Critique manga #234 – Ragna Crimson tome 2, Sky-High Survival tome 14

Copie de titre manga.png

Après un premier tome intéressant, la suite de Ragan Crimson s’avère être une lecture agréable mais qui voit l’un de ses héros principaux complètement oublier… Toutefois, l’ambiance et la tension des deux derniers chapitres me font espérer une suite décapante. Sky-High Survival s’approche gentiment de la fin avec un tome 14 toujours aussi génial à lire. La violence se déchaîne lors de l’attaque du trio contre Aikawa qui retient Kira en otage. 

kanadargaudsuisse

Merci à Stéphanie et Anne-Catherine pour ces lectures !


Disponible aux éditions Kana dans la collection Dark Kana ou sur Amazon au prix de 7,95€  | Coffret tome 1 + décorama | LIRE MON AVIS SUR LE TOME 1LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 ICI

Après un premier tome posant bien les bases de l’univers médiéval avec une bonne partie d’influence futuriste, ce tome 2 de Ragna Crimson se concentre plus sur le personnage de Crimson. Sous la forme humaine de cette sorcière se cache en réalité un puissant Dragon dont les objectifs ne sont pas encore bien définis, en dehors du fait qu’il désire éliminer ses congénères. En effet, dans cet univers les Dragons peuvent prendre forme humaine, et sont classés selon une hiérarchie bien précise. Tous sans exception sont là pour servir les intérêts de leur Dieu. Après des années de trêve, ce dernier a décidé qu’il était temps d’exterminer les humains, lançant ainsi ses puissants vassaux à l’attaque. Malgré certaines maladresses – notamment la raison qui a vu le Dieu des Dragons décider de tuer les hommes – le tome 1 de Ragna Crimson posait des bases d’un univers original et bien pensé. Après avoir précédemment acquis les pouvoirs de son futur-lui, ce tome 2 voit Ragna relégué au second plan pour mieux nous présenter Crimson. Machiavélique, manipulateur et calculateur ne sont que quelques mots pour décrire ce dragon déguisé et sa psyché instable. Tout comme son binôme, le lecteur se méfie énormément du personnage et de ses intentions. Pourquoi vouloir éliminer ceux de son espèce ? Peut-être cherche-t-il à prendre la place du Dieu des Dragons ? Pour le moment, Daiki KOBAYASHI nous laisse dans le flou total. Le grand ennemi des 3/4 du tome est un dragon de 3ème rang: Désastros alias le Dragon des Vents infernaux. Enfermé et protégé dans sa tornade, Désastros est un ennemi qui fait appel à toute la perspicacité de Crimson. Ce dernier possède un humour provoquant et n’hésite pas en user, Désastros n’y faisant pas exception. Le mangaka n’hésite pas à tourner en dérision le fait que Désastros est seul dans son cocon venteux pour montrer qu’il a un peu tendance à se parler à lui-même. On se retrouve alors avec une double page où les bulles deviennent un monologue pouvant rivaliser avec un roman ! Une idée risquée mais qui fonctionne.

1

© Daiki Kobayashi / SQUARE ENIX CO., LTD.

