vite et faire preuve d’une maturité qui n’est pas propre à un enfant de son âge. Sa mère est ce qu’elle a de plus précieux, et étant malade elle ne cesse de veiller sur elle. Aki possède aussi un fort caractère qui franchement m’a fait rire à de nombreuses reprises tant elle arrive à tenir tête à la reine de Do, et la laisser sans voix. Hakusei de son côté semble distant et froid, mais uniquement avec ceux qui veulent du mal à Aki. Il est attentif, attentionné et drôle. Lui non plus n’ayant pas eu un parcours facile on ne peut que l’apprécier, et souhaiter en découvrir davantage sur son passé qui reste un mystère jusqu’ici. De plus, il est considéré comme un « étranger » à cause de la couleur de ses cheveux et yeux. Cette situation donne lieu à de nombreux dialogues qui font réfléchir, je dois dire.

La-fleur-millenaire-manga

L’action est très présente sans pour autant dénaturer le récit de son côté shojo. Elle réside principalement sur le fait que la guerre entre les différents pays soit sur le point d’éclater, et sur le fait que Aki ne souhaite qu’une chose : être acceptée par son père, que ce dernier, pour une fois, soit fier d’elle. C’est ainsi qu’elle va se retrouver en train d’apprendre les « Six Arts » qui consiste à apprendre à manier l’épée, l’arc, avoir de la culture dans tous les domaines et savoir monter à cheval. On retrouve ensuite Aki âgée de 14 ans qui lors d’une partie de chasse brille de par son talent, mais qui du coup devient une gêne pour son père et qui humilie le jeune prince, qui franchement ne sert strictement à rien… mais comme c’est un garçon il est celui qui est mis en avant, car uniquement héritier sur le papier.

« La nature de l’homme est mauvaise, sa bonté est culture acquise. Dès la naissance, l’homme a un cœur pour jalouser et haïr. »

Je dois dire que j’ai été charmée et hypnotisée par ce récit d’une façon que je n’attendais pas. Je pensais découvrir une petite histoire sympathique, alors qu’au final je suis tombée en amour avec la légende présentée, l’ambiance, les personnages dont la psychologie et les liens sont forts et travaillés. J’ai même été émue aux larmes à certains passages. Les dialogues sont d’une telle justesse et poétique en un sens que j’’ai cru fondre de l’intérieur.

 

 

 

Les dessins sont magnifiques, et les expressions des visages – surtout les yeux – sont très importantes dans le récit. Izumi a su les magnifier, leur donner une telle magie que j’en suis restée pantoise. Les traits sont précis et je ne peux imaginer ce que les dessins donneraient en couleurs…

En conclusion, après le cliffhanger de fin, je n’ai qu’une seule hâte, pouvoir me procurer la suite, car La Fleur Millénaire promet de devenir l’une de mes séries préférées. On pourrait même en faire des romans, des séries animées que je n’en serais qu’encore plus heureuse. L’univers est tellement unique que je ne serais trouver les mots pour lui rendre justice. Alors, si sur votre route en librairie ou en bibliothèque vous tombez sur ce premier tome, faites vous plaisir, prenez-le et laissez-vous envoûter comme moi je l’ai été par cette Fleur Millénaire qui semble continuer de grandir et de rester, je l’espère, un gros coup de cœur.

Thanksgiving                                                                                 (eh oui, premier 20 sur 20 sur le blog!)

Infos BD

15 réflexions sur “Critique manga #005 – La Fleur Millénaire tome 1

  1. Bon bah c’est déclaré, il faut que je trouve le tome 1 ! Ton avis détaillé me donne encore plus envie de découvrir l’histoire et les personnages (et les dessins *-* Ils sont tellement beaux)

    J’aime

  2. Pingback: In My Mailbox #11 – Les livres de Rose

    • Je te le recommande. Je ne sais pas si tu es aimes les shojos en règle général, mais celui-ci possède la particularité d’y intégrer des moments de conflits de royaumes anciens qui rappel grandement les colonisations et autres guerres de ce genre. La psychologie des personnages est vraiment très bonne, et pour le moment c’est toujours le cas jusqu’à la fin du tome 3. Les dialogues sont émouvant sans être niais et ridicules, et sont très philosophiques sans être barbant comme les cours que l’on avait durant nos études.

      Aimé par 1 personne

      • Justement, récemment j’hésitais entre celui-ci et Yona, princesse de l’aube. J’ai testé Yona et j’ai vraiment adoré. (Ma review sera dispo demain d’ailleurs). Je pense que je testerais La fleur millénaire prochainement, dès que j’aurais retrouvé un peu de motivation 😅

        J’aime

      • Alors, de mémoire le tome 1 de Yona m’avait plu mais sans plus. Alors que pour La Fleur Millénaire l’ensemble de l’univers m’a vraiment marqué. Je regrette meme de pas avoir le tome 1 sous la main pour le relire, parce que je les emprunte. Mais à terme je compte m’acheter la série (Fleur). Alors que pour Yona je vais relire le tome 1 que je possède et je verrais.

        Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Avis en vrac #1 Trois mangas, trois tomes 1! – Les livres de Rose

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s