Critique #110 – Avant toi, tome 3 : Après tout de Jojo Moyes

TITRE PAGE.png

Avec sa saga « Me Before You« , Jojo Moyes arrive à nous montrer que toute une vie entière ne suffit pas pour nous accomplir. Nous ne cessons de changer, d’apprendre, de grandir et de nous épanouir. Que ce soit dans la tristesse ou dans la joie, en prenant du recul nous nous apercevons que nous ne sommes plus la même personne qu’il y a un an. Parfois les différences sont minimes, mais elles sont là. Louisa Clark est une personne comme vous et moi, prenant vie sur les pages, se découvrant au fil des chapitres et des proses simples de son auteure. 

 

LIRE MON AVIS SUR AVANT TOI | LIRE MON AVIS SUR APRÈS TOI

Acheter Après tout sur le site des éditions Milady ou sur Amazon
Plus d’infos sur Jojo Moyes sur le site lancée par Miladyjojomoyes.fr


Jojo Moyes est une journaliste britannique et romancière, née à Londres en 1969, de son vrai nom Pauline Sara Jo Moyes. Elle étudia à l’université Royal Holloway de Londres, et commença à suivre des cours de journalisme, en 1992, financé via une bourse offerte par le journal The Independent. Et c’est chez ce dernier qu’elle occupa le poste de journaliste pendant dix ans, avant de passer une année à Hong Kong pour le Sunday Morning Post. Il faudra attendre 2002 pour la voir se lancer dans l’écriture de romans avec la publication de premier livre Sous la pluie (Sheltering Rain en VO). Entre l’année suivante et 2018, elle a publié treize autres romans dont Les Fiancées du Pacifique, La Baie des baleines, La Dernière lettre de son amant, Jamais deux sans toit, Sous le même toit, ou plus récemment Les Yeux de Sophie. Sous le titre Après toi ce cache la suite de son roman à succès Avant toi (2014) qui réussit à décrocher le privilège de se voir adapter à l’écran dans un film avec Emilia Clarke et Sam Claflin dans les rôles de Lou et Will. Après tout (Still Me) en est la conclusion. 

Malgré mes a priori sur la nécessité d’une suite à Avant toi, Après toi avait réussi à me faire passer un bon moment de lecture. L’annonce surprise de la publication d’une suite à ces deux romans, m’avait longuement fait cogiter. Mais comme pour le second volet de la trilogie, je me suis lancée dans cette lecture simplement pour retrouver Louisa Clark.

Car il faut dire que si le tiercé gagnant de Jojo Moyes arrive autant à plaire c’est essentiellement due au personnage de Lou que l’on suit depuis le début dans sa petite région reculée de l’Angleterre. Ici, elle a beau s’envoler pour la ville de New York, elle n’oublie pas d’emporter sa maladresse et ses “collants abeilles” dans sa valise. Son ami Nathan lui ayant trouvé un travail en tant qu’assistante personnelle de la jeune femme de M. Gopnik, Agnes, Lou laisse derrière elle sa famille et son petit ami Sam. Ne sachant si leur relation tiendra la distance, les deux amoureux tente le coup. Confiante qu’elle peut arriver à gérer son « moi anglais » et son « nouveau moi apprentie new-yorkaise », Louisa est à mille lieues de savoir les surprises qui l’attendent dans la haute société de l’Upper East Side. Pas même sa rencontre avec Josh Ryan et les souvenirs enfouis qu’il éveille en elle…

La narration de Jojo Moyes nous emmène d’une façon toute particulière à New York avec ses rues de magasins vintages et ses immeubles de la 5ème Avenue. Le regard que pose Lou sur son nouvel environnement est digne d’un trip touristique. C’est beau, étincelant, impressionnant et si naturel à la fois. Que se soit en flânant ou en courant, la jeune femme donne à la ville de New York un relief tout particulier. Notre Lou est avant tout un personnage dont l’empathie est palpable rien qu’en la voyant marcher dans la rue. En tout cas c’est ce que l’on se dit durant la lecture. Les situations comiques, les quiproquos, mais aussi la tristesse et la joie, viennent animer le quotidien de cette « lady » resplendissante qu’est Louisa Clark. Évoluant à présent dans les hautes sphères, notre petite Anglaise se laisse séduire par cette nouvelle vie au côté d’Agnès, mais pas que. Pourtant, la perspicacité de Lou lui permet de voir la solitude que le milieu des riches peut apporter. Agnès en est la preuve. Cette nouvelle épouse à ses partisans et détracteurs. On l’apprécie, on la déteste, on ne peut qu’avoir une opinion partagée à son propos. 

Nous fendîmes la foule, qui nous avala rapidement. J’avais bien remarqué que New York était hétérogène, mais je me rendais compte que tout ce que j’avais envisagé jusqu’à présent, c’était la couleur de peau des gens, leur style vestimentaire. Ici, je découvrais une autre gamme de New-Yorkais. Il y avait de veilles dames coiffées de casquettes en tricot, des hipsters avec des bébés attachés à leur dos, de jeunes Noirs aux cheveux soigneusement tressés et de vieilles Indiennes en sari. Tout ces gens vibraient à l’unisson, tendus vers un but commun, collectivement mus par la volonté de faire entendre leurs arguments. 

