Bulles de Mangavores #003

titre manga (8)
Pour bien terminer la semaine, et comme chaque dimanche depuis maintenant deux numéros, je vous propose de découvrir mon avis sur trois mangas. Pour ce troisième numéro mon choix s’est porté sur le tome 2 de Darwin’s Game, et les tomes 1 de Double Je et Lockdown. Trois récits différents mais qui ont eu la particularité de me séduire.  En sera-t-il de même pour vous ?
Bulles de Mangavores #001 est ici
Bulles de Mangavores #002 est ici

 


51ra3FoncOL._SX317_BO1,204,203,200_

Sans titre 5

 

 

Double Je est une série en 5 tomes qui a vu le jour en 2008, mais qui n’a fait son arrivée qu’en 2015 en français aux éditions Akata. L’histoire imaginée par Momochi Reiko (Daisy – Lycéenne à Fukushima) est celle de deux jumelles, l’espiègle Nobara et la sage Kotori. Un jour un drame survient et le père des jeunes filles décède à cause de l’imprudence de Kotori. Par la suite, elle va non seulement culpabiliser mais également renier par sa mère, blessée d’avoir perdu l’amour de sa vie. Quelques années plus tard nous revoyons les deux jeunes filles qui ne vivent plus ensemble mais qui échangent d’identité pour prendre la place l’une de l’autre. Grâce à ce moyen, Kaori peut passer du temps avec sa mère qu’elle n’a plus revue depuis l’accident, sans que celle-ci ne se doute de la supercherie. Malheureusement, un autre drame va se produire et va conduire l’une des deux adolescentes dans une profonde tristesse où elle devra prendre une mesure drastique pour réparer son erreur. Les thèmes de ce manga sont très forts. La mangaka se sert du caractère des deux jumelles pour exposer l’abandon, le deuil, l’injustice mais aussi la culpabilité face à un drame que l’on pense pouvoir éviter. Les personnages sont intéressants et le fil narratif devient vite prenant. Double Je est de base un shojo mais qui promet des moments aussi beaux que difficiles. Une très bonne découverte que je continuerais donc de lire.Sans titre 4

 

lockdown_6538Sans titre 5

 

 

 

Lockdown est une seinen édité chez Ki-oon qui présente un univers sombre sur fond de survival aussi addictif et que mystérieux. Le scénario imaginé par Yazu Miscio (Killer Instinct) commence sur les chapeaux de roues puisqu’un commando armé trouve refuge dans un lycée après avoir commis un vol dans un laboratoire gardé par l’armée. La classe de 1ère A va se retrouver pris comme otages, ainsi que le reste de l’école. Blessée durant la fuite, le leader du commando, Hozuki va être conduit à l’infirmière où ils tenteront de la sauver. Pendant ce temps-là, le second en chef va prendre les commandes de l’opération et conduira les élèves de l’établissement à entre-tuer. Une ruse qui risque bien de se retourner contre eux, puisque Hozuki devient vite imprévisible après avoir été soignée avec l’arme biologique volée au laboratoire. Si je m’attendais à un énième scénario mettant en scènes des zombies, ce premier tome paraît emprunter une direction toute autre et fort intrigante. Le personnage de Hozuki est un véritable mystère et il me tarde d’en découvrir plus sur elle (et sur sa sinistre poupée) mais aussi sur le virus qui se propage dans l’établissement. Pour le moment, le scénario reste encore très obscur, mais j’ai beaucoup aimé l’ambiance et le potentiel de cette histoire. Ce mystère qui entoure le leader du groupe de rebelles me titille beaucoup. Les élèves ne sont pas sans reste puisque l’on découvre des personnalités très intéressantes et qui méritent leurs places dans l’histoire. Les dessins sont de Nykken un nouveau venu qui n’a pas à rougir du travail des plus anciens. En effet, les planches sont efficaces et dynamiques. Un très bon premier tome qui je l’espère ne tombera pas dans un simple récit zombiesque.Sans titre 4

 

19607Sans titre 10

 

 

Après un premier tome présentant un survival prometteur et entraînant, le tome 2 de Darwin’s Game est encore meilleur. Dans ce nouveau tome, on apprend plus de détails sur le jeu, mais aussi sur le personnage de Suka, jeune femme en apparence bien sage mais qui possède un côté tranchant. De son côté, Kaname  continue de progresser en tant que joueur, et découvre peu à peu qu’il simplement impossible de sortir du jeu en vie. J’ai beaucoup aimé la dynamique qui s’installe entre les deux, même si on se doute que le pire comme le meilleur peut arriver entre eux. Pour ne pas s’essouffler, son auteur Flipflops a eu la bonne idée d’intégrer de nouveaux personnages sans pour autant que cela paraisse forcer. Du côté de la police l’enquête se poursuit mais semble prendre une tournure inattendue qui semble inclure des personnes aux placés… Un tome tout aussi addictif que le premier, qui donne réellement envie de découvrir le reste des tomes d’une seule traite. Petite conseil si vous avez aimé le tome 1 : Faite en sorte d’avoir les 11 tomes publié à ce jours près de vous, sinon vous terminerai ce tome 1 tout aussi frustrée que moi.  Sans titre 9

Et vous, avez-vous lu ces séries ? Et comptez-vous les lires.

À dimanche prochain les bulles !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s