Les Dragons dégagent un charisme et une élégance infinie quand ils sont sous leur forme humaine. En parallèle, nous avons la ténacité et le courage des Chasseurs de Dragons qui sont mis en avant, pouvant servir de reflet aux courage qu’ont nos soldats durant la guerre. C’est un détail, mais cela apporte une certaine humanité au récit. Le rythme est bon même si la partie se focalisant sur Crimson est moins intéressante que les 2 derniers chapitres se déroulant dans la capitale du Royaume subissant les attaques imprévues de Dragons. Deux d’entre eux sont introduits, mais c’est réellement Altémacia surnommée le Dragon aux Ailes Angéliques que l’on retient tout de suite. Sous son apparence de Cherubin féminin nous avons un Dragon de 1er rang qui se présente comme un adversaire hautement imprévisible qui contraste avec l’innocence qu’elle dégage et incarne. Pourquoi viendrait-on à se méfier d’un ange… C’est avec cet exemple que l’on comprend que le mangaka a pensé avec minutie aux représentations charnelles de ces bêtes ailées. En choisissant de ne pas faire apparaître les Dragons sous leurs formes naturelles dans ce tome 2, le scénariste insiste sur la notion d’apparence et à quel point elle peut être trompeuse. Ces 2 derniers chapitres sont ceux que j’ai trouvé le plus entraînant, malgré la première partie qui était bonne mais un peu trop longue à mon goût. Le dessin est de qualité, il n’y a rien à redire là-dessus. C’est très travaillé tout en incluant une nuance de parodie humoristique avec Monsieur Slime, serviteur de Crimson. Les séquences d’action nous en mettent pleins la vue sans en faire des caisses. Les nuances de noirs et de gris sont exploitées de manière à donner de la noirceur au titre. L’objet en lui-même est bon comme on peut s’attendre de la part d’un éditeur comme KANA. Il est intéressant de jeter un oeil sous la jaquette pour en découvrir plus sur l’univers. La traduction effectuée par Rodolphe Gicquel (Gintama, Batman & the Justice League, Gleipnir) est aussi sans reproche. En conclusion, un tome appréciable dans son ensemble, mais dont les premiers chapitres effacent totalement le personnage de Ragna, que l’on finit presque par oublier ! Pour le moment, Crimson représente le véritable moteur du duo qui peine à fonctionner. En attendant, mon intérêt pour la série reste motivé par le concept, la mythologie qui se dessine, l’action, le graphisme et les nouveaux ennemis ailés qui  promettent un twist intéressant ? Seul l’avenir nous le dira !

15 sur 20

 

Sky-high survival - Tsuina Miura Disponible aux éditions KANA dans la collection Dark Kana ou sur Amazon au prix de 7,45€ | Également disponible en numérique sur izneo | LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 | VOIR LA BANDE-ANNONCE

En mars dernier, les Éditions Kôdansha ont annoncé la parution du dernier chapitre de la série, qui comptera au total 20 tomes reliés. C’est donc à 6 tomes de la fin en France, que l’on retrouve nos survivants des gratte-ciel se jetant à cœur perdu dans une attaque quasi-suicidaire pour sauver Rika, le frère de notre héroïne Yuri, détenu en otage. Le tome écrit par Tsuina MIURA se concentre en grande partie sur le trio d’attaquants est composé du Sniper, Mayuko et la masquée Ein. C’est un tome bourré d’action et de stratégie qui poursuit l’intrigue de manière efficace. À ce stade, il est difficile de vraiment parler de chaque tome puisque le scénario se construit de tome en tome comme un feuilleton. Certains tomes se valent légèrement moins que d’autres, mais l’intérêt à la lecture reste toujours bien présent. Aikawa prouve encore qu’il est un ennemi redoutable. Son ambition de devenir le Dieu de ce monde pour le remodeler à son image le montre comme quelqu’un ayant toujours un plan. Il n’est donc pas facile pour notre trio d’affronter les Anges à son service. La dynamique du groupe fonctionne à merveille et laisse le champ libre à chacun de montrer toute l’étendue de leur capacité.

2

TENKU SHINPAN © 2015 Takahiro Oba, Tsuina Mira by Kodansha Ltd.

Mayuko se montre encore plus sauvage en l’absence de sa tendre Yuri, tandis que le Sniper met en pratique toute son adresse au tir… mais pas que ! Ein est celle qui se démarque le moins mais reste toute de même une combattante efficace et qu’on finit par apprécier gentiment. Le passif entre Kira et le Sniper est encore développé mais reste toujours aussi flou. Comment diable se connaissent-ils ? Et quelle est la véritable identité du Sniper ? Deux questions qui persistent et on attend encore d’avoir les réponses ! Les scènes de combat sont violentes et énergiques sans faire dans le gore. C’est un survival qui fait dans l’hémoglobine mais qui n’en déverse pas dans la violence gratuite et inutile. Le dessin de Takahiro OBA est toujours aussi efficace et performant. Les expressions de chaque protagoniste passent tantôt de la peur à la surprise, sans oublier par le regard d’assassin à sang froid qu’est celui de Myuko. En conclusion, un tome 14 efficace porté par trois de nos héros à la hauteur de leurs talents. Sky-High Survival est un survival intelligent se détachant de la masse par son idée de départ. Chaque tome se lit avec plaisir et il me tarde déjà d’avoir la suite! Et pour ceux qui sont déjà tristes à l’idée de quitter Yuri et compagnie, notez qu’un spin-off avec de nouveaux personnages dans un autre décor va voir le jour au Japon ! Bon maintenant, j’attends qu’un studio décide (enfin) de l’adapter en anime…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s