Critique manga #146 – Dusk Maiden of Amnesia tome 3 et 4

titre manga.png

Êtes-vous du genre à aimer que l’on vous raconte des histoires d’horreur autour d’un feu, le soir avant de dormir, ou simplement pour s’amuser à se faire peur entre amis ? Si oui, Dusk Maiden of Amnesia pourrait bien vous plaire. Dans un collège, une légende urbaine autour d’une adolescente morte dans des raisons inexpliquées ne cesse de hanter les couloirs plus que lugubres, soit-dit en passant. Là où le récit « horrifique » trouve sa force et dans la situation particulièrement touchante et mélancolique du fantôme, Yûko. Entre Casper le gentil fantôme, le dramatique Ghost, ou encore Le projet Blair Witch, Dusk Maiden of Amnesia bénéficie des nombreuses qualités scénaristiques du duo MAYBE qui vous captivera du début à la fin. Parole de poltergeist !

 

Acheter les tomes de Dusk Maiden of Amnesia sur le site des éditions Kana ou sur Amazon

 

LIRE MON AVIS SUR LE TOME 1 ET 2 | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1


MAYBE est un duo de mangaka dont le premier manga Dusk Maiden of Amnesia (Tasogare Otome × Amnesia) est paru en 2008 chez Square Enix avant d’arriver en France aux éditons Kana en 2014, pour une durée de 10 tomes. En 2014, ils lancèrent deux nouvelles séries, toujours en cours, To the Abnadonned Sacred Beasts (chez Pika) et Tales of Wedding Rings (mes avis en cliquant ici) chez Kana dans la collection Dark Kana. À noter que pour Dusk Maiden of Amnesia, adaptation animée de douze épisodes produite par le studio Silver Link a été diffusée d’avril à juin 2012, et reste inédite en France.

Dans les deux premiers tomes nous faisons la connaissance de Yûko, collégienne aux long cheveux bruns magnifiques, aussi normale que vous et moi. Enfin, presque… En réalité, Yûko est un fantôme qui erre depuis de très longues années dans un lycée privé sans savoir ce qui a bien pu lui arriver avant sa mort. Teiichi, élève dans l’établissement connaît les très nombreuses légendes urbaines autour du spectre d’une jeune fille, sans savoir s’il peut y croire ou pas. C’est alors que sa rencontre avec Yûko va tout changer, puisque sans se l’expliquer il est le seul à pouvoir la voir et l’entendre, à la grande surprise de Yûko ! Teiichi va tout faire pour découvrir ce qui a conduit à la mort de Yûko, et les événements surnaturels ayant lieu dans l’enceinte de l’école. Mais peut-il faire confiance à Yûko ? Est-elle aussi innocente qu’elle n’y paraît ?

Après une introduction nous donnant clairement envie de lire la suite (attention je persiste à dire que la série se doit d’être découverte avec les tome 1 et 2, et non uniquement le 1). La narration se poursuit de manière fluide, et voit le duo Teiichi et Yûko être interloqués par le comportement suspect de deux filles du collège. En effet, selon la légende, chaque demi-douzaine d’années, quand arrive la fin de l’année scolaire, deux amies se donneraient la mort sous le cerisier de l’école. Si l’enquête semble ne rien apporter à l’histoire principale concernant la mort de Yûko, on finit par réaliser que le duo MAYBE n’écrit pas un scénario comme ça sans avoir une idée derrière la tête. En effet, c’est par bribes que le fil rouge s’épaissit et nous garde attentif. Quand on pense que le mystère autour de la belle fantôme va enfin s’amoindrir, les auteurs nous prennent à contre-courant et nous assènent avec encore plus de secrets non dévoilés. Yûko serait-elle la tueuse du cerisier ?

