Critique #215 – Notting Hill with Love…Actually de Ali McNamara, Smoking & Layette de Jane Graves

TITRE PAGE (2)

Depuis le début de l’année, les éditions Milady ont décidé de séparer leurs romans Bit-Lit et autres en deux labels différents. Pour la Bit-Lit rien ne change c’est toujours sous Milady, mais pour la littérature, comédie, roman contemporain ou classique on se retrouve sous la bannière Hauteville. Notting Hill with Love… Actually est une romance contemporaine faite de beaucoup d’humour rappelant les comédies romantiques british que beaucoup affectionnent depuis la nuit des temps. Smoking & Layette est aussi une comédie, mais une réédition pour le coup, qui voit deux personnages catalogués bien distinctement mais qui se complètent merveilleusement. 

asdfgh


Disponible aux éditions Hauteville dans la collection Comédie Romantique ou sur Amazon au prix de 7.90€ | Également disponible au format numérique

Ali McNamara est une romancière britannique qui vit à Cambridgeshire avec son mari, leurs deux enfants et leurs chiens. C’est en 2002 qu’elle se lance dans l’écriture autour des chansons de Ronan Keating. Quelques mois plus tard c’est sur un forum de l’artiste qu’elle commence à parler de l’impact de chansons de l’artiste dans sa vie quotidienne, poussant de plus en plus d’autres fans à continuer  »cette histoire » avec leurs propres mots. La demande de voir cette histoire éditée en un livre a été tellement forte qu’elle réussit avec des amis à en imprimer quelques uns pour les envoyer aux fans. Les bénéfices de ce livre et d’autres récits ont été reversés à l’oeuvre de charité pour le cancer fondée par Keating. Son premier roman, From Notting Hill with Love… Actually a été publié en 2010, et est le premier de la trilogie Actually. Scarlett O’Brian est une amoureuse du cinéma et rêve de faire de sa vie une comédie romantique à l’image de celles qu’elle affectionne. C’est la tête dans les nuages qu’elle passe le plus clair de son temps, tandis que son fiancé David possède un côté plus réaliste et moins rêveur que sa future femme. Doit-elle se marier avec lui ? La réponse pourrait bien venir le jour où on lui propose un gardiennage d’un manoir immense dans le quartier de Notting Hill. Une offre qu’elle ne peut refuser. Arrivée à Londres, elle se retrouve confrontée à son voisin Sean, agaçant mais attirant, qui ne rendra pas son séjour monotone. Cette romance à l’accent très british nous fait passer un bon moment de lecture, avec une bonne dose d’humour que les amateurs de comédie romantiques ne pourront qu’apprécier. Scarlett est une jeune femme qui a le cinéma dans la peau, mais vraiment au point qu’on a l’impression qu’elle ne vit que ça. Chaque moment peut se transformer en une scène de cinéma dans sa tête, ce qui entre en conflit avec l’esprit terre-à-terre de son fiancé, David. Il y beaucoup de références au monde du 7ème art qui rend le récit plus authentique. Le côté atypique de Scarlett peut surprendre mais on finit par l’accepter, laissant un peu de ses rêves nous toucher pour mieux nous faire sourire. Tout comme David, Sean est un homme différent de la jeune femme, mais pourtant l’entente va se faire. Certes, ce ne sera pas de tout repos mais le courant passe bien entre eux et on apprécie de les suivre. La plume de Ali McNamara est fluide, très imagée et pleine d’humour tout en gardant une part de sérieux. Certains passages sont un peu prévisibles, mais dans l’ensemble on reste dans du bon. En conclusion, Notting Hill with Love…Actually est une lecture pétillante avec une héroïne décalée mais très sympathique, avec bien entendu une romance qui laisse place à la rêverie dans la tête du lecteur.

Quand est-ce que tu vas comprendre, Scarlett, que tu ne vis pas dans un film, mais un monde bien réel peuplés de gens bien réels ! Et tu sais quoi ? Si tu continues à jouer comme ça avec ceux qui t’entourent, tu peux tirer un trait sur ton happy end …

Copie de lire en bulles

 

Disponible aux éditions Hauteville dans la collection Comédie Romantique ou sur Amazon au prix de 6.99 € | Également disponible au format numérique et format audio

Jane Graves est une auteure d’origine américaine dont les romans ont remporté de nombreux prix. Elle a été finaliste neuf fois au Romance Writers of America’s Rita Award, la récompense la plus haute dans l’industrie de l’écriture. Elle vit actuelle à Dallas avec son mari et son chat. Smoking & Layette (Black Ties and Lullabies en VO) et le troisième roman de la trilogie Playboy, mais qui peut-être lu indépendamment des deux précédents. Talon aiguilles & coups de théâtre, et Lune de miel & gueule de bois sont aussi disponibles aux éditions Milady/Hauteville. Son dernier roman en date s’intitule Moon over Montego Bay, et est paru en 2017. Bernadette – Bernie – Hogan n’est pas une femme comme les autres. Ok, toute personne possède sa propre personnalité et sa posture, mais Bernie, elle, est une garde du corps. Oui, oui, garde du corps pour le millionnaire playboy Jeremy Bridges. Forte tête elle ne se laisse nullement impressionner par le sourire ravageur de Monsieur, mais parfois, seulement parfois, le désir devient aveuglant… et la voilà enceinte. Surprise et bulle de champagne, Bernie y voit sa chance d’être mère et personne ne pourra lui faire changer d’avis. Mais contre toute attente, Jeremy semble prêt à assumer sa paternité et devenir un bon père. Mais le loup peut-il se montrer agneau et assumer son nouveau rôle ? D’entrée de jeu il faut préciser que le style de l’auteure est très fleurie dans le sens où on se demande parfois si ce n’est pas une parodie. Toutefois, ce n’est pas pour autant qu’on tombe dans quelque chose de ridicule. Non, il faut simplement passer outre les premières pages et on finit par se laisser embarquer par cette comédie romantique rappelant les téléfilms de l’après-midi avec une certaine fraîcheur. Parce que malgré l’ambiance séduction classique, on a le droit à un personnage féminin qui au final sort un peu du stéréotype que peut servir ce genre de romance américaine vue et revue. Le maquillage, les vêtements et autres froufrous trop féminins, Bernie elle s’en fiche royalement. Elle préfère le poker (non pas le strip poker) avec ses collègues. Autant dire qu’elle n’est pas du tout le genre de femmes que Jeremy invite dans son lit. Toutefois, entre eux il y a quelque chose qui rappelle le proverbe  »qui aime bien, châtie bien » et c’est franchement drôle. Jeremy surprend et est bien plus qu’un trublion de provocation. La solitude est quelque chose que les deux personnages connaissent, et chacun tente de l’oublier à sa manière. Le scénario est classique mais ce n’est pas péjoratif. Jane Graves offre une plume fluide avec des tournures de phrases qui font parfois bien rire mais qui ne sont pas du tout mauvaises. C’est imagée, sympathique et on se laisser aller. En conclusion, Smoking & Layette n’a rien d’innovant dans le genre mais il distrait assez pour nous faire passer un moment de lecture. Humour, personnages attachants et bien plus sérieux qu’on ne veut le croire, parfois il n’y a pas besoin de faire très compliqué pour divertir avec le sourire.

Elle était persuadée que ses souvenirs d’enfance de napperons délicats, de commodes chinoises et de bouquets géants de fleurs en soie avaient largement contribué à sa décision d’entrer dans l’armée et de détruire des objets à coups de pistolets.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s