Critique manga #233 – @Ellie tome 4, Irrésistible tome 4

Copie de titre manga (9).png

L’amour entre deux adolescents, les hormones qui explosent ici et là, alalala la belle époque, non ? @Ellie #jen’aipasdepetitami de FUJIMOTO ne se gêne pas pour mettre en scène une lycéenne atypique dont les fantasmes la font littéralement baver. Irrésistible porte très bien son titre puisque le scénario de Azusa MASE est bien irrésistible au sens propre. Deux couples dans l’air du temps pour deux shojo reflétant bien les adolescents de nos jours. 

kanadargaudsuisse


Disponible aux éditions KANA dans la collection Shojo ou sur Amazon au prix de 6,85€ | Également disponible au format numérique sur izneo | LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS | LIRE UN EXTRAIT ICI | VOIR LE TRAILER DU MANGASUIVRE ELLIE SUR TWITTER (OUI OUI, POUR DE VRAI!)

Le manga @Ellie #jen’aipasdepetitami se distingue par sa protagoniste principale, Eriko Ichimura, qui tweet son couple fictif qu’elle forme avec le beau garçon du lycée, Akira Ômi. Dans le tome 1, on découvrait qu’elle avait l’habitude de rêvasser en pleine journée et de littéralement baver sur lui. Mais quand Ômi découvre ce qu’elle traficote, elle ne sait plus où se mettre. Mais c’est sans compter sur la complicité que les deux vous nouer malgré leur personnalité très différente. Ômi semble réceptif à l’énergie débordante de la jeune fille et va en tomber amoureux… pour le plus grand bonheur d’Ellie ! Mais c’est sans compter sur les jeunes filles du lycée qui veulent  »garder Ômi pour elles ». Le tome 3 avait été une excellente lecture après deux premiers tomes bons mais qui ne m’avaient pas convaincu. Dans les chapitres précédents nous avons pu voir Ellie et Ômi se rapprocher et finalement s’avouer leurs sentiments, tandis que la journée sportive de l’école battait son plein. J’avais trouvé que la mangaka avait fait évoluer ses personnages à un autre niveau. J’étais donc impatiente de retrouver notre petit couple! Malheureusement, j’en attendais peut-être un peu trop. Dans ce tome 4, notre couple est un couple… mais en secret ! En public, Ômi est distant avec elle, voire un peu froid.

1

KOWAZURAI NO ELLIE ©2015 Fujimono/Kodansha Ltd.

La raison est simple : il veut la protéger des groupies prêtent à arracher les cheveux de celle qui a été prise en photo dans les bras du garçon. Je comprends pourquoi il le fait, mais cela m’ennui un peu car j’ai l’impression de revenir en arrière. Néanmoins, quand ils se retrouvent on se dit que ça commence à être de plus en plus chaud… et Ellie redouble de fantasmes éveillés. À ce rythme elle va nous faire un AVC, hein.  À côté, FUJIMOTO développe un peu plus les personnages gravitant autour du duoSara Misaki et Reo Takagi. Ce jeune homme est amoureux de Sara mais respecte le fait qu’elle ne veuille pas de lui. Toutefois, le comportement de la jeune fille interpelle le lecteur puisque même si elle ne veut pas de cette attention, elle finit par jalouser quiconque l’aura à sa place. Très curieuse de savoir pourquoi ces deux là semble si proches et si éloignés l’un de l’autre… Un nouveau personnage fait son entrée, Kaname accompagné de son cynisme et ses répliques assassines qui nous font doucement rire. Le dessin moderne et dynamique bénéficie d’un trait sachant croquer le ton humoristique du récit. En conclusion, ce tome 4 d’@Ellie a été une lecture agréable mais pas à la hauteur de mes espérances. Si notre couple reste globalement mignon j’aurais voulu les voir ensemble à la vue de tous. FUJIMOTO reste sincère dans ce shojo comique aux moments plutôt savoureux.

15 sur 20

 

Disponible aux éditions KANA dans la collection Shojo ou sur Amazon au prix de 6,85€ | Également disponible au format numérique sur izneo | LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS | VOIR LE TRAILER | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1

Le manga de Azusa MASE avait surpris lors de son premier tome par son ton plus mature que les autres shojo lycéens. Ici, les adolescents se veulent réalistes et modernes dans leurs comportements vis-à-vis de la sexualité et de l’amour. Fini l’attente des 13 tomes avant que garçon et fille se tiennent la main, fini les baisers volés tous les 6 tomes. Irrésistible apporte donc un vent de fraîcheur dans le genre. Le récit est celui de Serina qui après avoir découvert des paroles de chanson griffonnées sur sa table de cours finit par découvrir que c’est un garçon en classe supérieur qui en est à l’origine. Après seulement quelques pages, les voilà en couple parce que  »pourquoi pas? ». Dans ce tome 4, on constate que la temporalité avance assez vite puisque cela fait maintenant presque un an que nos adolescents sortent ensemble. Malgré cela, la mangaka réussit à nous rendre Serina et Mizukawa-senpai attachants et réellement plaisants à suivre. Les moments qu’ils passent ensemble sont à la fois légèrement caliente et terriblement mignon. On ressent bien les sentiments et le désir qu’ils ressentent ce qui les rend d’autant plus en accord avec la réalité. Après avoir célébré la Saint Valentin, Mizukawa-senpai veut remercier sa petite-amie lors du White Day. Une chose en entraînant une autre, voilà que Serina se retrouve dans la chambre du garçon… et les parents ne sont pas loin !

2

2016 © Azusa MASE / Kodansha Ltd.

Serina est une lycéenne banale mais pleine de vie qui n’hésite pas à prendre les devants dans son couple concernant son désir envers son petit ami. Mizukawa-senpai renvoi une image de garçon sûr de lui avec une pointe de bad boy attitude, alors qu’en réalité il se pose beaucoup de questions. À la lecture on ne peut qu’être touché par la véracité de ses sentiments et intentions envers Serina. Ce quatrième tome nous présente aussi la famille du jeune homme, en particulier le petit frère. Le personnage de Higuchi semble un peu en retrait pour des raisons compréhensibles. Mais attention, la fin du tome 4 pourrait bien amener des conflits au sein de notre futur couple déjà si passionnel. Le dessin est réellement une qualité ici, puisque je suis fan du charadesign. C’est différent de ce que l’on peut voir dans les autres shojo sans être niais. C’est tout aussi rafraîchissant que la modernité que présente la mangaka dans son récit. En conclusion, Irrésistible est un titre touchant et honnête dans sa conception avec une mangaka qui retranscrit très bien les couples actuels de la jeunesse nippone et compagnie.

2 réflexions sur “Critique manga #233 – @Ellie tome 4, Irrésistible tome 4

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s