Critique #188 – Spring Girls de Anna Todd

TITRE PAGE.png

Anna Todd s’est fait connaitre dans le monde entier avec sa saga After. Véritable phénomène du New Adult et New Romance, elle a su donner vie à des personnages qui auront autant charmé et soupiré les lecteurs, que les faire s’arracher les cheveux. Il faut dire que l’alchimie entre Hardin et Tessa est bien présente mais que les secrets de chacun vont les faire vivre des moments difficiles. Après une telle saga, que faire ? Spring Girls est un one-shot qui s’inscrit dans un registre totalement différent. Une lecture qui divise, mais qui pour moi aura rempli son objectif : me présenter l’écriture d’Anna Todd sous un autre jour. 

 

Disponibles aux éditions Le Livre de Poche ou sur Amazon au prix de 8,70€ | Également disponible en grand format aux éditions Hugo New Romance et en format numérique

Spring Girls est un roman écrit par Anna Todd qui s’est fait connaître dans le monde entier avec la saga After [mon avis sur le tome 1], dont le premier volet est sorti au cinéma il y a peu. Spring Girls est une réinterprétation du roman Les Quatre filles du Docteur March de Louisa Alcott sorti en 1868. Celui-ci est l’un des romans les plus appréciés aux États-Unis, traduit dans plusieurs pays depuis. Stars : Nos étoiles perdues (The Brightest Star en VO) est dernier roman de l’auteure à être paru en France aux éditions Hugo New Romance.

L’histoire est celle de la famille Spring qui vit sur la base militaire de Fort Cyprus, près de la Nouvelle-Orléans. Franck, le père, ne peut être présent pour les fêtes de fin d’année puisqu’il a été déployé en Irak. Sa femme, Meredith, et ses 4 filles (Meg, Jo, Beth, Amy) doivent faire face aux difficultés financières mais aussi à la peine de ne pas passer Noël tous ensemble. En près de 500 pages, Anna Todd va nous présenter les membres de cette famille à travers les yeux de chacun. Premier amour, mariage, interrogation face à l’avenir, vision de soi et celle des autres.

J’ai longtemps hésité à découvrir ce roman puisque les avis dessus vont de mitigés à décevants. Après avoir cogité je me suis souvenue que beaucoup de lecteurs ayant lu Twilight de Stephenie Meyer à l’époque ont toujours gardé cette impression de lecture trop simpliste et n’ont parfois pas pris le temps de la découvrir à travers Les Âmes Vagabondes, qui fait partie de mes romans préférés [mon avis ici]. C’est avec cette expérience en tête que je me suis lancée dans la lecture de Spring Girls, en me disant que je n’étais pas à l’abri d’une bonne surprise. Alors, Spring Girls est présenté comme une adaptation des Quatre fille sdu Docteur March ce qui peut jouer en sa défaveur. À titre personnel, que ce soit le roman ou le film je ne me souviens que du récit dans les grandes lignes. Pour ceux qui s’attendent à retrouver une adaptation moderne et se calquant sur le roman initial, sachez que ce n’est pas le cas. L’exercice auquel se plie Anna Todd est différent de ce qu’elle a fait avec sa saga After. Ici, la narration se concentre plus sur l’introspection des personnages en voyant chaque chapitre écrit du point de vue d’une des filles. Seul le premier est narré par Meredith afin de nous présenter les filles. Meg, l’aînée, est en couple avec un officier de l’armée qui attend son retour pour enfin prendre son envol en tant que futur épouse. Jo est la plus rebelle des quatre puisqu’elle se voit partir vers New York et exercer en tant que journaliste. Elle a du caractère et du répondant, mais ne peut s’empêcher de douter de ses capacités à réaliser son rêve de journaliste. Vient ensuite Beth, la plus calme et la plus introvertie. Elle représente une véritable aide pour sa mère. Elle l’aide dans les tâches quotidiennes qu’elle adore faire, et ne se voit pas partir de la maison. Quand arrive la narration de son point de vue, le lecteur découvre une jeune fille mûre, réfléchie et qui est un pilier pour cette famille sans qu’elle ne le réalise. Amy, 12 ans, est une pré-ado comme beaucoup d’autres. Elle est un peu perdue au milieu de ces trois sœurs très différentes et ne sait pas vraiment sur laquelle se modeler. Du point de vue de ses autres sœurs, elle admire Meg pour sa beauté et ne se cache pas pour le dire. Elle a tendance à moins comprendre ses deux autres sœurs. Difficile de l’apprécier, mais il faut dire qu’elle est dans son rôle de gamine de 12 ans. Citons aussi les autres personnages comme Laurie le petit-fils du voisin qui aura son importance dans le récit, notamment avec Jo. 

Meg, Beth, Amy et moi apprenons tous les jours à mieux appréhender ce truc qu’on appelle la vie. Aujourd’hui je me sens prête à partir à la conquête de ce monde immense et pourtant si petit, avec elles à mes côtés, ainsi qu tous les autres sœurs du monde entier.

Anna Todd mise beaucoup sur le lien familial entre les sœurs et cela ce ressent à la lecture. Certains pourraient reprocher le manque d’action, et c’est vrai, pourtant on tourne les pages avec envie afin de savoir comment chacun des personnages va finir. En prenant le temps de développer ses personnages par le partage des pensées avec nous, l’auteure créée une sorte d’empathie. Elle aborde quelques thèmes comme le harcèlement scolaire, le sexe, les relations avec les garçons, etc. Il y a aussi le côté militaire qui est intéressant. Précisons que l’auteure le connaît bien puisqu’elle s’est mariée très jeune à un militaire. Quand elle aborde le manque de considération envers les familles, les soucis financiers, le manque du membre de la famille parti au front mais aussi la mort, elle le fait avec douceur tout en pointant du doigt ce qui pose problème. Bien entendu, elle ne va pas au fond des choses mais ce qu’elle évoque sans ciller nous donne vraiment envie d’en savoir plus. La plume d’Anna Todd est aussi très différente de celle d’After. On est plus dans de la littérature contemporaine, la vulgarité est effacée, et les phrases sont plus longues. 

En conclusion, Spring Girls est un récit très différent de ce qu’a pu faire l’auteure jusqu’à présent. Le lecteur fan d’After sera déstabilisé face à cette écriture plus profonde dans un certains sens. Avec ce roman, Anna Todd ne cherche pas à surpasser l’oeuvre originelle mais à lui rendre un certain hommage. Cette histoire ne révolutionne pas la littérature mais cela n’a jamais été son but initial. Les filles Spring sont des personnages comme vous et moi, avec leurs ambitions, leurs doutes, leurs faiblesses et leurs forces. Une lecture agréable et sincère qui mise beaucoup sur les liens entre les personnages. 

infos roman

3 réflexions sur “Critique #188 – Spring Girls de Anna Todd

  1. J’ai beau être fan des Filles du Dr March et avoir bien aimé After, je ne suis pas du tout tentée par ce titre qui pour moi a trop l’air d’un entre deux d’après ce que tu en lis, pas vraiment l’original et en même temps pas assez éloigné non plus… Je passe mais merci pour la découverte 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je comprends, après le roman et le film ne m’ont jamais marqué. Ici Anna Todd reprend simplement les grandes lignes de leurs caractères et places les personnages dans un monde moderne. L’intrigue en elle-même n’est pas du tout la même que le roman de base, même s’il y a quelques similitudes. Mais comme le décor et la temporalité sont différentes on a quand même un récit neuf. Tu as lu After ou Stars 1 par la même auteure ?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s