Critique manga #208 – Mon ex tome 1 et 2

Copie de titre manga (3).png

En ce vendredi, je vous apporte un peu de douceur et une grande dose d’humour avec la duologie Mon ex, nouveau shojo des éditions Kana. La question que je peux vous poser pour rendre cette introduction crédible et en rapport direct avec cette chronique est, pourriez-vous vous remettre avec votre ex des années après votre séparation ? Certains diront que non alors que d’autres se sentiront gênés parce que c’est déjà arrivé. N’ayez crainte, je ne vous juge pas, et ce ne sont certainement pas Momori et Eisaku, les deux héros de ce manga, qui vont le faire. 

 

Disponible aux éditions Kana dans la collection Shojo ou sur Amazon au prix de 6,85€ le tome
Également disponible en numérique sur izneo 
LIRE UN EXTRAIT ICI

kanadargaudsuisse

Merci à Stéphanie et Anne-Catherine pour cette lecture d’amour et d’amitié


Mon ex (Motosaya en VO) est le dernier-né dans la famille shojo des éditions Kana, et est écrit par Mizuki HOSHINO nouvelle venue dans le paysage du manga français. Au Japon, le titre a été prépublié dans les pages du magazine Margaret de Shueisha, en deux tomes reliés. Le récit est celui de Momori Harusawa, une lycéenne qui vient encore de se faire larguer par son petit copain. La raison ? Une sombre histoire d’algue coincée entre ses dents. Le hic, c’est que c’est toujours pour une raison débile que les garçons rompent avec elle comme le fait remarquer sa meilleure amie Miko. Persuadée d’être victime de la malédiction lancée par le comportement exécrable et une phrase prophétique de son ex, Eisaku Kushimoto, Momori ne voit pas sa vie sentimentale d’un bon œil. Quand ses amies décident de lui remonter le moral au karaoké (et de rencontrer des garçons) elle ne s’attend pas à retomber sur celui qui lui a brisé le cœur deux ans auparavant, Eisaku. “Personne n’aimera jamais une fille comme toi”. Vlan, voilà ce qui tourne en boucle dans la tête de la jeune fille, et il y a de quoi traumatiser quelqu’un quand on a 16 ans et qu’on a été la victime d’un pari stupide. Pourtant durant la soirée, le destin va venir s’en mêler en mettant Eisaku dans le rôle du héros, puisqu’il viendra en aide à Momori quand un autre garçon se montrera trop entreprenant avec elle. Ne comprenant pas pourquoi il la défend, la jeune fille va creuser dans ses souvenirs pour comprendre l’attitude de Eisaku, car rien ne semble coller avec les signaux qu’il envoi.

Alors, Momori est clairement une héroïne de shojo sans tomber dans de gros clichés. Joviale, pessimiste, timide, drôle, sensible et intelligente, elle a tout pour que l’on s’attache à elle. En ce qui concerne Eisaku, le premier tome nous le montre à la fois protecteur et distant, sans qu’il ne rentre dans le schéma du bad boy lycéen typique. Il en est même très loin à la lecture du tome 2. Les personnages secondaires possèdent une personnalité très marquante voire complètement farfelue. Ainsi, la mangaka arrive à les rendre mémorable alors que le récit ne fait que deux tomes sans que ce ne soit forcé. Miko est l’amie idéale. Elle est drôle, cynique/réaliste, déjantée mais très réfléchie. Et chose importante, elle est capable d’aller casser la tête d’Eisaku si jamais ce dernier refait souffrir Momori. Cette amitié m’a rendu nostalgique de Nana et Hachi dans le manga Nana de Aï Yasawa pour être honnête (Yasawa si tu me lis, reviens nous… cela fait 10 ans qu’on attend la suite). La narration est très fluide et bourrée d’humour sans en devenir lourd.

