Critique manga #154 – L’été Delcourt-Tonkam : Love Under Arrest T2, Our Summer Love, My Teacher, My Love T1, No Control T1 et 2

titre manga (2)

En été, le temps pour la lecture est légion. La météo est propice à la relaxation au tour de la piscine, au bord de mer, à la montagne, dans son jardin, sur son balcon, près de son ventilateur. Bref, les lecteurs en profitent autant que possible. Du coup, il est temps de voir ce que les éditions Delcourt-Tonkam nous ont proposé parmi les nouveautés manga. Au programme, du shojo, du seinen, et du borderline très… borderline. 

delton

Merci à Solène et Mélanie pour ces lectures


Disponible chez Delcourt-Tonkam au prix de 6.99 € ou sur Amazon|| Également disponible en numérique sur izneo || Lire un extrait du T1 en cliquant ici

MON AVIS SUR LE TOME 1 ICI

Love Under Arrest est un manga shojo écrit par Maki MIYOSHI toujours en cours au Japon avec 12 tomes aux éditions Kodansha. Véritable phénomène là-bas, un film live-action a même vu le jour. Le premier tome [lire mon avis] nous présentait Kako, lycéenne de 16 ans lambda, et attachante malgré sa maladresse. Après avoir participé à une rencontre arrangée elle fait la connaissance de Kôta, jeune homme de 23 ans nouvellement arrivée dans la police, qui après avoir découvert l’âge de Kako va tenter de mettre des distances entre eux. Mais, parce qu’il y a toujours un mais, les sentiments ne se contrôlent pas sinon ça se saurait depuis longtemps. Dans ce tome 2, l’histoire avance petit à petit. L’auteure travaille bien la psychologie de ses personnages ce qui les rend fort attachants à suivre. Les situations liées au travail de Kôta. Si l’idée de voir une lycéenne de 16 ans à peine se fiancer à un adulte nous paraît saugrenue, il faut savoir qu’au Japon cela se pratique. Face au comportement parfois très immature de Kako, le lecteur se demandera ce que peut voir Kôta en elle. Encore une fois la raison et le coeur sont deux choses différentes. De plus, l’entente entre les deux fonctionne très bien. Mais comme les shojo ne sont pas forcément un long fleuve tranquille, MIYOSHI se permet d’intégrer un troisième personnage, Jiro, déjà apparu dans le tome 1 après avoir agressé Kako. Regrettant amèrement son geste il va tenter de s’excuser par tous les moyens possibles, quitte à tomber sous le charme de la jeune fille qui n’a d’yeux que pour Kôta… enfin vraiment ? Le dessin de Maki MIYOSHI est simple mais affirmé, avec un charadesign expressif et doux. En conclusion, les deux tomes de Love Under Arrest illustre une histoire qui se suit avec un certain plaisir, où les petits rebondissements apportent du mouvement. Les informations concernant la culture du mariage dans un tel cas, avec en plus un homme dans la vie active, sont ludiques. Maintenant reste à savoir jusqu’où l’auteure va mener son récit.

Résultat de recherche d'images pour Disponible chez Delcourt-Tonkam au prix de 7.99 € ou sur Amazon

Our Summer Love (Hachi gatsu no ghost) est un seinen one-shot paru en 2016 chez Shogakukan, par Takeru FURUMOTO gagnant du prix du jeune artiste de l’année au Young Magazine Awards de 2014.  Après nous avoir proposé le magnifique Our Summer Holiday à l’été 2017, Delcourt-Tonkam continue de nous gâter avec une lecture estivale fraîche sur fond de fantastique. Naoto Kiryû est un tout jeune romancier se faisant petit à petit une place dans le milieu. Pour les besoins de son prochain roman, il se retrouve à effectuer des repérage sur la petite île de Tanegashima pendant l’été. Endroit qui ne lui est pas inconnu, puisqu’il y a sept ans il y a vécu pendant toute la saison estivale avant de déménager à cause du travail de ses parents. Là-bas il y avait connu son premier amour, la belle Mizuki Natsuno, qui lui appris à nager. Ensemble ils vécurent un été riche en découvertes et rires, mais qui malheureusement se termina mal… À présent de retour, il tombe sur la petite sœur de celle qu’il regrette, Akari, qui lui parle du fantôme de “la fille blanche du phare”. Serait-ce Mizuki ? Vous l’aurez deviné, l’histoire mêle moment de tranche de vie, romance et fantastique pour donner naissance à un récit fort en émotion. À travers les pensées et souvenirs de Naoto, on découvre un jeune homme plein de nostalgie et surtout de regret par rapport à celle qu’il a aimé. Les sentiments que décrit le mangaka trouvent une résonance dans le coeur du lecteur qui sera charmé par la subtilité des propos. Chaque personnage trouve son importance dans le récit, notamment Akari encore blessée par la disparition de sa grande sœur. Le trait de Takeru FURUMOTO retranscrit chaque émotion des personnages avec finesse. Les nombreux décors naturels de l’île possèdent cette touche de dépaysement qui fait du bien à découvrir. Le soin apporté à l’édition par Delcourt-Tonkam est un ajout de qualité au récit, avec un bel effet brillant sur la jaquette mêlant légèreté et profondeur. L’impression et la traduction sont tout aussi excellentes. Our Summer Love est un récit nous entraînant loin de notre quotidien le temps d’un été avec trois âmes cherchant à trouver une certaine forme de paix intérieure. Comme quoi on peut faire simple mais arriver à nous bouleverser.

