Critique comics #001 – Batman : Noël

Copie de titre manga

Après avoir contribué longuement aux critiques comics sur le site MDCU j’ai l’immense plaisir d’enfin mettre en ligne ma première critique comics sur le blog. Et fêtes de fin d’année obligent, j’ai eu envie de vous parler d’un graphic novel époustouflant consacré au personnage de Batman. De plus le récit est très facile d’accès aux non-lecteurs assidus. Alors enfilez votre manteau, vos gants, enroulez votre écharpe autour du cou et laissez-vous guider à travers les rues de Gotham un soir de Noël.

 

Acheter Batman : Noël sur le site des éditions Urban Comics ou sur Amazon.
Pour lire mes critiques comics sur MDCU, cliquez ici.

Lee Bermejo est un auteur et dessinateur de comics américains. Sa carrière débute en 1997 en tant qu’interne au sein de WildStorm, dont le premier travail portant son nom dans les crédits fût Gen #43 de 1999. En 2005, il fait équipe avec le scénariste Brian Azzarello pour la série limitée Lex Luthor : Man of Steel, puis en 2008 sur le one-shot Joker. Le graphic novel Batman : Noël sort en 2001 chez DC Comics où il est à la fois à l’écriture et au dessin. En 2012 il signe Before Watchmen : Rorschach à nouveau avec Azzarello. Deux ans plus tard, Bermejo lancera son titre Suiciders chez Vertigo (branche de DC) et le titre We Are Robin dans l’univers de Batman à l’époque des New 52. On lui doit aussi certaines couvertures de comics aussi bien chez DC que chez Marvel.

Batman Noël est donc un one-shots qui se déroule dans un Gotham recouvert de neige, et plus exactement le soir de Noël. L’histoire s’inspire du conte de Noël classique de Charles Dickens, A Christmas Carol. Ce dernier depuis sa publication n’a eu de cesse d’inspirer d’autres œuvres mais aussi de connaître certaines adaptations, plus ou moins réussi. Ici, Lee Bermejo est de celui qui arrive ne l’espace de cent pages à donner une nouvelle approche au conte en prenant pour protagoniste principal le justicier de Gotham et pour décors les rues très grises de la ville criminelle. Donc, en pleine soirée festive Batman se retrouve entraîné dans une course-poursuite face à un petit malfrat pour le compte de son pire ennemi, vous l’aurez deviné, le Joker. Mais alors qu’il cavale, notre héros va recevoir la visite de trois visions différentes. Le passé, le présent et le futur.

La particularité de ce comics est qu’il y a très peu de dialogues, et qu’une voix narratrice inconnue des lecteurs jusqu’à la fin se juxtaposant à celle du Chevalier Noir pour nous servir de guide. Que ce soit du point de vue du scénario ou du dessin, Lee Bermejo offre un très beau travail. La psyché de Batman est mise à rude épreuve face à ces visions. Le lecteur est invité à découvrir l’humanité qui se cache sous cette cape noire, et qu’il n’est pas forcément toujours maître de ses émotions. Surtout quand on découvre que Batman peut aussi attraper un rhume… oui oui, la chauve-souris a pris un coup de froid dans l’aile ! Mais ce n’est pas uniquement sur le plan immunitaire que Bruce se voit plus faible. Il y a plusieurs niveaux de lecture dans Batman : Noël si on prend la peine de regarder plus attentivement. Les différentes interventions de Catwoman ou de Superman feront son petit effet, surtout celle de Superman. En effet, grâce à son travail Lee Bermejo arrive à lui donner une stature presque lumineuse, en totale opposition à celle de Batman qui de par le fait qu’il soit une créature de la nuit, et en plus malade, appuie encore plus cette idée de voir le héros de Gotham à raz les pâquerettes. 

Comme je l’ai dit juste avant, graphiquement c’est magnifique. Un tableau riche en nuancer de gris, avec une pâte presque léchée grâce à l’encrage. Si le peintre Monet pouvait voir cela, nul doute qu’il resterait longtemps à analyser chaque trait et couleurs qui composent les planches de Batman : Noël. Le design des personnages est à la fois imposant et tendre. Le travail sur les ombres et lumière donne un vrai relief aux personnages qui semblent presque vivants. La sévérité de certains détails, notamment sur les visages des personnages, flirte avec un aspect proche du conte horrifique aux actions, comment témoigne la troisième image ci-dessus avec le Joker.

En conclusion, Batman Noël est un récit qu’il fait bon de lire en cette période festive, mais pas que. C’est aussi beau que bien écrit, et le fait que cela soit un one-shot permet à n’importe quel lecteur de s’y plonger sans se soucier de la continuité DC Comics. Un titre moderne et intemporel, aussi fluide scénaristiquement que visuelle. De par ses toits enneigés, la ville de Gotham n’a jamais paru aussi dangereuse et magique.

