Critique manga #200 – Banale à tout prix tome 5, Irrésistible tome 3, Entre toi & moi tome 2

Copie de titre manga
Ce mardi on fait la fête avec trois shojo des éditions Kana. Amour, peur, amitié, jalousie, nous en avons pour tous les goûts. Le tome 5 de Banale à tout prix amorce un tournant pour notre duo Koiko/Tsurugi, et quel tournant mes amis ! Puis, les choses avancent entre découvertes des corps et des émotions avec le tome 3 de Irrésistible qui continue de défier les codes du genre pour nous donner une histoire moderne, sensuelle et sucrée. Et enfin, petit retour en arrière avec un manga de 2016/2017, le tome 2 d’Entre toi & moi pose de véritables questions entre deux amis d’enfance et le regard qu’ils se font de l’amour. 

kanadargaudsuisse

Merci à Stéphanie et Anne-Catherine pour l’envoi des nouveaux tomes de Banale à tout prix et d’Irrésitible


Disponible aux éditions Kana dans la collection Shojo au prix de 6,85€ ou sur Amazon | Également disponible en numérique sur izneo | LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS | VOIR LA BANDE ANNONCE | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 | TOMES VO: 10 (en cours) – TOMES VF: 5 (en cours)

Les 4 premiers tomes de Banale à tout prix (Futsuu no Koiko-chan) ont été une véritable dose de douceur et de bonheur. Mais la frustration m’a envahi lors de ma lecture du quatrième tome. Non pas parce que l’histoire ne me plaisait plus, mais simplement parce que je voulais absolument que nos deux héros franchissent enfin le cap et s’avouent leurs sentiments ! Et alléluia, c’est chose faite avec ce tome 5 ! Non, ceci n’est pas un spoiler, car nous sommes dans un shojo alors forcément au bout d’un moment les sentiments vont être partagés. Après je vous l’accorde si on était dans un soap opéra comme Les Feux de l’amour, les choses prendraient beaucoup plus de temps… genre 30 tomes ? Bref. Ici rien de ça, sortez le champagne (sans alcool) et festoyez avec moi le fait que Koiko et Tsurugi sont enfin ensemble ! Résultat ? Je fonds, je craque, bonjour j’ai 30 ans mais le cœur d’une gamine de 10 ans avec ces deux-là. L’émotion que véhicule la mangaka est tellement universelle et simple, que l’on peut facilement se reconnaître dans ses personnages. Que vous ayez, 12 ou 30 ans, la peur et la timidité qu’ils ressentent ont a tous connu ça. Imaginez-vous là maintenant, le cœur battant la chamade en voyant passer celui qui vous fait cet effet. Quand il s’agit d’amour et de sentiment on a tous tendance à devenir maladroit, bafouiller ou à douter de ça. C’est simplement ces bribes de choses que Magamu NANAJI (Twitter) écrit à travers ses deux jeunes gens. Et possible que je me répète de chronique en chronique, mais je n’y peux rien si ce manga arrive à me toucher et me rendre aussi sucré que de la barbe-à-papa. Cela peut paraître niais, mais Banale à tout prix ne l’est pas malgré ce que l’on peut en penser. La première partie conclue le voyage scolaire et la peur de se déclarer. Maintenant qu’ils sont officiellement en couple, les choses “sérieuses” commencent. Nous avons le droit à une nouvelle approche des personnages et de la vision qu’ils ont du couple. Si le bonheur est bien là, les moments plus difficiles ne sont pas loin. En effet, en sortant avec le “garçon populaire” Koiko va attirer tous les regards allant du plus innocent au plus méchant.

FUTSUU NO KOIKO-CHAN © 2015 by Nagamu NANAJI/SHUEISHA Inc.

