Critique #187 – L’Appel du Renard T2: Trahi de Charly Reinhardt, Redwood T2: Reed de Carrie Ann Ryan

Débutons la semaine sous le signe des hommes renard et hommes loups. Dans le tome 2 de L’Appel du renard nous retrouvons avec un énorme plaisir les membres de la meute de Red Oak Hallow. Charly Reinhardt continue de faire vivre de rudes épreuves à nos héros, mais c’est tellement bien écrit et prenant que l’on accepte de vivre le tout avec eux. Puis, c’est au tour des hommes-loup de revenir sur le devant avec Redwood, écrit par Carrie Ann Ryan. Le tome 1 avait été une lecture mitigée, alors qu’en est-il du tome 2 ? Réponse dans la suite. 

C’est lundi, que lisez-vous #120

Hello les bulles! J’espère que vous allez bien et que la météo n’a pas été trop capricieuse avec vous. Samedi en fin d’après-midi, Genève a été balayé par une puissant orage avec de la grêle, de la pluie et du vent. C’est le même qui est passé dans les 7/8 départements en alerte dans l’est…

Un auteur, une plume #005 – Interview avec Chloé Jo Bertrand

En mai dernier avait lieu le Salon du Livre de Genève où j’ai pu rencontrer des auteurs vraiment sympathiques et ouverts à la discussion. C’était notamment le cas de Chloé Jo Bertrand avec qui j’ai pu m’entretenir une vingtaine de minute. Il est maintenant temps de découvrir cette auteure engagée et sensible à ce qui se passe dans le monde, choses que l’on peut retrouver dans ses écrits. Que ce soit de la Romance New Adult ou du Post-Apo Young Adult, Chloé Jo Bertrand sait comment manier les mots. 

Critique comics #034 – Créatures Sacrées tome 1, Redneck tome 2,

Deux récits qui voient les créatures surnaturelles représentées de manière intéressante avec une écriture différente mais tout aussi bien construites. Créatures Sacrées raconte la chute d’un homme manipulé par un groupe ancestral. Mais pourquoi ? Après un tome 1 dont l’ambiance aura marqué ma lecture, Redneck poursuit son bonhomme de chemin avec des personnages plus complexes.

Critique manga #245 – Stand by Me, Love Letter

Les éditions AKATA adorent proposer des one-shot avec différentes thématiques. Vous vous souvenez peut-être de La Valeur de ma vie, Tue-moi plutôt sous un cerisier, Le Secret de l’amitié, Je reviendrai vous voir, La Fillette au drapeau blanc,  Voyage au bout de l’été, ou plus récemment La Vie devant toi. Si les genres sont aussi différents que la lune et le soleil, ils se ressemblent sur un seul point : Plaire au lecteur peu importe son style de prédilection. Stand by Me, Love Letter est un de ceux-là.

Critique manga #244 – Psycho-Pass : Inspecteur Shinya Kôgami tome 1 et 2

Bienvenue dans le XXIIème siècle, où un système technologique régit la société et nous surveille. Sybil traque ceux dont la teinte psychologique peut vite dépasser le seuil limite de tolérance, et pousser la dite personne à commettre un crime. Mais les brigades spéciales veilles à ce que cela ne puisse pas arriver, et au cas où elles ne peuvent vous sauver, vous serez éliminé. 

C’est lundi, que lisez-vous #119

Hello les bulles! J’espère que vous allez bien et que vous avez pu profiter de quelques rayons du soleil entre deux averses. Ici, depuis dimanche il pleut et le soleil ne devrait faire son retour que jeudi u_u. Vite vite l’été ! Treve de bavardages autour de la météo, ce n’est pas mon métier. 

Critique manga #243 – Memesis tome 1

Memesis est le nouveau shonen des éditions KANA qui annonce déjà la couleur: le récit sera court, 4 tomes au total. L’univers fantastique/médiéval est séduisant et bien présenter. Ici, le scénario est ouvertement parodique et caricatural des shonen sur l’amitié avec un côté sombre typique de certaines fictions fantastique. Une aventure dont la vengeance est un plat qui se mange froid, très froid. 

Critique BD #18 – Le Dernier Pharaon, une aventure de Blake et Mortimer

Blake et Mortimer sont deux héros franco-belges du même niveau que Tintin et le Capitaine Haddock, Spirou et Fantasio, Boule et Bill, et bien d’autres. Depuis leur création sous le crayon d’Edgar P. Jacobs, ces deux têtes ont vécu des aventures qui ont su passionner les lecteurs. Septante-six ans après leur venue au monde, trente-deux ans après la mort de Jacobs, Le Dernier Pharaon marque un renouveau que les fans peuvent ou pas apprécier. À vous d’en juger, comme moi, dans la suite.