Le couple que forme Lou et Sam va tenter de tenir face à la distance et les sentiments négatifs qui accompagnent l’amour. À savoir la jalousie, la méfiance et aussi les secrets. L’arrivée de Josh dans la vie de Lou ne sera pas anodine, puisqu’à son contact la jeune femme va encore plus vouloir comprendre qui elle est réellement. Les mots de Will lui trottant encore dans la tête, le lecteur s’aperçoit que, comme dans la vie réelle, on ne se fait jamais à la disparition d’un être cher. Pourtant, on se doit de continuer à descendre le fleuve pas si tranquille qu’est la vie. Entre les vagues des souvenirs, les rives difficiles à gravir, Lou se démène pour se reconstruire et apprendre à vivre. Oui, vivre comme jamais auparavant ! Nous avons aussi le droit à nos retrouvailles avec la famille de la jeune femme, ainsi que des nouvelle des proches de Will. La présence de ce dernier se fait toujours sentir, mais est plus devenue comme une partie intégrante de Louisa

Le style de Jojo Moyes vise à nouveau juste. Il est rempli de sentiments, d’introspection et offre des personnages aussi attachants qu’atypiques en bien des occasions. Les anciens comme les nouveaux (Ashok, Josh, Margot,…) s’intègrent avec un naturel déconcertant. L’humour et le sérieux qu’apporte ce beau monde rend la lecture plus que plaisante. La manière qu’à l’auteure de donner vie à ses personnages paraît tellement simple et complexe qu’à la fin on se demande quel est son secret. Peut-être est-ce le fait de savoir raconter la vie de la plus belle des manières, avec ses hauts et ses bas ? 

En conclusion, sur bien des points Après tout surpasse Après toi, et vient presque titiller Avant toi, mais sans jamais tomber dans la redite. Les pages se tournent si facilement qu’arriver à la dernière j’ai presque eu envie de pleurer tant j’ai eu un coup de coeur. En restant fidèle à elle-même, Lou devient cette bonne copine que l’on aimerait avoir dans notre vie, et pourquoi pas un modèle pour de nombreuses femmes dans le monde. C’est donc avec le sourire et la gorge serrée que l’on dit « au revoir et merci » à Lou.

Thanksgiving (1)

Infos roman.png

6 réflexions sur “Critique #110 – Avant toi, tome 3 : Après tout de Jojo Moyes

  1. Je n’ai jamais tenté pour le moment de lire la suite d’Avant toi. La fin, tellement juste, de cet ouvrage se suffisait à elle-même. Je ne sais pas si je finirai pas craquer. Je suis très curieuse, mais en même temps j’ai tellement aimé cette fin que j’ai bien peur de ne pas adhérer à la suite des événements. On verra bien, il se peut que je me trompe sur toute la ligne 🙂

    J’aime

  2. Merci pour cette critique (ainsi que celles des 2 precedents tomes)
    Je partage ton ressenti j’ai adoré le premier livre mais personnellement je suis restée sur ma faim à la fin. J’ai enchaîné directement avec le tome 2 et idem je me suis dit qu’il manquait quelque chose pour que je puisse quitter Lou et Sam. Et bim je me rend compte qu’il y a un troisième tome!
    De mon point de vue les 3 livres sont complémentaires. Je suis ravie d’avoir pu lire les 3 à la suite et je te remercie pour tes critiques. Je vais parcourir ton site afin de découvrir d’autres pépites (mais pas de suite car j’ai trop lu cette semaine 😬)
    Encore merci
    Laure

    J’aime

  3. Ohwwww tu avais raison, ta chronique me donne tellement envie de lire ce tome 3.. je te jure, je sentais et comprenais ton émotion à la fin de cette chronique 💕 et aucun spoil, ne t’inquiète pas 😉 Je le lierai dès qu’il sera sorti en poche, et je t’en donnerai des nouvelles 😘

    Aimé par 1 personne

    • *sourire colgate puissance 1000* ça me fait hyper plaisir ce que tu me dis. Je suis ravie (mais étonnée comme toujours) que ma critique (ou une autre) puisse autant transmettre. Vraiment, comme on en a discuté le tome 2 m’avait déçue sur plusieurs points, et là avec le trois j’ai retrouvé toute les qualités du tome 1 mais dans une perception différente et nouvelle. Alors merci mille fois, et hâte que tu puisse l’avoir en poche !

      Aimé par 1 personne

      • Hahaaa je comprends totalement t’en fais pas! Mais il faut pas t’étonner, tu écris vraiment magnifiquement bien et ça nous aide forcément à comprendre ce que tu ressens! J’ai hâte de le lire et d’en parler avec toi!

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s