Critique #076 – Le Pacte d’Emma de Nine Gorman

 TITRE PAGE (30)
Depuis Dracula le mythe du vampire a été visité, revisité, malmené et dénigré. Edward Cullen de Twilight qui brille au soleil comme une boule à facettes, Damon et Stefan Salvatore dans Vampire Diaries se disputant l’affection du double humain de celle qui les a transformé il y des siècles, et enfin le vampire avec une âme Angel dans Buffy contre les Vampires. Ces morts-vivants assoiffés de sang sont devenu de véritable hit parmi les lecteurs du genre. Avec Le Pacte d’Emma, Nine Gorman, se lance dans cette aventure. Mais arrivera-t-elle à reprendre les codes sans tomber dans la redondance ? Je vous laisse vous faire une idée dans la suite. 
Acheter Le Pacte d’Emma sur le site des éditions Albin Michel ou sur Amazon.
Lire un extrait du chapitre 1

Nine Gorman est une auteure française fraîchement débarquée dans l’écriture avec Le Pacte d’Emma chez Albin Michel début novembre dernier. Mais avant de laisser libre court à son envie d’écrire, Nine a débuté dans le milieu des la blogosphère avec le site NiNehank.comqu’elle lança avec Hank pour parler de divers médias dont les livres et le cinéma. En 2013, elle ouvre sa chaîne YouTube Les Lectures de Nine qui compte aujourd hui plus de 62 mille abonnés. L’aventure du Pacte d’Emma débute en 2015 sur la plateforme Wattpad où une première version de l’histoire est publiée petit à petit sous le titre de Le Pacte Sanguinaire. Nine est également souvent présente pour des animations lors de salons consacrés à la littérature et autres.

Le récit est celui de Emma, 21 ans, atteinte d’une maladie neurodégénérative incurable, qui va pousser la jeune femme à vouloir profiter de la vie temps qu’elle le peut. Elle déménage alors pour New York avec son frère, Jonathan, et dans la foulée décroche un poste auprès de la firme Anderson Corps. Sans le savoir, Emma vient de franchir le point de non-retour.

Le Pacte d’Emma est un peu un mélange des lectures que Nine ne s’est jamais caché avoir aimé comme par exemple Twilight et 50 Shades of Grey, et autres références dont la Young Adult. Si je me souviens avoir aimé Twilight lors de sa parution en français, je sais pertinemment qu’après toutes ces années il est impossible pour moi de relire cette saga. Pourquoi ? Simplement parce que beaucoup de passages me font à présent grincer des dents, et que l’écriture de Stephenie Meyer n’est pas des plus élaborer que j’ai pu lire. D’ailleurs pour cette auteure je vous conseille fortement Les Âmes Vagabondes qui révèle réellement, selon moi, les qualités de l’auteure.

Ce que je pourrais reprocher au Pacte d’Emma est qu’il est bourré de clichés où je ne peux m’empêcher de rouler des yeux ici et là. Entre le Andrew vampirique à la Edward (voir même Damon de Vampire Diaries) et milliardaire Christian Grey, je dois avouer que je le personnage m’a laissé de marbre. De plus les vampires ici sont différents de ceux des œuvres précédemment citer, sans que l’on ne sache réellement pourquoi. Ayant longtemps apprécié les vampires, le manque d’explication sur leur mythologie propre m’a passablement déçue. J’aurais souhaité que l’auteure prenne le temps de nous éclairer là-dessus, mais malheureusement ce n’est pas le cas. Si Andrew est un vampire sexy, mystérieux et qui estime que l’argent peut tout acheter, Emma est une simple humaine qui va s’amouracher de lui. Elle est indécise, capricieuse par moments et ne semble pas plus perturbée que ça d’être face à un vampire dit de « dangereux ». Si pour certains le côté défaitiste d’Emma agace, à mes yeux cela la rend plus intéressante que lorsqu’elle est tiraillée entre les « hommes » qui la courtisent. Il est difficile de savoir comment on réagirait si l’on était dans sa peau en sachant que l’on est condamné quoi que l’on fasse. Ce n’est donc pas en défaitiste que je l’ai perçu mais en réaliste avec une grande pointe de combativité en elle. 

J’essaie de le détester. J’essaie si fort que ça me déchire le cœur. Mais je n’y arrive pas. Parce que je sais ce que c’est d’être en colère, d’avoir mal. Je sais ce que c’est de porter un masque tout le temps. J’aimerais juste qu’il me laisse lui apprendre à moins souffrir.

La romance est bien entendue présente, et si cela ne me dérange pas plus que ça, ici, le fait d’avoir un triangle (ou plutôt rectangle) amoureux par moment m’a rappelé toutes les raisons qui font que je ne supporte plus vraiment ce genre de récits ou séries télévisées. (Bonjour Elena). 

Malgré tous les reproches que je peux faire au Pacte d’Emma, il y aussi des points positifs. Par exemple, la partie sur la maladie de Emma est très bien écrite, bien expliquée et touchante. Comme je l’ai dit plus haut, le côté combatif d’Emma et le fait qu’elle personnifie presque sa maladie, notamment en lui donnant un petit nom « affectif », rend sa psychologie plus complexe. Et c’est justement en lisant ces passages que j’ai encore plus regretté le fait que le reste ne soit pas aussi élaboré. Le rythme est également bon ce qui fait que les pages se tournent toutes seules. L’écriture de Nine est fluide, agréable, mature et originale. J’ai été séduite par son style et m’a fait me dire qu’elle ne peut qu’encore plus évoluer avec le temps, et je sais que je serais là pour la lire. On peut aussi parler de la fin qui ma prise au dépourvu. La dernière partie est ce qui relance l’intrigue selon moi et qui soulève quelques questions qui je l’espère trouveront réponses dans la suite.  Je peux aussi mentionner la couverture que j’aime beaucoup.

