Critique manga #209 – The World’s Best Boyfriend tome 1 & 2, La fille du temple aux chats tome 2, Fruits Basket Anoter tome 2

Copie de titre manga (5).png

Saint-Valentin oblige, on sort les romances dans les mangas avec deux shojos et un seinen tranche de vie. The World’s Best Boyfriend est écrit par une nouvelle venue dans le mon francophone du manga, où elle explore toute la notion de ce qu’est l’amour. Puis, on enchaine avec le tome 2 de La fille du temple aux chats qui m’avait laissé un gros « à confirmer » dans mon ressenti lors du tome 1. Et enfin, le deuxième tome 2 de Fruits Basket Another. 

 


 

Manga - Manhwa - The World’s Best Boyfriend Vol.1Disponible aux éditions Soleil Manga dans la collection Shojo ou sur Amazon au prix de 6,99€ le tome | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1

The World’s Best Boyfriend (Risoteki Boyfriend) marque l’arrivée de Umi AYASE dans le paysage français. Ce titre n’est pas le premier manga de l’auteure à voir le jour au Japon, mais est le plus récent puisqu’il a été publié en 2016 chez la Shueisha, et compte 7 tomes au total. Yusa, lycéenne aimant les bad boys aussi bien dans les mangas qu’elle lit que dans la vraie vie. Et il se trouve que dans son lycée, il y en a qui la fait rêver jour et nuit : Nishizaki. Mais lui en pince plutôt pour Nana, et même si sa peine de cœur est immense, elle décide de faire passer le bonheur de sa meilleure amie avant le sien. Mais celle-ci ne semble pas croire son amie, ne voulant pas la peiner. C’est alors que Yusa lui dit qu’elle est amoureuse d’un autre garçon. Haruta, un camarade de classe redevable va accepter de jouer le jeu du petit copain arrivant même à entrer dans la peau d’un bad boy digne des mangas dont raffole l’adolescente. Yusa est une jeune fille pleine d’énergie très communicative, avec un cœur immense et un sens de l’amitié profond. Elle n’hésite pas non plus à dire ce qu’elle pense, et aura à plusieurs moments l’occasion de montrer son courage. Haruta, lui, est tout le contraire de Yusa. Il est extrêmement calme, naturel, gentil, serviable, intelligent… en sommes ce n’est pas un bad boy, et ne rentre donc pas dans les préférences de la jeune fille. Néanmoins, une certaine complicité va se créer, et il n’aura aucun mal à s’inspirer des garçons de fiction qu’aime Yusa pour jouer son rôle quand elle en a besoin. Comme vous vous en doutez, au fil des chapitres, Yusa va découvrir qu’elle est amoureuse du jeune homme pour de vrai. De son côté, Haruta ne sait pas ce qu’est l’amour ni ce que l’on ressent quand on on aime quelqu’un.

RISOUTEKI BOYFRIEND © 2016 by Umi Ayase / SHUEISHA Inc.

Toute cette partie de l’histoire est finement bien écrite par la mangaka, qui malgré les clichés du genre, propose des personnages attachants. Haruta est sans aucun doute le plus attendrissant et le plus original. Sa naïveté face aux sentiments donne un caractère décalé avec l’univers shojo. Umi AYASE arrive à creuser ses personnages, et toute la notion de l’amour. Des battements de cœur qui s’intensifient, de la jalousie, du sens du sacrifice, etc… chaque trait attaché aux sentiments est amené de manière naturelle. Dès la fin du tome 1, la mangaka redistribue les cartes en introduisant deux nouveaux personnages: une camarade de classe réellement amoureuse de Haruta prête à se battre pour lui, et le meilleur ami du garçon. Chaque individualité apporte son moment de tension (oui oui) et d’humour. Visuellement, le trait est fin et doux. Les expressions sont propres aux shojos mais vraiment très agréables à la lecture. Le découpage est classique mais très bon, tout comme le travail d’édition de Soleil Manga. En conclusion, ces deux premiers tomes de The World’s Best Boyfriend ont été une surprise shojo inattendue pour ma part. J’ai apprécié apprendre à connaître Yusa et Haruta, et toute la notion de “c’est quoi l’amour?” que Umi AYASE prend le temps d’explorer à travers les yeux de nos deux héros aux caractères opposés. Un petit manga que je lirais jusqu’au septième et dernier tome.

 

 

Manga - Manhwa - Fille du Temple aux Chats (la) Vol.2Disponible aux éditions Soleil Manga ou sur Amazon au prix de 7,99€ | Également disponible en numérique sur izneo | LIRE MON AVIS SUR LE TOME 1 | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 ICI

Le lectorat découvrait récemment Makoto OJIRO avec le premier tome 2 de ce seinen très contemplatif. Je me souviens qu’après ma lecture j’avais un avis mitigé face au scénario malgré sa qualité que je ne peux nier. Néanmoins, je sentais que l’atmosphère mais aussi les personnages ne me faisaient pas ressentir grand chose. L’attachement ne venait pas, et malheureusement ce tome 2 m’a laissé sur la même impression. L’histoire est celle de Gen, 15 ans, parti vivre chez des cousins éloignés dans la campagne. Arrivé dans le temple il revoit pour la première fois depuis longtemps, Chion, 19 ans, avec qui il avait passé quelques moments agréables. C’est donc dans une ambiance très différente de celle de la ville, que le jeune garçon apprenait à découvrir le quotidien de Chion, sa grand-mère, et des chats au sein du temple. Dans ce tome 2, Gen fait son entrée au sein du lycée qui sera désormais le sien et va devoir s’adapter. On le voit se faire des amis, choisir un club d’activité, l’exploration du nouvel établissement, etc. C’est donc sur le plan scolaire et personnel que le garçon doit apprendre à s’accoutumer, chose pas très facile quand on est pas insensible à la jolie Chion.

