Critique manga #138 – Dino Sapiens tome 1

titre manga.png
En 1993, sortait le premier film de la franchise Jurassic Park adapté du roman de Michael Crichton. Réalisé par Steven Spielberg le film a tout de suite cartonné à sa sortie en salles dans le monde entier. Plus de 20 ans plus tard, les spectateurs continuent de s’intéresser aux dinosaures disparus depuis des milliers d’années de la Terre, comme dictés par notre curiosité de voir ses bêtes gigantesques courser et dévorer les humains. Dino Sapiens en reprend les principes tout en y ajoutant son grain de sel que je ne peux vous révéler. Les retournements de situations sont multiples, le rythme est très bon, et notre curiosité est éveillé.  

 

Acheter le tome 1 de Dino Sapiens sur le site des éditions Soleil Manga ou sur Amazon

LIRE UN EXTRAIT GRATUITEMENT ICI

 Sans titre 3

Dino Sapiens est un seinen manga en trois tomes paru en 2016 au Japon dans les pages du Young Magazine des éditions Kodansha. Il est scénarisé par Miito YASUI et dessiné par Yoshi MORI, signant ici tout deux leur première histoire publiée à ce jour. En France, le tome 1 est disponible depuis le 24 avril dernier aux éditions Soleil Manga avec le tome 2 prévu pour le 4 juillet.

L’histoire commence durant un coup dans un établissement scolaire, en 2030, où les élèves doivent dessiner leur plus grand rêve. Parmi eux, quatre camarades de classe, chacun ayant un but dans la vie différent se concentrant sur leur personnalité. Le premier, Fisher rêve d’être grand et fort comme un tyrannosaure. Le second est une fille répondant au nom d’Emily se voyant déjà fonder une famille, Alice voulant devenir styliste, et enfin Gattaca évoque de la mort et du néant. Avant de parler du rester du synopsis, concentrons-nous sur les personnages. Fisher est très extraverti et passionné par les dinosaures. Emily elle est plus douce et en pince secrètement pour le premier sans qu’il ne s’en rende compte. Alice au look gothique apparaît comme extrêmement timide et peu sûr d’elle. Et enfin Gattaca présenté comme un intello au regard froid et possédant un esprit rationnel mais vif. Toujours utile d’avoir un ami de ce genre au cas où un accident se produise. Et c’est ce qui va se passer lors d’une sortie scolaire où un dinosaure apparaît dans le train… Et là tout comme notre trio d’adolescents ont se dit WTF?!.

L’histoire ne faisant que trois tomes, les événements dans le premier s’enchaînent à un rythme effréné ce qui fait que le lecteur n’a pas le temps de ennuyer. Les scènes avis nos dangereux carnivores disparus de la surface de la Terre donnent lieu à des effets de surprise. Si le scénario reste classique et ne cherche pas à présenter quelque chose de différent et de plus abouti, la lecture se fait avec un certain plaisir. Les personnages restent assez séduisants surtout dans la dynamique de groupe que l’on découvre au fur et à mesure. YASUI n’est pas allé très loin pour écrire ses personnages puisque l’on retrouve les têtes classiques d’un shonen avec le jeune héros blond rêvant de devenir le plus fort au monde, l’intello poussé à l’extrême en portant un costume cravate, et enfin la fille amoureuse du héros principal. Rien de neuf à l’horizon, mais cela se tient malgré le fait que peu d’infos concernant l’origine de la réapparition des dinosaures ne nous soient données. L’ambiance est certainement le point le plus abouti ici puisque porté par les retournements de situations soudaines de son auteur, Dino Sapiens allie les qualités d’un survival en milieu hostile où rien ne semble envisager une fin réjouissante pour les héros. On peut citer une certaine scène en hommage au film Jurassick Park devenu assez célèbre, lorsque le tyrannosaure prend en chasse la jeep. Le twist de fin de tome est assez bien trouvé nous donnant envie de connaître le dénouement de cette histoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Graphiquement, Yoshi MORI livre un dessin de qualité. Son trait oscille entre épais et fin donnant lieu à des personnages assez caricaturaux dans leur psychique. Toutefois, le tout est agréable à l’oeil. L’artiste a pris le temps de travailler sur les nuances de noirs, accentuant ainsi l’aspect survival du manga allant flirter par moments avec l’horrifique. Le design des dinosaures est à la fois réaliste dans la dangerosité qu’ils représentent et dans les mouvements. Sans oublier que le mangaka a pris soin de travailler sur les détails comme la dentition et le regard. Les planches regorgeant d’action sont dynamiques, le sang gicle, c’est assez brutal sans en faire plus que nécessaire. L’édition de Soleil Manga est classique mais de qualité, traduction de Julie Gerriet moderne et sans coquille.

En conclusion, ce premier tome de Dino Sapiens avance très rapidement, ne laissant pas de répit au récit ni au lecteur. Le tout est dynamique, fluide, et joue bien sur le sentiment d’oppression que peut créer un récit dit « surival. » Les rebondissements sont nombreux, même si le scénario possède quelques lacunes notamment sur ce qui a pu déclencher l’arrivée des dinosaures. À voir si ce point sera expliqué dans la suite… Néanmoins, Miito YASUI et Yoshi MORI nous font passer un moment de lecture assez chouette et dont la fin nous titille notre curiosité concernant la suite.

infos manga.png

 

2 réflexions sur “Critique manga #138 – Dino Sapiens tome 1

  1. Le tome 2 attends sagement que je le lise! J’ai bien aimé les divers rebondissements du premier mais j’ai eu un peu de mal à m’attacher aux personnages qui sont beaucoup trop caricaturaux.

    J'aime

    • Oui, les personnages ne sont pas des plus originaux mais j’ai pris la lecture de ce manga comme ces films sans prétentions aitre que de faire passer le temps. Puis je me remets pas de la scène avec la papier toilette dans le train xD il faudrait que je me prenne la suite ^^ surtout que le cliff de fin etait cool (petit clin d’œil à Alien)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s