Critique #101 – Tu me plais de Jacques Expert

TITRE PAGE.png

Tu me plais est le deuxième thriller de Jacques Expert que je lis après Hortense. Séduite par sa plume et sa façon de manier le genre, c’est avec curiosité et un plaisir non dissimulé que je me suis lancée dans Tu me plais, un inédit paru aux éditions Le Livre de Poche.

 

Acheter Tu me plais  sur le site de Le Livre de Poche ou sur Amazon.

Lire un extrait


Jacques Expert est un journaliste et écrivain français, mais aussi le directeur des programmes de la chaîne Paris Première, depuis 2001, directeur des magazines de M6 depuis 1998, ainsi que directeur des programmes de la station radio RTL depuis 2012. Il a également été grand reporter à France Inter et France Info pendant quatorze ans et à couvert de nombreux faits-divers célèbres. C’est en trempant là-dedans, si je puis dire cela ainsi, que Expert s’est laissé emporter par l’envie d’écrire. Son premier roman, La Femme du monstre paraît en 2007, suivi de La théorie des six (2008), Ce soir je vais tuer l’assassin de mon fils qui a été adapté à la télévision en 2013, Adieu en 2011, Qui? (2013), Deux gouttes d’eau (2015), Tu me plais (2015), Hortense en 2016 et enfin Ne nous quittons pas chez Albin Michel en mai 2017. Jacques Expert est marié à Valérie Expert, journaliste française de télévision, avec qui il a deux enfants.

Étant un roman très court, moins de 200 pages, on est très vite plongée dans l’histoire. Celle-ci débute par un jeune homme dans le métro, Vincent, en route pour retrouver des amis au restaurant. En retard comme à son habitude malgré son obsession de l’ordre dans sa vie, Vincent loupe son métro. Après huit minutes arrive un nouveau métro, il le prend. Après quelques minutes passées à jouer des coudes pour trouver une place, Vincent va avoir la surprise de poser ses yeux sur une jeune femme sublime. Il ne la connaît pas, mais Vincent se sent très attiré par elle, et surtout son cou fin et galbé. Elle, c’est Stéphanie, une hôtesse et étudiante vivant en couple avec le très sérieux Martin, au portefeuille aisé, mais très radin. Perdue dans son magazine, elle finit par remarquer Vincent par un concours de circonstances. Impressionnée et sous le charme à son tour, Stéphanie ne se doute pas que sous cet air enjôleur Vincent cache croiser des pulsions insoupçonnées. Un voyage sur une ligne de métro entre Sablons et Porte de Vincennes qu’aucun d’eux n’oubliera.

C’est donc à travers un voyage banal dans le métro, que Tu me plais dévoile sa narration très simple mais piquante. On prend le temps, mais pas trop, de revenir sur le parcours de chacun, mettant ainsi l’accent sur le fait que malgré leurs physiques avantageux, ils ne sont pas du même monde. Une enfance différente, des parents tantôt présents tantôt absents, Vincent et Stéphanie sont plus que différents.

Pour elle, c’est le hasard qui donne à la vie tout son sel. Pour lui, à l’inverse, il ne faut surtout pas compter dessus.  » Il peut même parfois être dangereux. Tu devrais plutôt t’en méfier », lui a conseillé ce père pragmatique. Fervent croyant de surcroît, il répète inlassablement que  » tout est écrit ».

Ce qui est surprenant et qu’en 192 pages, l’auteur arrive à nous garder captif dans ce voyage en transport dans une rame de métro. On comprend très vite que ce récit évoque inlassablement les notions de hasard et d’effet papillon. Eh oui, car si Vincent n’avait pas eu l’enfance qu’il a eu, il ne serait probablement pas à Paris, ce soir, dans ce métro, ce wagon, avec une belle femme le scrutant à son tour. N’est-ce pas ?

Le personnage le plus frappant ici, est forcément celui de Vincent. Telle une graine que l’on sème dans un champ à la va vite, il a grandi comme un chêne majestueux et stable, mais est rongé par un mal qu’il a de plus en plus de mal à contenir. Pendant dix-sept stations, Vincent va tout faire pour conquérir sa voisine de siège. La tâche ne sera pas des plus faciles, mais il sait s’y prendre comme un loup ayant revêtu le doux coton d’un agneau.

Les chapitres portent le nom de station de métro comme pour annoncer que la fin est proche. En effet, arriver à son terminus qu’adviendra-t-il de Vincent et de Stéphanie ? Vincent aura-t-il laissé libre cours à ses pulsions pas très catholiques ? Stéphanie comprendra-t-elle que le jeune homme n’est pas qui il laisse paraître ? La police sera-t-elle là ? Et si Vincent n’avait pas loupé son train ? Et si .. et si ! Et ce n’est certainement pas la présence d’un narrateur omniscient qui viendra faire redescendre la sensation oppressante que l’on va assister à un drame. 

En conclusion, de son style addictif et simple, Jacques Expert arrive à livrer un thriller, certes petit par son nombre de pages, mais tout aussi grand et efficace que les plus imposants. Le rythme est là et ne laisse pas le temps au lecteur de  s’ennuyer. Après cette lecture, nul doute que vous ne regarderez plus votre voisin de métro de la même façon.

Infos roman

5 réflexions sur “Critique #101 – Tu me plais de Jacques Expert

    • J’en avais beaucoup entendu parler, et je m’étais lancée avec Hortense. J’ai adoré ! Tu me plais est plus court mais tout aussi bon. Ce dernier est même un bon premier essai pour découvrir l’auteur je pense ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s