Critique manga #182 – This teacher is mine tome 2, Legendary Love tome 2, La Fille du temple aux chats tome 1

Copie de titre manga.png

Parlons shojo et détente avec trois titres des éditions Soleil Manga. Il s’agit du tome 2 de This Teacher is mine! qui avait été un coup de coeur de cet été lors de la lecture du tome 1. Autant dire que j’étais impatiente de découvrir la suite !  Second titre, Legendary Love, également une suite, d’une histoire mélangeant fantasy et fiction qui marche plutôt bien à la lecture. Et finissions avec le tome 1 de La fille du temple aux chats et son côté très calme et tranche de vie qui ravira les curieux et les fans du genre. 

 

Sans titre 3


Disponible aux éditions Soleil Manga au prix de 6.99€ | Amazon | Également disponible en numérique | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 | LIRE MON AVIS SUR LE TOME 1

This Teacher is mine! de Yuko KASUMI avait été une très bonne surprise de l’été 2018 avec une histoire shojo pas comme les autres. La série est toujours en cours au Japon, avec 6 tomes. Ce deuxième tome est dans la continuité du premier. Le scénario est écrit avec une approche des sentiments amoureux à la fois adulte et dans le respect. Comme dans le tome 1, Mr. Furuya, professeur de la jeune An, ne cherche pas à s’immiscer dans la vie de son élève. Il éprouve de l’affection pour elle mais ne franchit jamais le point de vouloir être romantiquement lié à elle. La lycéenne continue d’être attention avec Furuya en lui apportant des plats chaque matin pour son déjeuner, et s’offusque quand d’autres élèves ont fait de même. La jalousie est palpable, mais c’est propre à son âge et aux sentiments qu’elle éprouve. On pourrait supposer que c’est un sentiment passager, mais ici ce “premier amour” d’An est authentique. À ses côtés nous avons Kimishima, son camarade, qui semble vraiment s’intéresser de plus en plus à la jeune fille… d’ailleurs sa jalousie aussi lui fera faire des choses bien loufoques quand Mr. Furuya acceptera de passer la journée avec An. Ce qu’il y a de vraiment touchant ici, est le fait que Mr. Fururya prend enfin en compte la peine et l’amour que peut ressentir son élève à son égard. Étant un shojo on devine qu’il n’est pas insensible à la jovialité d’An, surtout que la différence d’âge n’est vraiment pas grande… la jeune fille constate d’ailleurs que quand il porte des vêtements banals il pourrait passer pour quelqu’un de son âge. La rivalité entre Kimishima et lui va s’installer petit à petit, malgré le fait que Mr.Furuya se voile encore bien la face. Et pour ne rien arranger, l’arrivée d’une nouvelle élève, Azuma, ne va pas venir arranger le méli-mélo amoureux. L’humour passe essentiellement dans la personnalité survoltée mais toute mignonne de An. Le bon cœur de Mr. Furuya nous fait fondre, et Kimishima n’est pas en reste non plus. Difficile de choisir qui l’on voudrait voir être avec notre jeune héroïne si attachante… Le dessin de Yuko KASUMI est toujours aussi beau. La mangaka multiplie les têtes improbables concernant An, avec en contraste une Azuma possédant un visage plus sérieux voire mystérieux. Chaque personnage est facilement reconnaissable et communique bien ce qu’il ressent sans devoir prendre la parole. Les décors sont épurés, mais on retiendra le soin apporté au « background » durant la sortie en “couple” de notre duo en titre. Les cases sont dynamiques, les codes shojo sont respectés (scintillements, etc) sans jamais en faire trop. Une mise en page naturelle et charmante. L’édition de Soleil Manga est sans coquille et j’apprécie toujours autant l’adaptation des couvertures qui communique bien toute la légèreté du titre. En conclusion, ce tome 2 de This teacher is mine! est un véritable régal à la lecture. C’est mature en gardant une grande part d’innocence. Les dialogues ne sont pas anodins et sont parfois profonds. La romance s’installe doucement mais sûrement, avec bien entendu la question du tabou des relations entre un professeur et une élève. Ce n’est ni glauque ni malveillant, au contraire. Une série que je continuerai de suivre avec enthousiasme !

