Critique manga #235 – Marry Grave tome 2, Versailles of the Dead tome 1

Copie de titre manga (1).png

Marry Grave est une mini-série en 5 tomes qui malgré le fait qu’elle parle d’un mort-vivant ressuscité est une petite ode à la vie. Le personnage de Sawyer est le digne héritier d’Un Edward au mains d’argent imaginé ici par Hidenori YAMAJI très inspiré Burton. L’univers Fantasy est un régale aussi bien au niveau du scénario que du dessin. Dans la lecture suivante, on part pour la France juste avant la Révolution au XVIIIème siècle, avec le tome 1 de Versailles of the Dead. Marie-Antoinette se dirige vers son mariage arrangé et politisé avec Louis-Auguste, quand soudain son carrosse et attaqué. Le seul survivant son frère va alors prendre sa place… mais ses intentions semblent bien sombres et mortelles. 

kanadargaudsuisseMerci à Stéphanie et Anne-Catherine pour ces deux lectures


Manga - Manhwa - Marry Grave Vol.2Disponible aux éditions KANA dans la collection Shonen ou sur Amazon au prix de 6,85€ | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 | VOIR LA BANDE ANNONCE | LIRE MON AVIS SUR LE TOME 1 | TOME 1 disponible au prix de 5,45€ jusqu’au 31/12/2019.

Le tome 1 de Marry Grave avait été une belle surprise lors de sa sortie en mars dernier. Terminé au Japon en 5 tomes, le scénario de Hidenori YAMAJI va devoir aller droit au but sans se perdre en route pour arriver à donner une bonne fin à ce manga, dont le tome 2 confirme ses qualités. Le récit est celui de Sawyer Riseman un homme airant sur terre depuis plus d’un siècle à la recherche des ingrédients spéciaux pour mettre au point la recette de l’homme mort. Celle-ci doit lui permettre de ressusciter sa femme, Rosalie… qu’il transporte dans le cercueil sur son dos ! Durant la lecture, le concept et l’ambiance rappellent le Beetlejuice et Les Noces funèbres de Tim Burton. Le tome 1 posait rapidement les bases du récit tout en nous plongeons directement dans l’action. Sawyer est un personnage très vite attachant, et ce tome 2 confirme ce sentiment. Le fait qu’il soit un mort-vivant n’enlève rien au fait qu’il a un profond respect pour la vie.  L’humour est toujours présent, mais pourrait rebuter si vous ne l’avez pas aimé dans le tome 1. Le tout est dosé de manière à ne jamais rendre le tout cliché ou ridicule. La quête de Sawyer est liée à la dévotion et l’amour qu’il porte à Rosalie. Son courage et sa détermination à y arriver, même s’il n’y parvient que dans 200 ans sont intacts. Sa rencontre dans le premier tome avec la Dark Fairy du nom de Jane va apporter une belle complicité, puisque cette dernière va l’accompagner. Les chapitres sont une succession d’aventures bien écrites nous racontant les légendes liées aux ingrédients que recherchent Sawyer. Un nouveau personnage se nommant Rock fait son entrée et convoite également la recette de l’homme mort. Pourquoi ? Pour le moment nous n’en savons rien. Nous avons donc deux personnages aux motivations bien différentes apportant une petite tension et un combat impressionnant. Nous en apprenons également beaucoup plus sur Rosalie à travers des flashbacks incorporés de manière naturelle dans l’histoire. Et comme le dit le synopsis, Rosalie cachait un secret… à voir ce que la révélation va amener par la suite. L’univers avec les golems, les fées, etc est bien travaillé.

1

© 2018 Hidenori YAMAJI

Le traitement de la Fantasy n’est pas nouveau – et ce n’est pas le but du titre – mais cela fonctionne. L’intégration de la mort et l’immortalité donnent une portée symbolique au scénario de YAMAJI. Le dessin reste dynamique et maîtrisé. De plus, le cliffhanger de fin nous donne vraiment envie d’avoir la suite entre les mains… l’histoire garde encore une bonne dose de mystère ! Le mangaka se permet de nous illustrer des scènes de combat où l’on ressent toute la puissance des artefacts que possèdent aussi bien Rock que Sawyer. Le travail autour des nuances, le côté parodique des expressions lors des moments comiques fonctionnent, et c’est très agréable à regarder. En conclusion, ce tome 2 confirme tout mon intérêt pour cette mini-série qui je l’espère saura offrir une fin qui se tient. Happy end ou pas, pas facile de le deviner même si on espère tous que Rosalie revienne…. Un manga plaisant avec des personnages adorables et charismatiques que l’on apprécie grandement de suivre !

