Critique #172 – Evie de K.L. Slater, Si tu t’en vas de C.J. Cooke, Entre les lignes de Michelle Adams, Moi qui croyais te connaître de Penny Hancock

On termine la semaine avec non pas un ni deux, mais quatre thrillers à suspense et tous écrits par des femmes ! Complexe, haletant et imprévisible sur bien des points, Evie de K.L. Slater, Si tu t’en vas de C.J. Cooke, Entre les lignes de Michelle Adams et enfin Moi qui croyais te connaître de Penny Hancock nous bouleverse, nous glace mais nous fait réfléchir sans détours.

Critique comics #032 – Batman & Robin intégrale tome 2, Wonder Woman Rebirth tome 2,

Quand on pense à Batman, les sentiments ne sont pas forcément la première chose qui vient en tête. Froid, sombre et distant sont plus facilement associés à Bruce Wayne, le solitaire. Mais avec l’arrivée de son fils Damian, le solitaire voyait son cœur se mettre à battre à nouveau depuis la perte de ses parents. Mais comme toujours la tragédie n’est jamais loin, et la perte de son fils va faire sombrer Batman dans une détresse destructrice aussi bien pour lui que pour les autres. Pendant ce temps, à l’ère Rebirth de DC Comics, Wonder Woman se lance dans une quête identitaire menée par la plume de Greg Rucka un fin connaisseur de l’héroïne. Rendez-vous dans la suite pour lire mon avis sur l’intégrale 2 de Batman & Robin et le tome 2 de Wonder Woman Rebirth. 

Critique manga #219 – Kingdom tome 9, 10 et 11

Publié en 2006 au Japon, Kingdom en a parcouru du chemin avant d’arriver sur le marché français. Adapté en anime, et à présent en film live-action, l’épopée narrée par Yasuhisa HARA nous plonge au cœur de l’ancienne Chine quand la guerre entre les différents royaumes faisait rage. Découvrons ensemble les tomes 9, 10 et 11 de ce manga qui continue de me captiver comme lors de ses débuts !

C’est lundi, que lisez-vous #108

Hello les bulles! Cette semaine marque le retour d’Arthur the dog pour vous présenter l’actualité et lectures du blog. À force de le mentionner, j’espère toujours autant qu’il se matérialise et devienne mon meilleur ami pour la vie, ouaf ! J’ai aussi pris quelques heures pour écrire un nouveau dossier parlant des super-héroïnes dans les comics. Et vu que l’actualité s’y prêtait, je vous parle de Carol Danvers alias Captain Marvel ! J’ai adoré revenir à ce concept de rédaction, le dernier datant d’un an O-M-G !

COMICS #006 – Les super-héroïnes au top : Captain Marvel

Il y a un an je vous parlais de Jessica Jones dans un numéro spécial des Super-Héroïnes au top, et puis silence radio. Le manque de temps m’a considérablement ralenti dans mon envie de continuer de vous présenter d’autres femmes de pouvoirs dans les comics. Et c’est finalement avec la sortie du film Captain Marvel en ce mois de mars, que j’ai enfin trouvé quelques heures pour vous pondre un petit article. Entre l’espace et la planète Terre, je vous laisse découvrir le personnage de Carol Danvers, la principale porteuse du costume de Captain Marvel dans les comics. Comme toujours vous pourrez retrouver un guide de lecture VF et VO autour du personnage.

Critique #171 – Dollars T1: Pennies, Pure Corruption T2: Crime et Expiation, Monsters in the Dark T4: Larmes sincères de Pepper Winters

Psychologiquement torturée est la manière dont j’aime dévorer les personnages de mes lectures. Si le soleil brille un peu trop fort, je détourne le regard pour ne pas perdre la vue. Enfin cela dépend de mon état d’esprit et de mon humeur. Et si en ce moment mes lectures ne semblent pas être des plus joyeuses, sachez que dans l’obscurité du genre de la Dark Romance existe bel et bien une leur d’espoir, d’amour et qu’en aucun cas les femmes y finissent des victimes à vie. Non, ce sont des guerrières à la manière d’une Wonder Woman – pour ne citer que la plus connue – et que chacune arrive à se relever pour mieux frapper la vie en pleine face. Pepper Winters, auteure des trois sagas décortiquées ci-dessous, l’a bien compris et on lui dit merci !

Critique 170 – Bad Romance tome 2 de Céline Mancellon, Infinite Love tome 2: Nos infinies insolences de Alfreda Enwy

Amour, gloire et beauté…. non, amour tout simplement et en mode bis repetita! La gloire n’a pas sa place dans les deux romances New Adult dont je vais vous parler. Pourtant, dans un certain sens les personnages se doivent de lutter contre un passé douloureux à divers niveaux, qui trouvent parfois échos en nous ou dans notre entourage. LA gloire personnelle peut donc s’y appliquer, pas vrai ? Céline Mancellon reprend les codes du genre  »bad romance » avec des personnages sympathiques et bien différents des uns et des autres. De son côté, Alfreda Enwy n’est pas des plus tendres avec ses héros, et y glisse un  »je-ne-sais-quoi » d’attirant et chaotique. Au final, deux romans qui se lisent avec envie, mais nous laissent-ils un goût délicieux en bouche ? Découvrons-le ensemble…