Critique manga #272 – Bloom Into You tome 1

Copie de titre manga (10)

Bloom Into You ou comment ne pas succomber à la douceur et la maturité d’un tel titre. Catalogué en shojo pour adulte chez Kana, ce Seinen pose des questions sur ce qu’est l’amour, l’identité sexuelle et sur qui nous sommes réellement. Nio NAKATANI pose une histoire pleine de sincérité et réaliste dans son approche. Une pépite en cette rentrée littéraire qui peut être lue par des garçons et des filles !

 

Disponible aux éditions KANA dans la collection Shojo au prix de lancement de 5,95 € et également sur Amazon | LIRE UN EXTRAIT DU TOME 1 ICI 

kanadargaudsuisse


Bloom Into You (Yagate Kimi ni Naru en VO) est un manga écrit et dessiné par Nio NAKATANI prépublié dans le magazine Comic Dengeki Daioh de ASCII Media Works. Il compte actuellement 7 tomes en cours, et les éditions KANA nous gratifient de 3 tomes jusqu’à la fin de l’année 2019. Pour parler de Bloom Into You il faut mentionner qu’il rencontre un gentil succès depuis son lancement au Japon, et que pour le coup une série d’animation a vu le jour en 2018, et peut être visualisée dans les pays francophones sur le service de streaming légal ADN [click ici]. Au Japon, il existe aussi un light novel ce concentrant sur l’un des personnages secondaires, Saeki Sayaka.

L’histoire est celle de deux lycènes qui ne se connaissent pas encore. fait son entrée au lycée, et espère découvrir l’amour, ou du moins comprendre ce que l’on ressent quand on l’éprouve. Mais quand un mois auparavant un garçon avec qui elle s’entend bien lui fait sa déclaration, rien ne se passe. En seconde année, il y a Tôko la jeune fille que tout le monde admire et respecte notamment pour son implication dans le conseil des élèves. Le seul problème c’est qu’elle rejette chaque garçon qui ose l’approcher pour lui déclarer son amour. Yû va assister à un de ces moments, et est rassurée de voir que quelqu’un ne semble pas touché par cet acte. Pour Tôko il faut être quelqu’un de spécial… et si Yû était cette personne ?

Après l’excellent Kase-San chez Taifu Comics, l’annonce d’un Yuri aux éditions KANA en a surpris plus d’un, mais sachant que ma confiance envers les choix de cet éditeur est assez grande, je me suis dit que j’allais aimer. Autant que Kase-San ? Compliqué de faire mieux voir aussi bon, et pourtant, ce premier tome de Bloom Into You a été une aussi bonne surprise que Kase-San. Le traitement des sentiments diffère entre les deux titres, mais reste d’une grande sincérité dans son écriture. Le quotidien scolaire va faire que Yû et Koito vont se fréquenter chaque jour, puisque la première a été sollicitée pour aider la seconde dans sa campagne de réélection de présidente du conseil des élèves. Voyant que Koito maîtrise l’art de dire non à une déclaration sans froisser la personne en face, elle décide de lui demander conseil concernant le garçon qui attend aussi patiemment que possible une réponse sincère de sa part. Au final, Yû va recevoir bien plus que ce qu’elle ne demandait…

Nio NAKATANI propose un récit honnête dans sa conception et son traitement, notamment grâce aux personnalités des héroïnes. Pour le moment, nous n’avons que le point de vue de Yû par rapport à ce qui se passe autour d’elle et ses pensées concernant Tôko. Il serait intéressant que dans la suite la mangaka nous offre celui de celle-ci, que le lecteur puisse mieux comprendre ses agissements. Le questionnement autour de l’amour et ce que l’on est censé ressentir quand il nous tombe dessus est bien écrit, c’est touchant et porte à réflexion. Petit à petit, Yû tente de décortiquer ce qui fait qu’elle ne puisse répondre positivement à une déclaration, ce que signifie être spécial aux yeux de quelqu’un, etc. Tôko emprunte le même chemin qu’elle même si on est un peu dans le flou par moments. Raison de plus pour que nous soyons dans sa tête dans un prochain tome.

La construction est classique en ce qui concerne la romance, mais des moments surprenants arrivent ici et là, ce qui permet de garder le lecteur accroché au récit. À aucun moment nous ne nous retrouvons dans du graveleux ou de l’explicite. Tout est soft – pour le moment – et la mangaka installe bien son histoire. Les personnages secondaires sont très intéressants, dont Sayaka, amie et camarade de classe de Tôko. Le rythme est calme mais assez dynamique dans les actions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le dessin de NAKATANI est très agréable, avec un grand soin apporté au décor. Les héroïnes évoluent aussi bien en milieu scolaire, qu’en privé ou dans des lieux publics. Le design des personnages est doux mais avec un trait mature, les expressions ne sont pas exagérées et restent très réalistes. Les moments de silence permettent de nous concentrer sur les regards des deux adolescentes, tandis que l’autre pense s’interroge intérieurement. La traduction de Aline Kukor (Banale à tout prix, Au-delà de l’apparence, Jardin Secret, Death’s Choice, Otaku Otaku, etc) ne pose aucun souci. Par contre, l’édition de KANA souffre de quelque légers problèmes d’encre qui bave un peu sur certaines pages. Mais attention, rien de dramatique mais on espère tout de même que les prochains tomes (et réimpressions du tome 1) soient exempts de cet incident.

En conclusion, coup de cœur pour ce tome 1 de Bloom Into You ! La maturité avec laquelle est abordée l’amour et sa définition est en accord avec l’âge de nos héroïnes, tout en invitant le lecteur à réfléchir quelque soit son âge et son sexe. Car oui, Bloom Into You fait partie de ses récits typés shojo qui peuvent être conseillés à un public masculin qu’il soit amateur de Yuri ou pas. L’attachement que l’on porte à Yû et Tôko est quasi immédiate, de quoi nous promettre de merveilleux moments de lecture !

18cdc

infos manga (14)

11 réflexions sur “Critique manga #272 – Bloom Into You tome 1

  1. Jolie chronique, il me tarde de lire mon exemplaire même si je suis moins enthousiaste que toi sur les dessins qui font un peu trop « anime » à mon goût ^^!

    J'aime

    • Ah oui ? Trop cool que tu es pus les rencontrer, je reverais que cela m’arrive aussi ^^
      Connaissant l’investissement qu’ils ont sur chaque titre, je ne suis pas très étonnée qu’ils soient contents de se lancer dans ce segment, mais ça fait plaisir d’avoir un retour ! Le titre t’intéresses, ou pas ?

      J'aime

  2. Pingback: Weekly News #49 – Parlons Manga

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s