Critique manga #016 – L’Arcane de l’Aube tome 1 et 2

titre manga (12)
Un mariage de connivence pour apporter la paix. Ce n’est pas la première fois que cette situation sert d’intrigue à une histoire, puisqu’elle existe depuis la nuit des temps. L’Arcane de l’aube reprend ce principe pour y intégrer de la fantaisy et des personnages complexes pour inspirer le lecteur à découvrir cet univers efficace et curieux. 

 

Achetez L’Arcane de l’Aube tome 1 et le tome 2 sur le site de Kaze, ou sur Amazon (T1 / T2).

Rei Toma est une mangaka née dans la préfecture de Chiba, au Japon dont la carrière débuta en 2005 dans les pages du magazine Cheese ! avec Help me Dentist. Elle publiera une série d’histoires courtes entre cette même année et 2008. En 2012, son récit en deux tomes, Mysterious Honey (Boku wa Kiss de uso wo Tsuku) – sortie au Japon en 2008 – paraît chez Kazé dans la collection shojo. En 2009, débute L’Arcane de l’Aube est encore au jour d’aujourd’hui son plus gros succès. Par la suite elle publiera un roman autour de cet univers, et participera à l’illustration du roman Otome Nadeshiko Love Diary de Myiama Kunoe. La dernière série parue en France – toujours chez Kazé – est Rokka Melt, mes adorables hommes des neiges en 4 tomes. Au Japon, elle travaille sur Suijin no Ikenie toujours en cours de parution depuis 2015. 

L’Arcane de l’aube (en 13 tomes) raconte l’histoire d’une princesse de sang royale, Nakaba, envoyée en pays ennemi accompagnée de son seul serviteur, Loki, afin d’épouser le prince et ainsi garantir la paix entre les deux royaumes. Mais en rencontrant son futur mari pour la première fois le jour de son mariage, la jeune fille est tout de suite rejetée par lui du fait de sa chevelure rousse, apanage des gens du peuple.

Ici, on est en présence d’un shojo où la romance et la fantaisy se rencontrent pour donner un titre se déroulant sur fond de guerre diplomatique et ancestrale. On y découvre deux races : les demi-humains (mi-hommes, mi animaux) qui sont traités comme des esclaves et des bons à rien, et les humains qui possèdent le « pouvoir ». C’est donc dans un mariage d’apparence où l’amour n’a pas de place que la jeune fille s’apprête à découvrir. Durant le premier tome on voit que Nakaba est raillé de par ses cheveux qui ne sont pas de la couleur de la royauté, à savoir noir. Elle est victime de remarques désobligeantes et de sarcasmes. Mais heureusement pour elle, elle peut compter sur la loyauté et le respect indéfectible de Loki qui revête plus le rôle de l’ami que du serviteur. De son côté, le nouvel époux de la jeune femme, Caesar, ne voit pas cette relation intime (sans le côté charnel) d’un très bon œil.

Les caractères des trois principaux protagonistes sont très différents et ils ne se ressemblent pas. Nakaba est plutôt gentille, courageuse et intelligente qui ne tombe pas dans le cliché de la princesse fragile qui se doit d’être sauvé par un prince. Non, elle est téméraire, et menaçante si besoin. Elle devient alors assez attachante pour que le lecteur puisse ressentir de la compassion face à sa situation. Caesar, lui, est très désagréable dès le début de l’histoire mais va très vite se révéler plus doux qu’il n’y paraît. Si la majorité de ses actions envers Nakaba ne sont pas dignes d’un gentleman, il montrera au fil des pages (dès la fin du tome 1) une douceur dont on ne pouvait se douter. Il deviendra alors très soucieux des sentiments de son épouse tout en ne sachant pas comment lui montrer sa tendresse…

arcane_aube_1

Puis, il reste Loki qui est un personnage difficile à cerner. Si au départ je le trouvais loyale et attentionné avec Nakaba, j’ai eu de plus en plus de mal à l’apprécier. Premièrement parce qu’il ne semble pas des plus honnête dans ses actions envers la princesse, prétextant vouloir se venger du royaume qui vient de prendre pour reine sa maîtresse. Il est tantôt lumière, tantôt obscurité. Arriver à la fin du tome je suis restée interloqué face à lui, et j’attends de voir quel est son véritable visage dans toute cette histoire.

Parce que si l’histoire se déroule avec une romance, voir presque un triangle, elle est assez complexe pour indiquer que quelque chose de plus grand et dangereux se prépare. Cette partie est d’ailleurs prédominante dans le tome 2 où l’on assiste à des complots visant à assassiner tel ou tel personnage. Le point fantaisy de l’histoire se situe dans le pouvoir latente de la jeune reine qui lui permet de voir certains moments du passé ou de l’avenir. Un pouvoir bien utile mais qui peut tout aussi apporter le doute de par le fait qu’une prédiction future peut être interprétée de plusieurs manières. Pour le moment, j’attends de voir comment l’auteure va développer cette partie, et si elle ne va pas se retrouver étouffer par la partie romance de l’histoire. Concernant l’action, sachez qu’il y en a assez pour que l’on souhaite connaître la suite. Si le tome un pose les bases du récit, le tome 2 met l’accent sur de bonnes scènes mouvementé.

9782820301321-17177-large-l-arcane-de-l-aube-tome-2-tome-2

Les dessins de Rei Toma sont beaux, soignés et accentue le côté léger de l’histoire en surface pour reprendre de la vigueur durant les scènes de combat. Ce que l’on remarque le plus dans le charadesign très appréciable, ce sont les yeux et le regard de chaque personnage qui transmet beaucoup. Par exemple, le regard de Loki est très froid et doux par moments, et donne une dimension plus sombre à ses intentions. Le découpage des planches est classique mais fonctionne très bien pour ce type de manga.

En conclusion, si à la fin du tome 1 je ne savais pas quoi penser de ce manga qui n’était ni excellent ni mauvais, je suis contente d’avoir lu le tome 2 puisqu’il est le tome qui permet de donner de l’élan au récit. Les nombreuses révélations du tome 2 et sa fin donne réellement envie de lire la suite de la série. L’Arcane de l’aube est donc un bon shojo avec des parties fantaisy presque féerique, mais dont j’espère une évolution plus grande. Un bon moment de lecture.

Sans titre 1

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s