Critique #209 – Hades Hangmen tome 4 et 5 de Tillie Cole

TITRE PAGE (3).png

En cette fin de semaine, sortez votre moto imaginaire ou réelle et partons ensemble sur les routes les cheveux au vent, même si on risque fort d’attrapper une pneumonie avec l’air hivernal. Enfin bon, faisons preuve d’un peu de folie pour coller à l’ambiance de la saga Hades Hangmen écrite par Tillie Cole qui tente de donner un nouveau regard à son univers. 

Merci à Anne-Catherine de Dargaud Suisse, la meilleure.


Disponible aux éditions MILADY dans la collection New Adult ou sur Amazon au prix de 14.90€ | Également disponible au format numérique | LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

Si la saga Hades Hangmen possède souvent la même ligne d’écriture, on ne peut pas dire que Tillie Cole ne sait pas raconter des histoires. Après trois bons tomes, dont un coup de cœur pour le tome 3, ce quatrième volume suit le personnage de Caïn (je ne vous spoilerais pas qui il y est si vous avez envie de lire la série depuis le début) ne cesse de nous faire ressentir diverses émotions à son égard. Nous passons facilement de la compassion à la haine selon le visage qu’il révèle. Mais tout comme les femmes de cette saga, il n’est finalement qu’un être brisé par son enfance et l’avenir qui ne cesse de changer à ses yeux. Pour nous aider à mieux le comprendre Au-dessus des lois nous raconte son histoire. Les thèmes développés par l’auteure sont la compassion et le pardon. Deux sentiments bien difficiles à montrer et surtout exprimer. Ajoutez à cela la rédemption est vous aurez un récit fort et indispensable pour la suite de l’histoire. Caïn s’isole dans sa solitude forcée jusqu’au jour où une voisine de cellule éveille en lui la volonté de la protéger, et d’aller contre les lois qu’on lui a inculqué. L’arrivée d’Harmony nous laisse imaginer le pire vis-à-vis des réactions de Caïn car il est capable d’être à double tranchant. La rencontre se fait doucement afin de pouvoir installer un climat de confiance réelle. Grâce à la force de ses mots et de son bon coeur, la jeune femme va ouvrir les yeux de cet homme que l’on a induit en erreur depuis son enfance. Les personnages sont bien écrits, même si certains points sont moins impactant que lors des précédents volumes. Néanmoins, Caïn se révèle être un homme que l’on apprécie de découvrir enfin sous un nouveau regard. Touchant, robuste et fragile il se révèle une vraie force de la nature qui prend du recul sur ses choix et ce qu’il souhaite vraiment dans la vie. Les femmes dans Hades Hangmen ne sont pas en reste et montrent souvent une force de caractère qui pourrait facilement abattre une montagne. Comme précédemment, ce tome 4 inclut de l’action, de la violence et du sexe, et n’est donc pas à mettre entre toutes les mains. À noter qu’à partir de ce tome-ci la saga passe au format semi-poche contre le simple poche pour les trois premiers. En conclusion, Au-dessus des lois lève le voile sur le passé bouleversant de Caïn qui nous montre toutes ses failles dans une ambiance réaliste. Une intrigue bien menée qui promet encore une belle suite.

Sa voix douce me caressait comme un baume. Je fermai les yeux pour l’entendre plus clairement. Quand elle parlait, j’avais le sentiment d’avoir une amie. Quand je lui parlais, j’avais le sentiment de dire la vérité pour la première fois dans ma vie.
J’étais moi, même si j’ignorais qui j’étais.

17/20

 

Disponible aux éditions MILADY dans la collection New Adult ou sur Amazon au prix de 14.90€ | Également disponible au format numérique | LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

On en prend un autre et on recommence. Ce tome 5, La Loi du silence, suit Xavier AK Deyes et son amitié fraternelle avec Flamme (personnage à l’honneur dans le tome 3). Souhaitant se racheter de ses crimes et son passé, AK décide d’aller sauver Phebe des griffes de celui que l’on nomme Meister. Pour y parvenir il va infiltrer un groupe de trafiquants. Pourra-t-il sauver celle que son coeur à déclarer son âme soeur ? Ici, la béquille émotionnelle se trouve être AK qui soutient Phebe et la pousse à aller de l’avant. Une narration différente dans son exécution pour tenter de ne pas donner une sentiment de lassitude et de répétition. Est-ce que ça marche ? Oui, très bien même. L’intrigue va à cent à l’heure et ne laisse que très peu de moments de respiration au lecteur. L’ennui avec Tillie Cole et ses univers ça n’existe pas. La confrontation entre le mode de vie des Hades Hangmen et des rescapées de la secte est toujours difficile pour celles qui sont concernées. L’auteure manie très bien la plume et place beaucoup de lumière en ses personnages. L’auteure nous montre également un peu plus la vie à l’extérieur du club des Hades pour donner une bouffée d’air frais à la narration. L’approche est différente contenue du fait que AK n’a pas été élevé au sein du club. En conclusion, un bon tome qui est construit différemment pour une nouvelle approche de la saga. L’action s’enchaîne bien, et encore une fois ce n’est pas un roman à donner aux plus sensibles.

– Aucune solution n’est rapide, et aucun remède ne fait disparaître la douleur par magie. Mais je crois que nous devons affronter la souffrance que nous ressentons pour aller de l’avant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s