© 2016 Makoto Ojiro / SHOGAKUKAN

Cette attirance était déjà montrée dans le tome 1, à travers la narration qui mettait en avant la simplicité de la jeune femme, mais aussi à travers des mises en avant de certaines parties du corps de Chion. C’est d’ailleurs un trait avec lequel j’avais eu du mal, parce que j’avais tendance à penser que le mangaka l’utilisait un peu trop. Personnellement, cela me dérange encore énormément, même si je trouve que le récit se laisse lire dans une certaine bonne humeur. Toutefois, OJIRO sait utiliser la lecture entre les lignes pour aborder les premiers émois amoureux, aussi bien physique que sentimentalement. Chion reste égale à elle-même, et j’ai apprécié de la voir dans son quotidien. Visuellement le trait de Makoto OJIRO est très soucieux des expressions. Les cases sont naturellement liées entre elles, avec un décor soigné et authentique. C’est sobre, mais très efficace. En conclusion, amour et amitié sont les principaux thèmes mis en action par le mangaka.  Un récit avec un regard porté sur l’adolescence et les émotions qui vont avec. Toutefois, la qualité du récit ne suffit pas pour j’ai envie de poursuivre mon aventure avec La fille du temple aux chats. Et je suis la première à le regretter. 

 

Manga - Manhwa - Fruits Basket - Another Vol.2Disponible aux éditions Delcourt-Tonkam dans la collection Shojo ou sur Amazon au prix de 7,99€ | LIRE MON AVIS SUR LE TOME 1 | LIRE MON AVIS SUR LA PERFECT EDITION DE FRUITS BASKET TOME 1 ET 2

Fruits Basket a été un shojo immensément populaire lors de sa publication au Japon, puis en France à partir de 2002. Pour de nombreux lecteurs ce titre signé Natsuki TAKAYA est toujours une référence du genre. En 2018, Delcourt-Tonkam lança une réédition « Perfect Édition » se tenant en 12 tomes contre les 23 d’origine. Fruits Basket Another en est la suite direct, autour de la génération suivante de nos ex-héros. Dans le tome 1, la timide Sawa Mitoma rencontrait Mutsuku et Hajime Soma au sein du lycée Kaibara, que les fans reconnaîtront. Au fil des chapitres, le lecteur a pu voir Sawa sortir de sa coquille et être plus à l’aise au sein du lycée. Toutefois, des ombres persistent dans sa vie, notamment sa relation avec sa mère. Toutefois, la mangaka ne prend pas le temps de creuser ce conflit, et avec un troisième et dernier tome, on ne sait pas si elle reviendra dessus. Personnellement, si j’ai retrouvé avec plaisir l’ambiance de Fruits Basket, je n’arrive absolument pas à m’attacher à un personnage. Déjà, je pense que c’est une erreur de dire que les lecteurs n’ayant pas connu Fruits Basket peuvent se lancer dans ce “Another” et s’y retrouver.

FRUITS BASKET ANOTHER © 2016 by Natsuki Takaya/ HAKUSENSHA Inc., Tokyo

Non, pour moi il y a trop de personnages, et les choses ne sont pas abouties. Je préfère conseiller à ceux qui veulent découvrir cet univers mystérieux et teinté de romance de commencer par la série mère. Des références à cette dernière se cachent dans les pages, et seuls les fans de la licence arriveront à les comprendre. Les autres risques de fortement rester sur leur faim. Les personnages sont travaillés sans réellement arriver à nous séduire, ce qui fait que l’on passe un peu à côté de cette lecture. Les relations se construisent sur le même schéma que les relations de la première génération, mais sont correctement traitées. Le dessin reste le même que sur la première série. Le charadesign est propre au genre du shojo, c’est doux, et les visages sont communicatifs. En conclusion, ce tome 2 de Fruits Basket Another manque de rythme pour ma part, mais laissera sans aucun doute une sensation agréable empreinte de nostalgie aux fans de la première heure. Pour les nouveaux, lancez-vous plutôt dans la série de 1999 !

2 réflexions sur “Critique manga #209 – The World’s Best Boyfriend tome 1 & 2, La fille du temple aux chats tome 2, Fruits Basket Anoter tome 2

  1. Zut The World’s Best Boyfriend me tente malgré sa classicité (oui, j’invente des mots ><)
    J'attendais un peu pour La fille du temple aux chats parce que j'aimais l'ambiance des couverture mais moins ce que j'entendais dire sur l'intérieur. Je l'élimine définitivement maintenant ^^!
    Et entièrement d'accord pour le FB another malgré l'effet nostalgie qui joue à fond pour moi. C'est clair que l'oeuvre d'origine est 100 fois meilleure !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s