Comme dit plus haut, c’est dans le tome 2 que le lecteur va pouvoir découvrir plus Eisaku, qui finit de nous charmer par sa maladresse. Un garçon qui rougit c’est toujours mignon, non ? Entre le début et la fin de l’histoire, on peut dire que HOSHINO a fait évoluer ses personnages de façon organique sans que l’on n’y retrouve quelque chose à redire. Le fait d’avoir voulu faire le point sur cette relation amoureuse éphémère qui l’a fait beaucoup souffrir, Momori a sut s’affirmer et n’hésite plus à dire les choses clairement. Au final, Eisaku et Momori cherchent simplement à trouver quelqu’un qui les aime algue coincée entre les dents ou avoir du rouge aux joues. Après tout ce sont les petits défauts des gens qui les rendent uniques. Pour terminer, la mangaka explore la question du “Si je me remets avec mon ex, est-ce que nous allons pouvoir aller au-delà des obstacles qui ont fait que l’on a rompu ?”. Chacun se montre honnête, et on est surpris de découvrir que Eisaku n’est finalement pas le tombeur que son physique et son attitude peuvent laisser paraître… ne jamais juger un livre à sa couverture, n’est-ce pas ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le dessin de Mizuki HOSHINO est dans la lignée des shojo avec une atmosphère très guillerette. Le charadesign est bon, et c’est notamment les traits de visage de Momori qui m’ont le plus séduit. Ses expressions communiquent énormément de chose au lecteur ce qui est primordial quand on veut que celui-ci s’attache à son héros. Les décors ne sont pas très présents mais on l’oublie complètement à la lecture tant l’ambiance nous fait sourire. Le travail de traduction de Aline Kukor (Au-delà de l’apparence, Otaku Otaku) est à souligner surtout au début du chapitre 2 (la bulle de dialogue de la première case m’a fait pouffer de rire). À noter aussi le dos des tomes qui forment un petit cœur tout mignon quand on les range dans la bibliothèque. Why so charming Kana, hm ?

En conclusion, une petite romance idéale pour nous faire passer un moment plus qu’agréable. Les personnages sont hypers attachants et drôles, et si Mizuki HOSHINO me lit un jour je veux qu’elle sache que je suis partante pour revoir un personnage come celui de Miko dans ses prochains mangas ! Car oui, je serais rendez-vous pour ses futurs travaux. 

17/20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

10 réflexions sur “Critique manga #208 – Mon ex tome 1 et 2

    • Tu verras c’est super ! J’ai pouffé de rire à certains passages, et je ne sais pas pourquoi mais le design de Momori m’a captivé. C’est du shojo basique mais super moderne et rafraichissant pour le coup. Et oui, on sait comment ça va se terminer mais on passe un très bon moment. J’espère qu’il te plaira si tu as l’occasion de le lire 😀

      Aimé par 1 personne

  1. Je vais jouer les troubles fêtes. Je n’ai malheureusement pas partagé ton enthousiasme, j’ai trouvé ça trop enfantin. Je n’ai pas accroché à l’héroïne, caractère + dessins (je vois presque les pixels dans ses yeux parfois…). Par contre, j’ai beaucoup aimé sa copine Miko ainsi qu’Eisaku et sa maladresse si touchante. J’ai trouvé l’humour agréable et bien dosé. Je pense juste que j’attendais autre chose de l’histoire et donc qu’elle ne s’adressait pas à moi ^^!

    Aimé par 1 personne

    • Oui, peut-être que tu avais une héroïne plus dans le genre de celle d’Irrésistible, par exemple ? Enfin c’est une supposition. Mais je comprends pour le côté « enfantin » meme si moi perso ça ne m’a pas dérangé. Je pense que c’est une lecture mignonne sans prise de tête, puis en 2 tomes la mangaka ne pouvait pas trop s’étendre je pense. Miko est génial, je l’aime !

      Aimé par 1 personne

      • Non, j’ai aussi eu du mal avec cette d’Irrésistible lol mais ça va mieux maintenant ^^
        Je dois faire une overdose de romances lycéennes, du coup je cherche un peu celles qui se démarquent et ici ce n’était pas le cas…
        Miko est clairement géniale, j’aurais préféré que ce soit elle l’héroïne xD

        Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu ce manga le jour de sa sortie et ressens encore les émotions qu’il m’a donné en lisant ton article. Je me retrouve à nouveau plongé dans cette histoire d’amour et d’humour. Je suis totalement d’accord, ce manga mérite une aussi bonne note et comme toi, je suis au rendez-vous pour ces prochains mangas ! Cette article est super, j’adore. Merci !

    Aimé par 1 personne

    • Awww, merci à toi de prendre le temps de me laisser un commentaire. Je suis contente de savoir que tu as aimé ce petit shojo, qui pour deux tomes seulement, est vraiment très bon. C’est le genre d’histoire que je pourrais facilement relire dans quelques temps, et l’apprécier comme lors de la première fois. On sera au moins deux à attendre les autres mangas de l’auteure alors ahah ! Merci encore ^^

      Aimé par 1 personne

      • Exactement pareil ! Je le relirais dans quelques mois et redécouvrirais leur univers sans aucun problème.
        Je tacherais de donner mon avis régulièrement avec plaisir. Je sais que c’est important 🙂

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s