Tout comme les personnages, le lecteur va vite comprendre qu’il faut élucider les sept mystères rattachés à l’école pour en apprendre d’avantages sur les circonstances de la mort de Yûko. Sacrifice ? Accident ? Harcèlement ? Il vous faudra lire ce tome 3 pour en avoir une idée. L’ambiance surnaturelle redouble pour évoluer vers un genre plus horrifique et malsain où le doute finit par s’installer en nous. Le personnage de Yûko est l’élèment charismatique du récit, même si Teiichi ne démérite pas. Les multiples facettes du personnages de Yûko offre une caractérisation où le lecteur se demande réellement s’il est bon de l’apprécier autant. Parce que oui, malgré le fait qu’elle se révèle extrêmement attachante, les mangakas jouent avec adresse à la rendre sombre telle la pomme empoisonnée donnée à Blanche-Neige. De plus, les quelques révélations sont bien amenées et arriver en fin de tome on ne peut qu’avoir envie de lire la suite.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et ça tombe bien, puisque nous allons parler du tome 4. Après des vacances passées à tenter de trouver de nouvelles informations concernant al mort de son amie Yûko, Teiichi est de retour en cours et d’autant plus stresser qu’il na pu se concentrer sur autre chose, en particulier sur ses devoirs ! Souhaitant remédier à cela, il demande à la jeune fille de le laisser un peu seul. Attristée par cette demande, Yûko décide de ne plus être une gêne pour le garçon et se met à la recherche elle-même d’indices pour élucider sa disparition. Ce quatrième tome tourne autour d’une seule et même énigme, contrairement aux précédents qui se construisaient autour de deux à chaque fois. Si Yûko était déjà la protagoniste principale, ici elle en devient celle qui tire les ficelles et nous emmène explorer ce qu’elle ressent au plus profond d’elle-même mais qu’elle n’ose révéler. Pourquoi ? Par peur tout simplement. Mais peur de quoi ? Vous connaissez la routine : Il va falloir le lire pour le découvrir…

Dans ces deux tomes, vous vous doutez que je ne vous dévoile pas tout. Il serait tellement dommage de vous dire le plus gros spoiler. En le lisant, vous sentirez que le récit monte peu à peu en puissance et que rien ne prédit un dénouement joyeux ni pour Yûko, ni pour Teiichi. Autour deux, le reste des membres du club d’enquêtes paranormales se distinguent par leurs doutes face à Yûko. De manière scénaristique, le personnage de Kirie bénéficie d’un traitement singulier au même titre que Yûko. L’écriture de MAYBE pourrait paraître décousue par moments tant ils prennent un malin plaisir à ne jamais donner toutes les informations, nous baladant même parfois au gré des pages qui se tournent sans relâche. L’atmosphère angoissante et lugubre du récit redouble de tension et envoi valser tout sur son passage. Le lecteur ne peut que rester pantois à certains moments tellement s’est délicieux. Mais au milieu de toute cette obscurité, MAYBE distille avec simplicité des passages humoristiques et réellement touchants, servis en majorité par la relation entre Yûko et Teiichi. Si je vous disais que j’aimerais que ces deux-là finissent ensemble, me croiriez-vous ?

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le dessin de MAYBE est toujours aussi soigné, évoluant dans un style très seinen qui trouve sa particularité dans le  traitement du trait. C’est aussi sombre que clair, avec un réel travail sur les nuances de noirs contribuant grandement à l’aspect horrifique/thriller du titre. Le design des personnages est, selon moi, un sans faute tant la maîtrise des expressions, notamment celles de Yûko, sont sublimes. Le travail d’édition de Kana n’est plus à discuter, et encore une fois la page couleur de début et la traduction de Thibaud Desbief sont là pour prouver la qualité.

En conclusion, Dusk Maiden of Amnesia s’étoffe de manière surprenante avec des rebondissements bien placés. Si vous recherchez une histoire surnaturelle où la tension est palpable, une romance avec des personnages écrits dans la cohérence et honnêteté, alors vous avez trouvé ce qu’il vous faut. Le binôme MAYBE reprend habilement les codes du thriller de suspense sachant pertinemment comment mener le lectorat par le bout du nez jusqu’au coup de coeur !

18

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

17 réflexions sur “Critique manga #146 – Dusk Maiden of Amnesia tome 3 et 4

    • Pareil que toi au début! Puis je me suis pris Les trois quand mon Fnac de Genève faisait une réduction, et AAAAAAH gros coup de cœur! J’étais meme triste arrivé à la fin! Je ne peux que t’encourager en croisant les doigts pour que tu l’aimes ! Tiens moi au courant 😀 ici ou sur Twitter

      Aimé par 1 personne

      • Ah franchement tu me convaincs là ! Ma librairie fait une promo à partir du 15 juillet, 4 + 1 gratuit, je vais attendre d’y être et me lancer, je me demandais justement ce que j’allais commencer, bah voilà :3 Je te dirai oui !