Résultat de recherche d'images pour Disponible chez Delcourt-Tonkam au prix de 6.99 € ou sur Amazon|| Également disponible en numérique || Lire un extrait en cliquant ici

My Teacher, My Love (Sensei Kunshu en VO) est un shojo manga en 13 tomes de Momoke KÔDA, qui s’est vendu a 1.43 millions d’exemplaires au Japon publié par Kodansha. Il s’agit du spin-off du manga No Longer Heroine, adapté au cinéma et classé premier au box-office lors de sa sortie. Et comme rien n’arrive jamais par hasard, My Teacher, My Love a lui aussi été adapté en film cette année. Pour ceux qui se demandent si on doit avoir lu la série d’origine pour comprendre ce premier tome, sachez que non. On retrouve simplement le frère de Kôsuke, professeur de mathématique fraîchement débarqué pour un remplacement dans le lycée de Ayu Samaru. Comme de nombreuses filles de 16 ans, Ayu rêve d’avoir un petit ami mais n’a de cesse de cumuler les râteaux à chaque fois qu’elle se lance dans une déclaration. Alors qu’elle déprime en mangeant dans un combini pour oublier sa poisse en amour, elle se rend compte au moment de payer qu’elle a oublié son porte-monnaie. Tentant de trouver une solution avec le patron et se confondant en excuses et honte, un très beau garçon va lui payer son repas simplement pour qu’elle quitte la file d’attente qui s’allonge derrière elle. Charmée, elle le sera encore plus quand elle découvre que ce mystérieux inconnu n’est autre que son nouveau professeur, Monsieur Hiromitsu. Mais comme les premières impressions ne sont pas forcément les bonnes, elle constate assez vite qu’il est particulièrement odieux. Ce premier tome tourne autour du duo professeur/élève, avec un Hiromitsu ne voulant pas du tout s’investir dans quoi que ce soit avec une élève. Ils les trouvent en général idiotes, ainsi que les garçons. Étant le nouveau professeur, et jeune de surplus, il attire bien évidemment toute la gent féminine du lycée, alors que Samaru semble avoir de plus en plus de mal à lui trouver des qualités. Toutefois, elle va finir par se rendre compte qu’au fond de lui, le jeune homme n’est pas uniquement quelqu’un avec un franc-parler. Sous ses airs blasés et malicieux, très bien illustrés par la mangaka, il est de nature calme et possède même de l’humour. Pour un début l’histoire se tien bien, et même si j’ai préféré This teacher is mine! [mon avis] chez Soleil MangaMy Teacher My Love se laisse lire. Le trait de la mangaka se permet d’accentuer la partie humour avec des faciès inimaginables mais qui nous font sourire. Le travail sur la jaquette qui diffère de la VO est un petit plus bien appréciable, alors merci Delcourt-Tonkam. Momoke KÔDA installe doucement une petite histoire où la romance entre le duo n’est pas encore d’actualité, et on ne serait dire quand elle arrivera. Et ça fait du bien !

Copie de lire en bulles

 

Résultat de recherche d'images pour "no control manga"Disponible chez Delcourt-Tonkam au prix de 7.99 € ou sur Amazon || Lire un extrait en cliquant ici

No Control! (Kimi ha Midara na Boku no Jooh) est une manga en deux tomes scénarisé par Lynn OKAMOTO (Elfen Lied, Parallel Paradise – inédits) et illustré par Mengo YOKOYARI (écrivant principalement des seinen et parfois des hentai) paru au Japon en 2012 chez Shueisha. Destiné dans un premier temps à n’être qu’un one-shot de 44 pages dans le Weekly Young Jump, face à la popularité du titre elle se transforma en deux tomes reliés. On suit ici les mésaventures amoureuses et sexuelles de Subaru et Saito. Autrefois amis d’enfance, avec l’âge les deux ont fini par s’éloigner jusqu’à ne plus réellement s’adresser la parole. Issus de milieu différents, Subaru de son statut prépare son entrée dans la vie active avec des études de haute importance. Saito, lui, a dû travailler dur pour obtenir une bourse. Sauf que le jeune homme est amoureux de Subaru depuis bien longtemps et fantasme même sur elle. Au détour d’un artifice sorti d’on ne sait où, il fait un vœu au Dieu de la contrepartie permettant aux chambres de l’un et l’autre de communiquer. Le rapprochement physique sera donc inévitable… Personnellement il est assez compliqué de parler de No Control! sans avoir envie de lever les yeux au ciel. Si le point de départ entre deux anciens amis se retrouvant à faire un vœu est plutôt sympa, le reste du scénario est très lourd. Autant le dire tout de suite, No Control! est une lecture réservée au 16+, même si aucune mention n’a été inscrite sur le manga. La succession de scènes de sexe aux dialogues très vulgaires et aux illustrations explicites font que la lecture en devient vite lourde et banale. Le peu de retournements de situations existants dans ce titre ne crée même pas la surprise puisqu’ils arrivent comme un cheveu sur la soupe. Et puis, on en a simplement marre de voir ce duo s’envoyer en l’air n’importe où et n’importe quand. Le traitement du consentement dans les rapports sexuels est abordé de façon maladroite et ne manque pas de faire grincer des dents. Le dessin de YOKOYARI est assez simple, et les décors sont peu présents. La représentation des scènes sexuelles ne stimulent en rien le lecteur, en tout cas cela ne m’a fait ni chaud ni froid. Toutefois, le design des corps est plutôt sympathique voir sensuel mais pèse très peu sur la balance au final. Au final, No Control! a été une déception où les bras m’en sont tombés. Si l’idée de départ pouvait donner l’impression d’avoir une lecture amusante et un peu WTF, on se retrouve plutôt avec la sensation très amère que ce n’était qu’un prétexte pour nous servir le kamasutra avec une femme-objet de convoitise des mâles, rappelant les poupées gonflables que l’on utilise pour soulager ses pulsions.

