Critique BD #004 – Sous les pavés de Warnauts et Raives

En 1968, la colère gronde parmi la jeunesse et les travailleurs. L’État tremble mais ne cède pas. Cinquante ans après, que reste-t-il des leçons du passé ? Pas grande apparemment. Dans un éternel recommencement, les injustices continuent et les pieds battent le pas dans les rues. Avec Sous le pavés, le duo Warnauts et Raives nous emmènent dans les rues de Paris de mai 68, où les forces de l’ordre et les gens se cherchent au travers de manifestations, de nuit de fête et de rencontres. 

Publicités