Pas facile quand on a passé tant d’années à “être banale” et ne pas attirer ce genre de regard. C’est aussi l’occasion pour la jeune fille de découvrir que même ceux qui se trouvent “en haut de la hiérarchie scolaire” ne sont pas forcément les personnes ayant le plus confiance en elles-même. De son côté, Tsurugi reste égal à sa personne, toujours aussi inconscient de sa popularité auprès des filles et des garçons. Et comme depuis le début, à aucun moment le lecteur ne va le trouver hautain ou quoique se soit. Il est d’un naturel simple et timide malgré le charme qu’il dégage, ce qui le rend encore plus charmant. On apprend également qu’il ne sait comment se conduire avec Koiko depuis qu’ils sont ensemble, et qu’il cherche désespéramment à lui montrer ce qu’elle représente pour lui. Les questions que soulève la mangaka sont pertinentes. Après, tout quelle est notre place dans un couple ? Comment ne pas se laisser influencer par les éléments extérieurs quand on doute de soi ? Les personnages secondaires sont peu présents, mais on apprécie de les voir évoluer et se réjouir pour eux deux. Mention spéciale à la maman de Koiko et à sa soeur. D’ailleurs j’espère les revoir un peu plus dans la suite. La partie graphique est à l’image du scénario: doux et simple. Pas la peine d’en faire des tonnes quand on a le talent de Nagamu NANAJI. Le trait est séduisant, la trame est classique et moderne laissant libre cours à l’imagination de Koiko. En conclusion, ce tome 5 est certainement l’un des meilleurs parus jusqu’à maintenant. En donnant enfin le statut de couple à Koiko et Tsurugi, la mangaka permet à son histoire d’emprunter une nouvelle route et ne pas tomber dans une direction ennuyeuse et peu crédible. Hâte de découvrir comment ce petit duo d’amoureux va évoluer ensemble et séparément.

 

Irrésistible - Azusa Mase Disponible aux éditions Kana dans la collection Shojo au prix de 6,85€ ou sur Amazon | Également disponible au format numérique sur izneo | LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 | VOIR LA BANDE ANNONCE | TOMES VO: 5 (en cours – TOMES VF: 3 (en cours)

Depuis le début, Irrésistible (Mairimashita, Senpai) est un shojo atypique puisqu’il s’inscrit dans un contexte plus actuel. En effet, notre couple Serina et Mizukawa-senpai n’hésitent pas à franchir des limites intimes rarement vues dans un shojo. Déroutée dans un premier temps par cette approche, j’ai fini par réellement m’attacher aux personnalités de nos deux héros, mais aussi à la manière dont ils écoutent leurs désirs sans jamais être irrespectueux l’un envers l’autre. En effet, malgré le fait qu’il ait un de plus qu’elle, Mizukawa-senpai est un véritable gentleman qui ne forcera jamais sa petite amie à faire quelque chose qu’elle ne souhaite pas (encore) essayer. Alors, non ils n’ont pas fait “la chose” mais ils s’en rapprochent petit à petit. Rien n’est précipité dans le scénario de Azusa MASE (Twitter) puisque dans le tome 3 on apprend que cela fait 9 mois que nos deux tourtereaux sont ensemble. Éprouvant chacun des sentiments très forts, ils n’hésitent pas à se démener pour prouver leur amour. C’est un peu comme Banale à tout prix mais plus adulte sûr de nombreux points. Dans ce troisième tome, Serina part passer quelques jours avec son petit ami et les amis de ce dernier. J’ai apprécié la bienveillance de chacun, tentant d’intégrer au mieux la jeune fille. La rencontre inattendue d’un ancien flirt de Mizukawa-senpai va éveiller la jalousie de Serina, la déstabilisant quelque peu. Comme un drama est toujours accompagné d’un autre, nous avons Higuchi-senpai qui commence à regarder Serina d’un œil intéressé.

2016 © Azusa MASE / Kodansha Ltd.

Toutefois, il faudra attendre les prochains tomes pour voir si ce personnage va réellement venir semer la zizanie dans notre couple. En attendant, le duo nous charme par la sincérité et la simplicité qu’ils dégagent. De Noël à la Saint Valentin, ils se montreront intentionnés l’un envers l’autre, et on fond littéralement. J’apprécie d’apprend à connaître Mizukawa à travers son affection pour Serina, et vice-versa. Le dessin de MASE est différent du shojo traditionnel même si les codes du genre sont respectés. Le charadesign est séduisant et mignon, la mangaka n’hésite pas à faire sortir nos personnages du traditionnel uniforme scolaire pour les voir revêtir des vêtements à la mode et en accord avec leurs caractères. En conclusion, Irrésistible continue sur sa lancée, et nous séduit de plus en plus. On a forcément envie de voir ce que l’ajout de Higuchi-senpai dans l’histoire va apporter, puisqu’il serait dommage de voir l’histoire s’enliser dans une routine bien trop mielleuse. Nous sommes dans un shojo alors le drama doit s’inviter à un moment ou à un autre. Dans tous les cas, ce tome 3 s’est révélé simplement irrésistible.

