Critique manga #329 – Full Drum tome 1

titre manga

Avoir l’esprit d’équipe et une détermination sans failles sont l’un des nombreux points communs de tout manga de sport. Full Drum en est l’exemple même. Et si avant de se lancer dans la lecture on se demande ce qu’il peut apporter au genre, à la lecture on constate les nombreuses qualités qu’il possède. Énergique, amusant, et personnages attachants, Full Drum vous invites dans la mêlée.
Disponible aux éditions PIKA dans la collection Shonen (Sport Addict) ou sur Amazon au prix de 7.50€ | Également disponible au format numérique

pika


Il y a un peu plus d’un an à présent, les éditions PIKA ont lancé de nouveaux labels. Après Shojo Addict (La Courtisane d’Edo, Nos précieuses confidences, Vampire Dormitory, etc) on a eu le droit à Sport Addict qui fut inauguré avec le titre Full Drum. Portant le même titre au Japon, ce manga en 5 tomes terminés est scénarisé et dessiné par le mangaka Tohru HAKOISHI. Il a été prépublié dans le magazine Shuukan Young Jump de Shueisha ente 2016 et 2017. Full Drum est un titre qui parle de rugby, lancé au moment de la Coupe du monde de rugby 2019 au Japon.

Hino est un lycéen qui tente de se trouver un talent en rejoignant tous les clubs de sport de son école. Mais malheureusement, du talent il semble ne pas en avoir, sauf celui d’échouer. Dépité, sa rencontre avec Ayako, la manger du club de rugby, va changer les choses. Premièrement, le jeune homme en tombe tout de suite amoureux et décide de tenter sa chance dans ce sport, et ainsi se rapprocher d’elle. Mais, il se pourrait bien qu’un certain événement vienne révéler en lui l’âme d’un battant doué en plaquages.

Depuis le lancement de ce titre, les éditions PIKA ont publié Uchikomi – l’esprit du judo (7 tomes terminés) parlant de judo, et si ce dernier ne m’a pas encore tenté, la lecture de Full Drum pourrait bien me faire changer d’avis. Les manga de sport, je n’en lis presque pas, car je ne suis généralement pas attirée par la formule classique  »shonen + sport » que l’on voit dans les titres parus à ce jour. Le seul que je lis est Slam Dunk de Takehiko INOUE, et pourtant le début n’était pas forcément très motivant pour moi. Ici, Full Drum possède les codes du Shonen mais se place en tant que Seinen, se rapprochant dans son ton à un Slam Dunk. La formule de base est la même, mais le mangaka arrive à y insuffler une énergie nouvelle qui donne un peu de fraîcheur au genre. Cela passe beaucoup par le personnage de Hino. Adolescent qui cherche l’amour en se trouvant une place dans un club de sport, décrochant ainsi une certaine popularité. Si normalement ce genre de personnage masculin ne m’attire pas, Hino possède une sensibilité et une jovialité très communicative. Il n’est absolument pas méchant ni idiot, au contraire. Il a un sens de la responsabilité et du dévouement qui nous touchent. On le suit facilement dans son quotidien de pseudo loser s’investissant de plus en plus dans le rugby. La discipline lui va bien, et le mangaka arrive à lui donner une classe folle quand il est en tenue, tout en gardant son côté lambda et drôle. L’autre protagoniste qui se démarque lors de la lecture, est celui de Ayako, la manger du club. Elle est forte, passionnée et très investie dans la réussite du club. Elle adore le rugby pour tout ce qu’il représente à ses yeux : le courage, le dépassement de soi et la camaraderie. C’est la première à croire en Hino, et elle saura le lui rappeler lors de moments de doute vécus par le garçon. De plus, nous n’avons aucun signe d’une possible romance entre eux, même si clairement Hino en est amoureux. Pour le moment, leur complicité est naturelle et pas forcée, ce qui leur donne beaucoup de crédibilité au scénario de HAKOISHI. Le rythme est très bon. L’humour est bien amené, les moments de jeu/entraînement sont bons, et les informations concernant le rugby sont compréhensibles et simplifiées. Si vous n’êtes pas un amateur du genre sportif en manga ou en général, sachez que la lecture est divertissante et accessible.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tohru HAKOISHI a un très bon coup de crayon. C’est précis, et le design des personnages est classique mais en impose de par ses expressions. L’action est fluide, et on sent toute la force nécessaire dans certaines scènes. L’ensemble est harmonieux et contribue à la lecture agréable du titre. L’édition de PIKA est de qualité, avec une bonne traduction de Lilian Lebrun.

En conclusion, avec ce premier tome Tohru HAKOISHI pose un univers sportif de lycéen qui nous divertit. Ce n’est pas révolutionnaire, mais pour un premier manga on sent toute l’énergie du mangaka, et c’est suffisant. Les personnages sont intéressants, et on apprécie la complicité prometteuse entre Hino et Ayako. Un moment de lecture très plaisant dont il me tarde de découvrir la suite.17/20infos manga

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s