18blanc

 

Disponible aux éditions Soleil Manga au prix de 7.99€ | Amazon | LIRE MON AVIS SUR LE TOME 1LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1

Legendary Love est un manga écrit et dessiné par Keiko SAKANO, une mangaka toute nouvelle sur le marché français. Le tome 1 [mon avis ici] voyait Saki, une lycéenne ordinaire, élevée par sa mère grande fan du roman chinois Hoshin Engi. À la suite d’une manipulation d’un parchemin poussiéreux, Saki se retrouve happée dans le monde de Hoshin Engi ! Là-bas elle fera la connaissance du héros de fiction, Shiga, qui est loin d’être aussi prestigieux que le veut la légende. Le tome 2 reprend là où nous avions quitté Shiga et Saki, qui vont devenir le Taikobo – le héros de la légende –  pour épargner la vie de nombreuses personnes. L’humour est présent tout au long du tome, et le scénario continue de creuser un peu plus dans le côté historique et légendaire. De nouveaux personnages viennent se greffer autour de notre binôme, essentiellement masculin. Une rencontre toute particulière va venir créée une tension emprunt de jalousie, ce qui laissera Saki songeuse à bien des égards. La narration est fluide, malgré quelques simplicités dans le schéma.

 HOUSHIN SHINAI ENGI (C) 2016 by Keiko SAKANO / KADOKA

Les personnages et le contexte font l’essentiel du manga. Shiga et Saki se rapprochent, et l’alchimie qu’ils dégagent ensemble nous charme. Saki est une jeune fille qui s’affirme, et pas uniquement avec ses poings et sa force surhumaine. On apprécie aussi qu’elle montre ses faiblesses sans jamais jouer le rôle de victime. Le dessin de Keiko SAKANO est simple mais très efficace, et surtout très beau. Les vêtements sont séduisants et travaillés. En conclusion, le tome 2 de Legendary Love est dans la lignée du premier. L’univers imaginé par SAKANO est une petite merveille, avec son petit lot de rebondissements. La romance n’est pas encore totalement présente, même si on sait que chaque paire d’yeux est braquée sur notre héroïne. Le dessin est propre et alterne entre moment sérieux et caricature, donnant du cachet au titre. 

15 sur 20

 

Fille du Temple aux Chats 01

Disponible aux éditions Soleil Manga au prix de 7.99 € | Amazon | Également disponible en numérique | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 ICI

La fille du temple aux chats est un manga écrit et dessiné par Makato OJIRO, son premier manga à paraître en France.  Actuellement, le titre compte 8 tomes en cours, au Japon, dans le magazine de prépublication Big Comic Spirits de Shogakukan. Gen est un jeune lycéen qui décide de retourner dans la campagne où il a vécu étant enfant, auprès de cousins éloignés. Là-bas, il a longtemps joué avec Chion, âgée de quelques années de plus que lui. Cette dernière a toujours vécu dans le temple avec sa grand-mère et n’a jamais souhaité partir. Ce manga est à classer dans les histoires tranche de vie, c’est-à-dire un récit “terre-à-terre” avec très très peu de rebondissements. La lecture est donc propice à la détente, et ne s’adressera pas forcément à ceux en manque d’action. Ce qui attire tout de suite le regard du lecteur est le trait de la mangaka. Le souci du détail sur les planches, que ce soit sur le design des personnages ou sur l’arrière-plan, est vraiment remarquable. Le style est dans ce que l’on pourrait décrire comme “réaliste”. Léger point qui peut fâcher c’est l’insistance sur certaines parties du corps de Chion, de la part de la mangaka. 

© 2016 Makoto Ojiro / SHOGAKUKAN

La jeune fille a 19 ans, Gen en a 15, on sait que les hormones travaillent chez l’un et chez l’autre. En tout, il y en a un que ça travaille… Les chapitres sont tous unis par un même fil rouge : le quotidien de Chion au sein du temple, avec comme spectateur et acteur annexe Gen. On ne peut pas dire si la relation entre eux va évoluer vers une amitié ou une romance. C’est encore bien trop tôt pour envisager quoique se soi, et on sent que la mangaka va prendre son temps. Précisions que les deux n’ont aucun lien de parenté par le sang. En conclusion, ce premier tome de La fille du temple aux chats installe doucement ses fondations, avec des personnages qui peuvent se révéler attachants à suivre si on se laisse porter par l’ensemble. Les dessins sont du pur bonheur pour les yeux, mais on va attendre de découvrir le tome 2 pour nous faire un réel avis sur l’ambiance. À suivre…

 

Copie de lire en bulles

 

 

 

Une réflexion sur “Critique manga #182 – This teacher is mine tome 2, Legendary Love tome 2, La Fille du temple aux chats tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s