 

Manga - Manhwa - Entre toi et moi Vol.2Disponible aux éditions Kana dans la collection Shojo ou sur Amazon | Également disponible en numérique sur izneo | LIRE MON AVIS SUR LE TOME 1 | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 | VOIR LA BANDE ANNONCE | TOMES VO: 7 (terminé) – TOMES VF: 7 (terminé)

En septembre, je vous donnais mon avis sur le premier tome de Entre toi & moi (Watashitachi ni wa Kabe ga Aru.), un manga écrit et dessiné par Haru TSUKISHIMA, terminé en sept tomes depuis fin 2017. Makoto et Reita sont des amis d’enfance vivants l’un à côté de l’autre, et qui au fil du temps se sont rapprochés. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils arrivent à s’avouer ce qu’ils ressentent. D’un côté Makoto est une jeune fille de parents divorcés qui a vu son père avoir une vie sentimental plutôt volage, ce qui ne l’aide pas à avoir confiance en l’autre et surtout à accepter d’être “vulnérable” en tombant amoureuse. Il y a aussi le caractère de Reita qui n’aide pas trop la demoiselle, puisqu’il est LE garçon populaire qui fait fondre les filles du lycée et les autres. Derrière cette apparence et cet ego un peu trop gros, le jeune homme est plein de douceur. Mais je vous l’accorde l’envie de le secouer un peu pour qu’il redescende un peu nous démange à de nombreuses occasions. Pourtant, les personnages se révèlent attachants. Dans ce tome 2, l’ancien ami de Reita, Yusuke se rapproche en toute innocence de Makoto puisque les deux sont en charge d’organiser le voyage scolaire. Reita, jaloux, ne voit pas cela d’un très bon œil. L’envie de le secouer pour qu’il avoue ses sentiments à son amie nous envahit à nouveau, mais on se contrôle en découvrant les pensées de ce dernier. Parce que Haru TSUKISHIMA a beau écrire dans les lignes du shojo, elle n’en oublie pas de rendre ses personnages plus complexes que ça. En mettant en avant ce que peut penser et ressentir Reita de son côté apporte énormément au personnage, le rendant plus réel.

©2014 Haru Tsukihima/Kodansha Ltd.

Ce tome 2 aborde aussi les aspects les plus “sombres” de cette relation amicale entre Reita et Makoto, en exposant le tourment que peut vivre l’adolescente face à la jalousie et mesquineries des autres filles du lycée. Et puis, il y aussi le fait que leur amitié puisse ne pas survivre si jamais ils se mettent ensemble et que ça ne fonctionne pas. La peur va de pair avec l’amour, on le sait. Ces petites choses paraissent anodines et simples, mais la mangaka veille à ce que cela s’emboîte parfaitement. Le personnage de Yusuke est le brun taciturne mais chaleureux par excellence. Face à Reita, la différence est frappante. L’amitié que noue Makoto avec Yusuke est très plaisante, et on sent la Team Reita et Team Yusuke se profiler. La lisibilité de ce tome est meilleure que celle du tome 1, et on sent que TSUKISHIMA trouve peu à peu ses marques. L’humour est toujours là, et malgré certains abus concernant le cliché “plaquage contre le mur”, le tout est plutôt délibérément parodique. Le dessin est correct et charmant. En conclusion, Entre toi & moi est un shojo abordant certains aspects intéressants de l’amour  comme l’angoisse du changement ou de l’engagement, tout en gardant des points plus classiques. Une lecture très appréciable servie dans une édition de qualité, comme toujours avec Kana.

 

 

Une réflexion sur “Critique manga #200 – Banale à tout prix tome 5, Irrésistible tome 3, Entre toi & moi tome 2

  1. Effectivement trois bonnes lectures de romances lycéennes. J’ai tout de même un faible pour la douceur, le réalisme et la simplicité de Banale à tout prix, même si j’ai eu du mal avec le tournant « ils sont en couple » et que je n’ai pas été fan de ce qui arrive à Koiko du coup…
    Comme toi, je m’attache de plus en plus aux personnages d’Irrésistible alors que ce n’était pas gagné. Je trouve rafraichissant finalement de voir un couple plus « mature ».
    Et j’ai un très bon souvenir d’Entre toi et moi, notamment de la maturité et de la patience de Reita, parce qu’il en fallait beaucoup avec Makoto lol
    /M’en retourne lire ma romance de Noël pour le coup ><

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s