17/20

 

Manga - Manhwa - Versailles of the Dead Vol.1Disponible aux éditions KANA dans la collection Dark Kana ou sur Amazon au prix de 7,45€ | LIRE LE CHAPITRE UN ICI | VOIR LA BANDE ANNONCE

Versailles of the Dead est un Seinen de Kumiko SUEKANE prépublié depuis 2016 dans les pages du magazine Hibana de Shogakukan. C’est avec seulement deux tomes parus au Japon que les éditions KANA propose en ce mois de mai le tome 1 dans sa collection Dark Kana. Comme l’indique le titre, le récit se passe au XVIIIème siècle avec Marie-Antoinette, Archiduchesse d’Autriche, en route pour la France, où elle doit épouser le prince héritier Louis-Auguste. Ces fiançailles sont prétextes à unifier deux forces pour tenir têtes aux plus puissants d’Europe comme l’Angleterre et la Prusse. Accompagné de son frère jumeau, Albert, ils sont subitement attaqués par une horde de morts-vivants ! Quelques pages plus loin nous voyons Albert blessé arriver à Versailles, mais sans Marie-Antoinette. Le pire s’est produit, et Albert a fait le choix de prendre la place de sa sœur et se faire passer pour elle ! Une situation incongrue que le Roi de France va accepter dans la plus stricte intimité de son conseil proche. Mais Albert est-il si digne de confiance ? Autour de ce point nous avons plusieurs autres intrigues qui vont venir s’intégrer à la première, comme par exemple la jalousie de Madame du Barry la favorite du roi qui voit l’arrivée de Marie-Antoinette comme une menace à son statut dans le royaume. Son fort caractère et sa détermination vont la conduire à faire appel à ses deux amants pour éliminer l’Archiduchesse. Kumiko SUEKANE reprend des éléments historiques de la vraie Histoire de France pour donner naissance à un récit très prenant. L’ambiance est très typé Cour des rois ce qui donne un vrai cachet au scénario. Des tenues aux postures des personnages, rien n’est laissé au hasard nous donnant vraiment l’impression d’y être. Au fil des chapitres, nous voyons de nouveaux personnages arriver ce qui peut perdre un peu lors de la lecture. Néanmoins, on sent bien que chacun est là pour un but précis, et que la mangaka ne va pas les utiliser comme de simples figurants. Albert est certainement celui qui intrigue le plus. Présenté au début comme le simple jumeau de Marie-Antoinette destiné à n’être jamais personne revêt un tout autre rôle à la mort de celle-ci.

2

© by SUEKANE Kumiko / Shôgakukan

Plus on avance dans la lecture, plus on sent qu’il est plutôt machiavélique même s’il arrive à se faire passer avec subtilité pour la candide Marie-Antoinette. La mangaka arrive à distiller des éléments pour que le lecteur comprenne facilement que le jeune homme n’est plus vraiment qui il était… mais l’a-t-il jamais été ? Le doute persiste toute comme la question des morts-vivants puisque le roi de France est au courant de la présence de cette  »étrange maladie »… Comment est-elle arrivée ? Visuellement on est dans du très bon. Il y a beaucoup de travail autour du noir ce qui accentue l’ambiance pesante de mort qui règne lors de la lecture. En effet, que l’on soit hors des murs de Versailles où à l’intérieur nous sentons que la menace n’est jamais loin. Le charadesign est élégant et détaillé, donnant une belle présence aux personnages. Les femmes de la Cour dégagent cette beauté naturelle, timide et fatale à la fois que l’on retrouve aussi bien dans les romans, films, tableaux, etc. Les arrière-plans et la trame sont bien utilisés. En conclusion, Versailles of the Dead se présente sur de bons hospices avec un tome 1 entraînant. La part des faits historiques est respectée et se mélange bien à l’ambiance sombre et angoissante. Kumiko SUEKANE est assez maligne pour ne pas nous donner trop d’éléments mais assez pour éveiller notre curiosité. Complot, jalousie, tactiques politiques, chair fraîche et pourrie, un manga à découvrir !

6 réflexions sur “Critique manga #235 – Marry Grave tome 2, Versailles of the Dead tome 1

  1. Pingback: Versailles of the Dead – Kumiko Suekane – Take a break avec Sachi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s