Critique manga #190 – Arcanum tome 2, Smokin’ Parade tome 4

Copie de titre manga.png

Pour conclure cette semaine, partons à Washington D.C. aux USA afin de poursuivre la lutte contre les envahisseurs aux côtés du jeune Ilya dans Arcanum. Une petite trilogie a qui il ne reste à présent plus qu’un tome pour répondre aux questions de survie et autres. Puis, on part retrouver nos Jackalopes dans Smokin’ Parade. Un récit toujours aussi fou au goût futuriste et archaïque. 

 

kanadargaudsuisse


Couverture Arcanum tome 2Disponible aux éditions Kana dans la collection Dark Kana au prix de 6.85€ ou sur Amazon | Également disponible en numérique sur izneo | LIRE MON AVIS SUR LE TOME 1 | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1VOIR LA BANDE-ANNONCE

Souvenez-vous, dans le premier tome d’Arcanum nous suivions le jeune Ilya, paralysé depuis l’âge de 5 ans. Avec son fort caractère et à sa ténacité, il put intégrer le programme de lutte contre les Idras, des créatures à l’origine inconnue. Grâce à l’avancée technologique, le voilà pilote d’un Arcanum simplement avec l’aide d’un système de commande cérébrale virtuelle.  La fin du tome 1 nous laissait sur un petit cliffhanger avec la mort d’un des coéquipiers d’Ilya. Choqué, le jeune garçon se pose de plus en plus de questions concernant la nature des Idras, et l’origine émotionnelle et physiologique de ces créatures. Dans ce tome 2, le récit est divisé en trois parties. La première se centre sur les conséquences de la mort d’un des leurs, notamment avec le deuil que doit affronter son frère Mendel. Cette tragédie aura un impact sur sa vie personnelle mais aussi sur sa carrière. Ilya reste au cœur du récit avec une seconde partie où nous le voyons se demander comment affronter le décès d’un être cher, surtout quand celui-ci est le résultat d’une lutte dont la fin est incertaine. Ces moments d’introspection apportent beaucoup à la psychologie du personnage, mais aussi aux liens entre sa sœur Anna et lui. Peut-il réellement demander à Anna de risquer sa vie, alors qu’elle a énormément sacrifié pour l’élever ? L’action est présente mais moindre par rapport au premier tome, puisque Erubo HIJIHARA décide de mettre en avant le plan stratégique de combat et la part émotionnelle de chacun. Néanmoins, quand les combats débutent les cases s’animent avec vivacité et noirceur. Dans les dernières pages du tome, le récit s’emballe et nous laisse en plein doute concernant l’état de santé de certains des héros. Ce que j’apprécie le plus dans Arcanum est le fait que le mangaka prend le temps de développer ses personnages et la morale de leur acte. L’humanité et sa définition sont portées au plus haut à travers les interrogations des héros. Peut-on sacrifier la vie d’un être cher pour en sauver des milliers d’autres ? L’ennemi est-il réellement inhumain ? Il y a aussi la notion de famille que j’apprécie. L’amour que partagent Anna et Illya est un véritable exemple de respect et d’acception. Ilya est combatif, téméraire et très sensible. Anna est le miroir même de son frère, tout en ayant sa propre personnalité. En conclusion, plus qu’un tome pour Arcanum, eh oui ! On se demande bien entendu comment Erubo HIJIHARA va réussir à conclure son histoire. Sacrifiera-t-la vie d’un des nos héros pour le bien de l’humanité ? Action, personnages touchants, et dessins maîtrisés à chaque scène, Arcanum pourrait bien être une surprise inattendue…

15 sur 20

 

Disponible aux éditions Kana dans la collection Dark Kana au prix de 7.45€ ou sur Amazon | Également disponible en numérique sur izneo | LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS | VOIR LA BANDE-ANNONCE

Déjà le tome 4 pour Smokin’ Parade, dernière série en date du duo Jinsei KATAOKA et Kazuma KONDOU connu pour Deadman Wonderland. Depuis le tome 1, nous avions pu constater de nombreuses similitudes avec les deux œuvres. Ce quatrième tome nous propose de suivre l’histoire à travers de multiples points de vue. Pour libérer Midari retenue prisonnière par un Shickaggra mentalement instable, Yôkô et Kotoharu doivent faire face à un ennemi bien plus redoutable que ce qu’on imagine. Arriveront-ils à temps pour libérer leur amie ? Si l’action est toujours aussi présente, on préfère s’attarder sur la trame scénaristique puisque l’on apprend (enfin) des choses sur le passé de Midari et le lien avec son ravisseur. Que ce soit physiquement ou mentalement, la jeune femme tient bon mais laisse peu à peu le masque se fissurer. Du coup, nous découvrons une Midari pleine de compassion, d’amour et de regrets. Face à elle, le Shickaggra ennemi apparaît comme un vrai psychopathe. En parallèle, le binôme Yôkô/Kotoharu fonctionne du tonnerre et nous rend témoin de scènes d’action dantesques. L’imagerie créée par KONDOU marche à merveille avec un charadesign à la fois sensuel et steampunk. De plus, le scénario de KATAOKA n’oublie pas d’intégrer des retournements de situation, dont la plus importante avait déjà été envisagée… Toutefois, je dois être honnête et dire que parfois le récit me perd. C’est peut-être dû au fait que l’action prend beaucoup de place dans le manga, alors que le titre gagnerait en lisibilité s’il en faisant un peu moins de ce côté. Pourquoi ? Simplement parce que le scénario et les personnages donnent naissance à des moments émouvants construits avec finesse. Il est donc regrettable de constater que cela perd en consistance. Le dessin de Smokin’ Parade joue beaucoup sur les expressions des personnages. Nous avons aussi un côté technologie d’armement symbiotique bien fourni. En conclusion, le dynamisme et la violence de Smokin’ Parade sont un atout du titre, mais la surdose d’action donne une sensation de répétition ce qui fait perdre le scénario en efficacité et lisibilité. Néanmoins, à la vue des révélations dans ce tome 4, on a tout de même bien hâte de lire la suite.

 Copie de lire en bulles

4 réflexions sur “Critique manga #190 – Arcanum tome 2, Smokin’ Parade tome 4

  1. Salut Sofia,
    Je viens d’enfin lire Smokin Parade, du coup j’en profite pour passer te voir.
    Oui, je suis assez d’accord.

    Steam punk + Nous avons aussi un côté technologie d’armement symbiotique bien fourni.
    +1

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s