        J'aime

      • Ici pendant les soldes c’est tout le temps ! Je ne sais pas encore, j’hésite… Peut-être en comics, mais les titres que je veux sont pour septembre (super sons notamment et la réédition de batman et robin). Sinon peut être Card Captor Sakura aussi ils ont réédité les tomes et je l’ai toujours vu en anime ! Mais j’adorais quand j’étais gamine. Ou GTO, parce que idem, je lis Paradise Lost mais la série originale je regardais l’anime. Pour le reste je suis plutôt à jour, frustration haha. Puis j’ai encore plein de tomes 1 dans ma PAL là..
        T’as quelque chose à conseiller potentiellement? 🙂

        J'aime

      • Ah oui la réédition de Batman & Robin je l’attend aussi. Card Captor Sakura je me souviens de l’anime, mais pour le moment j’ai pas envie de me lancer dans le manga^^ Mais à terme (si je deviens riche) je me l’achèterai, tout comme Ranma 1/2. GTO j’ai pu enfin m’y mettre l’année dernière, parce qu’il avait l’offre les 4 premiers tomes de la réédition (sur les 25) à 3 € jusqu’à fin 2018. Mais j’ai pas encore eu le temps de les lire xD.
        Je ne sais pas…. ah si! Une mini-série manga ça te tente ? Toi qui aime l’imaginaire tu va être conquise je pense. Je n’ai pas encore eu le temps d’en faire une chronique mais le tome 1 a été un GROS coup de coeur (alors que je suis pas fan de la fantasy à chaque fois – j’explore encore à petite dose). Il y a Voleuse de marque pages qui en parle très bien, je lui avais aussi conseillé (je t’envoi le lien en DM sur Twitter). J’ai hate de découvrir la suite en aout ! Sinon (dsl si je t’avais deja conseillé sur ces titres) en comics Locke & Key, I Kill Giants (one-shot), OH Les Seigneurs de Bagdad en 1 tome – sublime. En manga : Seraph of the end, sky high survival, devilsline, Last Pretender, Death Note, Moriarty, Grim Reaper and and argent cavalier, PsychoPass Akane Tsunemori (6 tomes), Deaths Choice en 3T, SangReal en 3T, This teacher is mine, …. après si tu recherche un genre précis dis moi ^^

        Aimé par 1 personne

      • Bien reçu le lien ! J’en connais déjà certains, Psycho Pass est un de mes mangas favoris (j’ai maté l’anime, truc de dingue !) Devilsline j’ai décroché, Grim Reaper aussi, Moriarty est dans ma PAL, Seraph jamais accroché, par contre Deaths Choice et SangReal ça ne me dit rien donc je vais me renseigner o/ Et I Kill Giant j’avais repéré ta chronique ça m’intriguait 🙂

        J'aime

      • Psycho-Pass j’avais aussi découvert via l’anime et truc de fou! Me reste encore à découvrir le prequel en manga, j’ai deja le manga de l’anime et la saison 2 en manga arrive en septembre!

        J'aime

      • Ah ils ont fait le préquel en anime aussi? 😮 Tu m’apprends quelque chose là, je savais en manga mais pas en anime, je vais me les refaire **

        J'aime

      • Sinon moi j’aime bien ce qui est sombre et assez tordu, subversif, c’est vraiment ce que je recherche mais je crois que je suis déjà sur toutes les séries du genre :’)

        J'aime

      • Oui je l’ai acheté suite à ta chronique il est dans ma PAL ! Et Void je l’ai lu aussi, c’était vraiment très bien, j’aurai aimé que ça soit une série un peu plus longue parce que certains éléments sont rushés, c’est dommage avec un tel univers. Je l’avais chroniqué d’ailleurs.

        J'aime

      • Oui, totalement d’accord pour Void. ça aurait mérité une tome en plus peut-être. Tu as essayé In These Words, j’ai pas encore essayé de mon côté.
        Faut vraiment que je prenne le temps d’explorer ton blog… il n’y a pas assez d’heures dans une journée. Mais maintenant je te suis sur Twitter, donc je serais plus attentive

        J'aime

      • Oui j’aime beaucoup in these words c’est vraiment bon et complètement tordu ! J’ai hâte de pouvoir lire le tome 3 🙂
        Haha je te comprends moi je perds parfois une heure à lire les nouveaux articles de tous les blogs que je suis mais j’adore, ça me fait découvrir plein de choses !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s