Critique manga #122 – Brother Auto Spot

titre manga
Quand le monde de l’art corporel s’invite dans un manga, il est normal de le signaler. En effet, très peu utilisé dans ce média, Brother Auto Spot se révèle être une bonne petite lecture aux personnages attachants et dont le chemin de vie n’a pas toujours été facile. Un premier récit écrit et illustré par Noici MICURO nous témoigne de sa passion pour le tatouage. Alors, venez pousser la porte de la boutique de Seina et laisse libre cours à votre imagination.

 

Acheter Brother Auto Spot sur le site des éditions Taifu Comics ou sur Amazon

 

LIRE UN EXTRAIT EN CLIQUANT ICI

Sans titre 1

Merci Guillaume pour cette découverte qui me donne envie d’aller me refaire un tatouage (Si possible par Seina…)


Noici MICURO est une mangaka d’origine japonaise, déjà connue en France pour avoir illustré le manga  Hong Kong Dragnet (écrit par Matsuoka NATSUKI), prépublié en 2012 dans les pages du Web Magazine Char des éditions Tokuma Shoten, puis paru en VF aux éditions Boy’s Love IDP en 2017. Brother Auto Spot est le premier manga scénarisé et dessiné par la mangaka à voir le jour en France, initialement sorti en 2013 au Japon des éditions Printemps Shuppan, dont le très beau Je pense à toi [ma chronique] est également issu. Brother Auto Spot est disponible depuis le mois dernier aux éditions Taifu.

L’histoire prend place dans un salon de tatouage, où le propriétaire Seina – appelé Sena artistiquement – met son talent aux services des clients et amoureux de cet art corporel. Piercings, tatouages, cheveux blancs et longs, Seina est en parfait harmonie avec sa façon de vivre. Un jour alors que ses deux amis lui rendent visite, un nouveau client passe la porte de sa boutique. Cheveux hirsutes, corps dénué de tatouages, Jin, n’a qu’une idée en tête : trouver l’artiste à qui il pourrait confier sa peau. Sentant qu’il peut lui faire confiance, le jeune homme va alors simplement demander à Seina de lui créer un tatouage de A à Z sans demande particulière et de le coucher sur sa peau de façon définitive. Interloqué par cette demande, Seina finit par accepter sans se douter qu’une complicité entre eux va naître de la pointe de son aiguille.

À ma connaissance la thématique du tatouage est très peu utilisée dans les mangas, ce qui offre un cadre séduisant au titre. Partant de là, MICURO imagine une histoire plutôt basique sans être ronronnante. Pour arriver à garder l’attention des lecteurs, la mangaka mise sur la psychologie des personnages. Seina et Jin sont deux jeunes hommes assez différents tout en étant complémentaire, en certain sens. Malgré son apparence, Seina se révèle discret dans son quotidien et simple dans sa façon d’être. Le seul point d’ombre réside dans le fait que qu’il n’évoque jamais son passé et encore moins sa famille. Un détail qui n’échappera pas à ses amis – Toki et Anji – qui finissent par accepter son silence quand les questions à ce sujet viennent à être posées. Pourtant avec Jin, le jeune artiste va se révéler plus ouvert aux sorties, à partager des choses. Jin se révèle être quelqu’un de très calme, observateur et dont la philosophie de vie est en accord avec sa personnalité. Les deux amis de Seina sont des trublions fort sympathiques dont les chamaillerie apportent de l’humour. À côté il existe un troisième personnage dit de secondaire, mais dont je ne vous révélerais pas le nom ni son importance dans le récit, au risque de vous gâcher la découverte.

En débutant son récit une entente mutuelle basée sur la confiance, l’auteure peut se permettre de faire évoluer la relation des deux protagonistes principaux de manière douce et cohérente. À souligner qu’à aucun moment la question de la sexualité des deux garçons n’est évoquée, et que la partie Yaoi réside uniquement dans le chapitre bonus de fin. De toute manière, le propos de Brother Auto Spot ne se trouve pas dans les scènes intimes, puisqu’il y est réellement question de découverte de l’autre, d’acceptation de soi, et de confiance entre deux personnes comme on peut en voir tous les jours. Toutefois, l’histoire souffre du fait qu’il ne se tienne qu’en un tome, ce qui ne laisse pas le temps à certains points de se développer. Comme par exemple, le contexte politique et sociétale où une révolte du peuple semble gronder. Ce qui est fort dommage, puisque cela titille la curiosité du lecteur, mais n’ayant pas plus de mise en lumière, cela reste un peu en suspens. Mais sans petit défaut, le récit que nous raconte MICURO est bon, chaleureux, sentimental et plaisant à lire. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Graphiquement, la mangaka s’en sort très bien puisque son style rend totalement justice aux personnages aux visages anguleux et charismatiques. Le trait maîtrisé de Noici MICURO met de manière soignée les corps longilignes et gracieux des protagonistes, sans toutefois en faire trop. La musculature est travaillé, douce et réaliste. Les expressions soignées et détaillées sont un vrai atout, et retranscrivent bien ce que ressentent les personnages. Les décors sont très sobres, laissant parfois une sensation de vide quand on se trouve hors des bâtiments. Le design des tatouages est vraiment sublime, et nous ne sommes pas surpris d’apprendre en fin de tome que l’auteure nourrit une véritable passion pour cet art. Le rendu est recherché et original. Petit mot sur l’édition de Taifu Comics qui encore une fois fait du bon travail. Pas de coquilles, une illustration en couleur au début du manga, traduction moderne et soignée par Margot Maillac. Je vous invite  à enlever la jaquette pour découvrir un beau petit graphique avec les Jin et Seina.

En conclusion, Brother Auto Spot est une lecture sans autre prétention que celle de vouloir faire passer un moment agréable au lecteur. Les personnages attachants et dynamiques s’accordent bien dans les liens qui les unissent. En prenant le parti de mettre sur papier son amour pour celui de l’univers du tatouage,  Noici MICURO distille quelques informations concernant ce métier artistique que l’on ne connaissait pas forcément avant. Un one-shot visuellement plaisant, une histoire sympathique et douce, que demander de plus,hein ?

15 sur 20

infos manga.png

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s