18 réflexions sur “Critique manga #154 – L’été Delcourt-Tonkam : Love Under Arrest T2, Our Summer Love, My Teacher, My Love T1, No Control T1 et 2

  1. Merci pour cet article spécial lectures esivales. Pour ma part, je pense passre mon tour sur l’ensemble. J’ai déjà lu Love under arrest en scans pour une partie et je l’ai trouvé assez répétitif et banal. Même si le scénario pourrait peut-être me plaire, je n’accroche pas du tout aux dessins d’Our Summer Love… Quant à ce que tu dis des deux derniers, ça me refroidit pas mal xD
    En même temps, je ne suis pas surprise tant mes lectures chez cet éditeur se font rares ces derniers temps ^^!

    J'aime

  2. Un très bon article regroupant des avis constructifs sur chacun des tomes. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé Love Under Arrest (j’avais déjà fait une chronique dessus) et j’ai eu le même plaisir à lire Our Summer Love. Par contre, je ne me suis nullement penché sur My Teacher, My Love et pour ce qui est de No Control je fus du même avis que toi sur l’ensemble de l’œuvre qui est juste un prétexte pour mettre du sexe partout.
    Mais en tout cas merci pour ta chronique toujours aussi instructive !

    J'aime

  3. Sympa cet article ! J’aime bien ta façon de parler de No Control, c’est important je trouve comme avis. Par contre c’est à mon sens anormal qu’il n’y ait aucune mention du contenu sexuel du livre sur la couverture o.o Quand je vois certains éditeurs qui les mettent sous plastique pour éviter tout problème, c’est dingue…

    J'aime

    • Merci^^. Oui pas facile d’en parler, après c’est possible que certaines personnes aime No Controlm je ne juge pas. Personellement je n’ai pas apprécié la lecture. Il y a de l’idée mais euh…finalement c’est que du sexe et vulgaire. Pour la mention du contenu j’étais super etonnée aussi. En plus le résumé à l’arrière du tome 1 n’indique rien de ce que a devenir l’histoire, du coup je me suis fait avoir lol mais j’ai quand meme voulu lui donner une chance. Le tome 2 par contre était sous plastique donc impossible de le feuilleter, alors que le 1 on pouvait ^^’ (je pense qu’ils ont du avoir des retours de lecteurs, de libraires ou je ne sais qui).

      Aimé par 1 personne

      • Yep probablement mais c’est quand même étrange parce que c’est pas mal réglementé ce type de publication ! Et souvent les éditeurs en font trop du coup bon, mauvaise surprise, dommage 😦

        J'aime

    • Ma critique pour No Control! doit pas aider à ce qu’on s’y intèresse. Après si des gens aiment tant mieux. Mais perso je ne m’attendais pas du tout à ça, imagine ma tête quand je l’ai reçu ^^’
      Our Summer Love m’a pas mal touché au final (j’avais quelques petites larmes aux yeux à la fin) et pour un one-shot j’ai trouvé que ça se tenait super bien. Si tu as l’occasion de le lire, hésite pas. (Et après tu me dis si tu as aimé :D)

      Aimé par 1 personne

  4. Bonjour à toi !!
    Tiens, je n’avais pas percuté que My teacher my love était un spin off maismaintenant que tu le dis! Lol
    J’ai beaucoup aimé pour ma part, ça reste vraiment dans le shojo frappadingue comme je les aime et comme nous y a habitués Kôda-sensei 😉
    Bonne semaine à toi en tout cas, j’espère qu’elle t’apportera de meilleures lectures que No control même si on sait tous que c’est la traversée du désert l’été après les sortie de la Japan… (moi jvais en sortir de ma PAL lol)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s