Critique manga #174 – Ninja Slayer tome 1, 2 et 3

Série atypique de par son côté parodique, Ninja Slayer est adapté d’une série de romans japonais. Entre humour et violence surfant sur le folklore des ninjas et des yakuzas, Ninja Slayer se révèle divertissant dans sa globalité malgré un fil conducteur encore un peu instable. Action rappelant les combats des jeux vidéo Tekken et Mortal Combat, à la surprise générale les personnages sont attachants et intéressants. 

Critique #138 – Sianim, T1 : Masques, Amber Farrell, T1 : La Morsure du serpent + T0.5 : L’Origine

En ce jour, parlons de deux séries de deux genres différents mais un point commun: des héroïnes intéressantes, intelligentes et qui savent s’émanciper des hommes. Nous avons d’abord le tome 1 de Sianim, où la magie et la fantasy ainsi que les animaux ont une place importante. Et ensuite, la nouvelle série Bit-Lit de chez Milady, Amber Farrell, dont la plume de Mark Henwick apporte de la nouveauté au genre. 

Critique manga #173 – Gun & Heaven, Minori no te, et Jackass !

Amour, passion, amitié, et tueurs à gages, voilà les maîtres mots des 3 one-shots de chez Taifu comics que je vous propose de découvrir en ce jour. Des acteurs forts et sensibles, déterminés et curieux, mené par le trait et la narration de deux mangakas : Kazuma KODAKA pour Gun & Heavem et Scarlet Beriko pour Minori no te et Jackass!.

Critique manga #172 – Kingdom tome 1 et 2

Kingdom est le manga que de nombreux lecteurs français attendaient. Mais avec une cinquantaine de tomes en cours au Japon, les éditeurs étaient très hésitant à se lancer dans ce défi et cette entreprise. Ce sont finalement les Éditions Meian qui se sont attaquées à ce monument qui nous emmène dans un récit historique basé sur la Chine Antique bien réelle, où la fiction donne lieu à des moments de grandes intensités au fil des chapitres. 

C’est lundi, que lisez-vous #081

Hello ! Nouvelle semaine nouveau rendez-vous livresque avec le traditionnel « C’est lundi, que lisez-vous? » auquel j’ajoute le « In my mailbox », mes chroniques de la semaine, et mon « book haul » de la semaine. L’été se prolonge alors profitons encore un peu, parce que je sens qu’on va se prendre le froid de l’automne dans un coin de la tronche un matin et on ne va rien comprendre ^^’ (Mais j’aime l’automne)

Critique #137 – Lucky Boy de Shanthi Sekaran

En début de semaine, je vous parlais de Nadia Hashimi avec « Pourvu que la nuit s’achève » qui évoquait la condition de la femme au Proche-Orient, sous une plume sensible mais dure. Et c’est sans le vouloir que je continue dans une même optique de sensibilisation avec un sujet brûlant de l’actualité: le statut des migrants. « Lucky Boy » évoque à travers les yeux de Solimar, jeune femme provenance du Mexique qui trouve refuge aux États-Unis. Mais enceinte et en situation irrégulière, elle va se voir arrêter par les autorités, son enfant confié à une autre famille. L’histoire poignante de l’amour de deux mères envers un même enfant. Difficile, en tant que lecteur de choisir « un camp ».

Critique comics #024 – Sélection comics Batman de chez Urban Comics

Samedi 15 septembre, c’est le Batman Day. Chaque année, le onde célèbre le justicier de la ville de Gotham. Alors que vous ayez votre costume prêt ou non, voici une petite sélection de lecture comics consacrée au Chevalier Noir qui hante les bas-fonds de la ville et tente d’éradiquer le mal depuis 80 ans. Une santé de fer que le héros n’a pas toujours eu comme vous le verrez dans la suite. Entre l’homme taciturne et playboy qu’est Bruce Wayne, et le héros froid au regard revolver, la psychologie du ce double personnage a connu des rebondissements conséquents. Petite sélection parmi des dizaines et dizaines de titres…

Critique #136 – Pourvu que la nuit s’achève de Nadia Hashimi

La condition de la femme dans la société est une question de plus en plus brûlante, et cela depuis des années. Si dernièrement les langues se délient sur X sujets liés à l’injustice envers les femmes et les plus faibles en Occident, il faut être conscient du fait que dans d’autres régions du monde cela est encore bien trop caché. Pourtant les reportages sur les peuples et les femmes d’Afrique du Sud ou en Asie sont communs, mais encore peu de mesure sont prises pour changer la société, et surtout le système judiciaire. Pourvu que la nuit s’achève de Nadia Hashimi est une oeuvre de fiction reliée à la réalité brutale et sans tabous des pays qui se taisent.

Critique manga #171 – Ryle & Louis tome 2 et 3

Les récits de dark fantasy dans le manga ne sont pas nouveaux, et ont tendance à se ressembler les uns aux autres. En début d’année sortait le tome 1 de Ryle & Louis, un récit dans un décor médiéval convaincant mais qui manquait d’envergure pour se distinguer de la masse. Avec son 2ème et 3ème (dernier) tomes, Nana NATSUNISHI, corrige tous les défauts que l’on aurait pu trouver dans le tome 1, pour finalement offrir une trilogie imprévisible et de qualité.

Critique manga #170 – Biorg Trinity tome 1, 2 et 3

Oh!Great est une mangaka que l’on ne présente plus, tant son trait et sa mise en scène sont marquantes. Biorg Trinity est un titre où le scénario est signé Otaro MAIJO, avec uniquement Og!Great au dessin. Psychédélique, déroutant, et dynamique seraient une partie des adjectifs pour définir ce manga. Toutefois, le manque de clarté dans son exécution pourra en refroidir plus d’un. Je vous propose de découvrir mon avis dans la suite.