18blanc

Infos BD.png

7 réflexions sur “Critique comics #001 – Batman : Noël

    • Yay! Je te le conseille vivement. Par la même occasion su tu aimes, tu peux lire Joker qui se concentre vraiment sur la partie sombre du personnage. En plus c’est toujours Bermejo au dessin ^^

      J'aime

  1. C’est super que tu fasses des chroniques de comics ici, j’ai trèèès hâte de voir ce que tu peux nous proposer, même si j’ai voulu commencer DC avec le New 52 (mais 4 ans après tout le monde xD) et que j’ai un peu laissé tomber parce que ça faisait trop de séries à rattraper ^^ (il en reste plein dans ma PAL en tout cas)

    Celui-ci est dans ma wishlist, il a l’air top !

    Aimé par 1 personne

    • Je te comprends pour les New 52, surtout qu’avec Rebirth débute l’année passée aux US et cette année en France, beaucoup de choses vu chez les New 52 ne sont plus d’actualité. Mais je peux te conseiller Batwoman des 52 en 4 tomes chez Urban.

      Aimé par 1 personne

      • J’avais commencé Batman, Catwoman, Nightwing, Harley Quinn, Green arrow, Batgirl, Suicide squad, Batman & Robin (je m’étais un peu dispersée, et encore il y a plusieurs autres séries qui me tentaient xD). L’avantage c’était quand même qu’on pouvait commencer en partant de rien du coup, mais j’ai peur de m’embrouiller en commençant le Rebirth sans avoir fini les séries du New 52 ^^
        Je note pour Batwoman, merci 🙂

        J'aime

      • On a quasiment commencé les même séries. Batman j’ai jusqu’au tome 5, mais je me suis arreté au trois. Je pense la terminer vu qu’il y a 8 ou 9 tomes en tout. Après j’avais commencé en VO Batman Rebirth, bah c’est bien naze. Ne la lis pas ! Batgirl j’ai pas accroché au style de l’arc publié en francais. L’arc précédent par Gail Simone non publié en France est bcp bcp mieux. Dommage que l’éditeur est décidé de ne pas le publier. Green Arrow j’ai commencé, mais j’ai laché. Par contre tu peux lire le Green Arrow Rebirth sans soucis est c’est génial ! Catwoman j’ai jusqu’au tome 3 et j’ai le tome 1 de Catwoman Eternal, je compléterai la série parce que les deux se suivent et sont très bien. De plus elle ne possède pas de titre dans Rebirth, elle apparait dans la série Batman Rebirth, mais c’est écrit comme les pieds. Nightwing j’avais bien aimé le tome 1 des New 52, après j’ai pas eu l’occasion de continuer. La suite Grayson est très orienté espion j’ai pas aimé. Le Rebirth on en parle pas, c’est la suite de Grayson donc si tu n’a paslu tu comprends riens. Et visuellement c’est pas super. Batman & Robin c’est sur-vendu je trouve. Faut apprécié Damian, perso c’est à petite dose. Je l’avai lu dans les Grant Morrison présente Batman est c’était deja suffisant. Suicide Squad c’est toujours la meme chose, mais c’est toujours mieux que la version Rebirth. Pour Harley c’est moyen sur le long terme. Ne va pas sur la version Rebirth c’est pas génial non plus. En fait dans Rebirth tu peux lire sans soucis : Detective Comics (une équipe mené par Batwoman, c’est génial – et si tu n’as pas lu la série Batwoman N52 c’est pas grave – je ferrai un dossier sur le personnage à la rentrée), Green Arrow, Batgirl & the Birds of Prey (paru uniquement en kiosque pour 6 euros les 7 premiers numéros), et Wonder Woman aussi. Voilà, désolée pour le pavé T_T si tu as d’autres questions n’hésite pas Ah et si tu lis Batwoman N52 faut commencer par le tome 0 ^^, c’est bouclé en 4 tomes alors ça va (il y a une suite en VO mais c’est tellement pourri….) en plus elle est géniale en tant que justicière, et personnage LGBT, une référence !)

        Aimé par 1 personne

      • Huhu t’inquiète pas pour le pavé, c’est chouette d’avoir des conseils, c’est un univers dans lequel je suis un peu perdue ^^

        C’est vrai que Suicide squad et Harley Quinn ça tourne un peu en rond, et j’ai lu que les 2/3 premiers tomes ^^’ Batgirl j’ai trouvé ça trop bling bling c’est dommage !

        Il ne me manque que le T9 de Batman je crois, que je prendrai pour clore la série !

        Dommage que le Batman rebirth ne soit pas terrible 😦 J’avais repéré Detective comics que je pense prendre un jour 😀 Idem pour Batgirl & the birds of prey, mais j’ai trop attendu ^^’

        Merciiiii pour tous ces conseils 😀 Et joyeux Noël !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s