Becky est comme une mauvaise herbe qu’on aurait oublié d’arracher. Insignifiante au début, et puis gagnant du terrain, jusqu’à tout envahir, tout détruire.

En conclusion, Le Pacte d’Emma plaira avant tout aux fans du genre, sans pour autant arriver à se distinguer des autres de par son manque d’originalité. Cette lecture m’aura laissé un goût de déception, mais aura au moins eu la peine de révéler tout le potentiel d’écriture de Nine Gorman. J’ai donc hâte de la relire, et pourquoi pas, en dehors de la Young Adult. 

Sans titre 1Infos roman (31)

18 réflexions sur “Critique #076 – Le Pacte d’Emma de Nine Gorman

    • Je te comprends. Je lui ai donné une chance parce que je voulais découvrir son style. Avant ma lecture, les avis étaient très varié, et j’avais lu quelques points faibles ici et lé noter par d’autres internautes, alors j’ai pu revoir mes attentes à la baisse. Je pense que si plume est déjà bien intéressante, et que d’ici un ou deux elle saura un peu plus différente.

      Aimé par 2 personnes

    • J’ai essayé d’être le moins « spoilant » possible, mais oui je comprends ton ressenti concernant les faiblesses. J’ai longtemps hésité entre 12, 13 et 14 pour la note. Mais 14 je trouvais ça trop haut par rapport à ma déception. Et je ne lui ai pas mis 12 parce que j’ai adoré découvrir le style de Nine.

      Hâte de découvrir ta chronique par contre !

      Aimé par 1 personne

  1. Je n’ai lu que le tome 1 de Twilight qui était effectivement bof bof niveau style! Les âmes vagavones est bien meilleur en effet!! 🙂 Sinon, j’ai le pacte d’emma dans ma PAL et toutes les chroniques que je lis vont dans le même sens niveau clichés! Après je n’ai ni lu ni vu 50 nuances de Grey donc ça sera toujours ça de gagner!!^^

    Aimé par 1 personne

    • Dans Twilight j’ai préféré le 2, le pire étant le dernier pour moi. Ouiiiii les Âmes Vagabondes ❤️

      Ici, le côté 50Shades de ressent dans le côté « je suis friqué je fais ce que je veux » de Andrew. Apres je ne l’ai pas lu non plus, mais lu quelques passages. La personnalité d’Andrew est surtout celle de Damon dans Vampire Diaries.

      Aimé par 1 personne

  2. Malheureusement j’ai lu beaucoup de chroniques comme la tienne et ça ne me donne pas vraiment envie de lire ce roman … Malgré le côté addictif et un bon rythme, les points négatifs que tu soulèves sont assez rédhibitoires pour moi, à savoir le triangle amoureux, les clichés et le mélange de livres qu’on connait bien … Même si ce livre trouvera sûrement son public, il ne sera pas pour moi!

    J'aime

  3. J’ai profité de sa présence à Montreuil pour acheter le livre. L’auteure est très sympathique, j’espère être moins déçue que toi. Après, je n’en attends pas grand chose donc ça va éviter les grosses déceptions.

    J'aime

    • Oh, tu as pu la rencontrer ? Je l’ai vu au salon du livre de Genève en mars dernier, elle était en train d’animée une présentation donc je n’ai pas pu lui parler. J’ai été déçu du manque d’originalité mais je ne regrette pas ma lecture puisque j’ai découverts un plume très intéressante qui mérite qu’on la suive de près. N’hésite pas à venir me donner ton ressenti après lecture 🙂

      J'aime

      • Oui, je l’ai rencontré lors de la dédicace à Montreuil. Nous avons pu échanger rapidement, c’était très sympa. Je ne sais pas encore quand je vais le lire mais en tout cas je le chroniquerais sur le blog donc tu pourras lire mon ressenti 🙂

        Aimé par 1 personne

  4. Je suis bien d’accord avec ta chronique. Le triangle amoureux m’a un peu exaspéré, mais les clichés et « inspirations » trop sentis … j’ai trouvé ça dommage, surtout qu’elle a l’habitude de lire beaucoup et que j’aurais cru qu’elle souhaitait se démarquer. Enfin bon, à voir la suite !
    Par contre, juste une petite info, dans la fiche descriptive à la fin tu as mis Michel Lafon ^^

    J'aime

  5. Je suis complètement d’accord avec ton avis mitigé. Je l’ai lu l’année dernière et dès le début j’ai été assommée par les clichés … Encore une héroïne candide qui tombe amoureuse du grand méchant beau gosse… Autant dire que j’ai failli abandonner rapidement en ayant l’impression de revoir des scènes de Vampire Diaries, Twilight et Fifty Shades of Grey. Mais malgré tout l’écriture est agréable et j’ai été au bout de ma lecture sans même m’en rendre compte. Le rapport d’Emma à la maladie est effectivement ce qui vient donner de la couleur et de l’originalité à cette histoire. Donc je suis quand même contente d’avoir découvert l’écriture de Nine Gorman 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Pareil que toi ! Après Nine assume totalement les clichés, mais personnellement j’attends de voir son écriture sur autre chose. On verra bien puisque deux nouveaux romans vont paraitre, dont un en fin de mois me semble. Il y aussi un roman à 4 mains.
      Mais je suis aussi contente d’avoir découvert la plume de Nine !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s