Critique manga #327 – Bloodline Symphony tome 1, Scarlet Soul tome 1

titre manga (6)

Les éditions H2T sont une maison qui explore les publications du global manga. Pour mes premières lectures, j’ai pu découvrir l’univers sensuel, gothique et un peu gothique de Bloodline Symphony. Scarlet Soul n’a pas à rougir face à l’univers vampirique du premier puisque sa fantasy et ses personnages nous embarquent dans une épopée pleine de promesses. 

h2t

Merci aux équipes des éditions H2T et Pika Édition pour la confiance


Manga - Manhwa - Bloodline Symphony Vol.1Disponible aux éditions H2T ou sur Amazon au prix de 7.95 € | Également disponible au format numérique | LIRE LE CHAPITRE UN | VOIR LA BANDE ANNONCE

Bloodline Symphony est un global manga scénarisé par Pablo Rey et dessiné par Noelia Sequeida, un couple d’artistes argentin. La série est prévue en deux tomes, dont le tome 1 a été publié en 2019. Amélia, 16 ans, est victime de harcèlement scolaire. Loin de sa famille, la jeune fille trouve un peu de réconfort au milieu des bouquins de la bibliothèque de son lycée. Un jour, Amélia voit son regard être attiré par une salle fermée au public, ou presque, puisqu’une mystérieuse femme peut y pénétrer sans encombre. Apnéa, est le nom de la très sensuelle femme qui investit les lieux à la nuit tombée. Mais cette dernière n’est pas comme le laisse entendre son apparence, c’est une vampire. Encore un récit vampirique me direz-vous ? Oui, encore un. Mais à la différence que par rapport à de nombreux autres, Bloodline Symphony possède de très bonnes idées et une mythologie bien intéressante. Le scénario imaginé par Pablo Rey ne manque pas de rythme. Les informations sur l’univers sont distillées dans les premiers chapitres, parfois un peu trop rapidement. En effet, si l’action est très vite amenée, on peut reprocher ce côté brouillon que le mélange action plus introduction produit. Pourtant, le charme du récit, des personnages et du trait de Noelia Sequedia opère. La lecture se fait dans le plaisir et dans la curiosité. Amélia est une jeune fille que l’on apprécie de suivre de par sa candeur et sa fragilité apparente. La mythologie vampirique n’est pas plus originale que ce que l’on a pu voir dans un Blood The Last Vampire ou un Vampire Knight. Ces créatures de la nuit sont très intrigantes, et on apprécie de les voir ensorceler le petit monde qui les entoure.

1

BLOODLINE SYMPHONY © 2019 Pablo Rey & Noelia Sequeida / Editions H2T

Ici, le vampire rempli son rôle de séducteur et inspire la peur. Un lien entre Amélia et deux femelles vampires se forme, laissant planer le doute sur bien des choses. Les relations sont un point important du récit, car au final chacun est connecté, d’une façon ou d’une autre. Visuellement, Noelia Sequeida possède son propre style qui rappelle les années 90. Imaginez Ai Yazawa (Nana, Paradise Kiss) à ses débuts avec son titre Princess Aï. L’ambiance est très sombre, punk, gothique avec un aspect proche du roman graphique The Crow de James O’Barr. Le trait de l’artiste est fin, et met en valeur les courbes féminines sans faire dans le voyeurisme. En conclusion, avec ce premier tome Bloodline Symphony a été une lecture agréable sans révolutionner le genre vampirique. Toutefois, il serait dommage de ne pas lui laisser sa chance notamment pour son ambiance et son trait graphique. Copie de lire en bulles

Disponible aux éditions H2T ou sur Amazon au prix de 7.95 € | Également disponible au format numérique | VOIR LA BANDE-ANNONCE | LIRE GRATUITEMENT LE CHAPITRE UN

On continue dans le global manga en provenance d’Italie, avec Scarlet Soul prévu en 4 tomes. Le scénario est le dessin sont signés Kira YUKISHIRO, qui a commencé à dessiner des mangas vers l’âge de 18 ans en autodidacte. Scarlet Soul est publié depuis 2017 aux éditions H2T, et fait part de la collection Shojo Addict des éditions PIKA. Lys et Rin sont deux sœurs et descendantes de l’exorciste Shirano. Jadis, ce dernier est intervenu pour exterminer les démons appelés Sherathan. Chaque génération d’héritiers se voit confier la tâche de gouverner et protéger le royaume de Nohmur, et c’est ce rôle qu’occupe la sœur aînée des Shirano. Rin, de son côté cherche sa vocation, elle qui n’a jamais voulu devenir exorciste et qui n’en possède pas les capacités. De plus, son destin semble lié au seul démon Sherathan accepter dans leur monde Aghyr a juré de la protéger elle et sa sœur depuis l’enfance. Mais quand la sécurité de leur monde est menacée et que Lys disparaît, Rin doit emprunter un chemin contre lequel elle ne peut luter. Rin est une jeune femme pleine d’humour, un chouïa maladroite, mais qui possède un grand cœur. Elle apprécie de traîner avec Agyhr dans les forêts aux alentours, tout en essayant de trouver une destinée. Sa complicité avec le démon qui l’accompagne est aussi bien fait d’amitié que d’amour sincère. Lys est une femme à la tête d’un royaume, le dirigeant avec sagesse et détermination. Contrairement aux autres habitants, elle accepte Aghyr et le lien qui l’unit à sa sœur.

3

SCARLET SOUL © 2018 Kira Yukishiro / Editions H2T

Mais cette dernière souffre du regard des autres depuis toujours et du jugement qu’ils en ont envers Lys et Aghyr. La narration oscille entre introduction et action d’une manière à rendre le tout très bien équilibré. Certes il y a beaucoup d’informations sur ce monde de fantasy, ses différents peuples, etc., mais la mangaka arrive à rendre le tout cohérent. La mythologie développée par YUKISHIRO est intéressante, en particulier celle des démons Sherathan. Malgré ses origines, Aghyr nous apparaît bienveillant, fidèle à sa maîtresse, mais aussi très mystérieux. L’envie d’en apprendre plus sur lui grandir au fur et à mesure de notre lecture. Le trait de la mangaka est d’une beauté très fine et maîtrisé. C’est mature dans son approche tout en gardant cette ambiance propre au récit de fantasy avec de la romance. Les décors sont sublimes et très présents. Les éditions H2T offrent un bon produit, avec des pages couleurs notamment, et une impression de qualité. En conclusion, un tome 1 mélangeant habilement le côté introductif et le coté action, avec des personnages intéressants et attachants. L’ensemble rappelle notamment le manga du Yona – Princesse de l’Aube. On retient le trait graphique et les promesses de bons développements pour la suite.

 

5 réflexions sur “Critique manga #327 – Bloodline Symphony tome 1, Scarlet Soul tome 1

    • Ah oui, c’est vrai, je n’avais pas fait le rapprochement avec Fushigi Yugi. Je l’ai lu il y a tellement longtemps, que je ne me souviens meme plus de l’histoire de base. Mais je sais que j’ai adoré. Bon allet, une réédition pour rafraîchir tout ça, svp ? (on peut se brosser hein)

      Aimé par 1 personne

      • Je pense effectivement qu’on peut oublier… Ils ne nous ont même pas proposé sa dernière série sur l’univers qui est ou va être dispo aux USA, c’est dire V.V

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s