Critique BD #021 – Une Aventure du Lieutenant Blueberry tome 1

Titre page BD (2)

Bienvenue en Amérique de l’époque de des généraux et lieutenants face aux communautés indiennes trop souvent maltraitées par ceux que l’on nommait « Les Blancs ». Christophe Blain et Joann Sfar installent une ambiance prenante de bout en bout, avec pour seul regret l’attente de la sortie du tome 2. Vite messieurs, vite !
Disponible aux éditions DARGAUD ou sur Amazon au prix de 14.99 € | LIRE UN EXTRAIT ICI

dargaud

Merci à Anne-Catherine de Dargaud Suisse


C’est en 1963 dans les pages de l’hebdomadaire Pilote que le personnage de Blueberry voit le jour, avec Jean-Michel Charlier au scénario et Jean Giraud au dessin. Orphelin depuis la mort de Giraud en 2012, ce n’est que sept ans plus tard que Blueberry reprend du service grâce à Joann Sfar (Le Chat du rabbin) et Christophe Blain (Quai d’Orsay). Amertume Apache est le premier tome d’un diptyque mêlant ambiance western, amour et conflit entre peuples.

Le récit s’ouvre quelque part dans l’Ouest américain sur les terres apaches. Là, deux jeunes blancs vont tenter de s’en prendre à deux Indiennes, qui sont la femme et la fille d’un fier guerrier, nommé Amertume. De retour de mission, le lieutenant Blueberry va assister au drame, des tirs vont être échangés, et la sœur des deux hommes va tirer le coup fatal. Blueberry va alors prendre en main les choses pour éviter que n’éclate une nouvelle guerre indienne. Mais pour ça il va falloir retrouver la trace des trois jeunes gens…

N’ayant jamais lu du Blueberry mais connaissant très bien son nom c’est avec une grande curiosité que je me suis lancée dans cette «première fois». Si je ne suis pas une grande fan des films et autres œuvres prenant place dans ce genre de contexte, j’ai été très surprise de rentrer dans l’histoire après seulement quelques pages. L’ambiance initiée par le scénario de Sfar et Blain dégage vraiment cette atmosphère faite de sables poussiéreux et du bruit des chevaux galopants. On peut presque sentir la sueur et le vent chaud et sec nous balayer le visage. Parmi les personnages masculins, nous retrouvons deux femmes aux personnalités bien différentes. La première est la sœur des deux brigands qui n’a pas peur de montrer qu’elle est aussi capable et teigneuse que des frangins. À côté, on peut même dire qu’ils ne passent pas pour des lumières. La seconde est Ruthy, la femme du lieutenant-colonel Tyreen, le supérieur de Blueberry. Prise au piège d’un mariage qui ne lui correspond pas, elle éprouve également de fort sentiments pour Blueberry. Malgré la passion qui les animent, les deux amants tentent de garder une certaine distance. Chose compliquée quand la tristesse et la solitude semblent être les seules constantes dans votre vie. Chaque relation amicale, amoureuse ou hiérarchique est crédible sans sa mise en place, prouvant que Sfar et Blain ont travaillé le scénario. Le seul reproche que l’on peut faire est le même que dans énormément de franco-belge: c’est trop court. L’histoire prend très vite cette dimension proche du septième art qui nous attrape sans que l’on ne le réaliste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le dessin de Christophe Blain se rapproche de celui de Jean Giraud sans être un copié collé. Non, ici pas de volonté d’imiter mais une sorte d’hommage tout le mettant en scène avec son propre style et personnalité. Le design des personnages est varié, le trait est travaillé et l’ensemble rend plutôt bien. Les décors sont un peu sommaires par moments, surtout que le western est un espace qui semble infini et ne prendra jamais fin. Il manque ce sentiment d’être seul au monde qui se combine à la crainte du danger. La colorisation de Blain et Clémence Sapin est soignée, et le tout reste dans l’esprit de ce que j’ai pu feuilleter du Blueberry par Giraud et Charlier.

En conclusion, Amertume apache est une porte d’entrée toute trouvée pour les nouveaux lecteurs. La mise en page fonctionne, les personnages secondaires ont la même place que Blueberry lui-même. Un premier tome qui nous emporte dans cet environnement aride et suant où affaires militaires et indiennes se mêlent avec brillance aux tourments plus personnels des héros. Blain et Sfar on se retrouve (rapidement) pour la suite.

17/20

infos comics

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s