Critique manga #336 – Bloom Into You tome 6, Un petit ami trop parfait tome 4

Il y a des séries que l’on espère aimer. Certaines ont s’y lance à coeur perdu avec l’envie de nous investir à fond. D’autres sont moins évidentes, et pourtant plus on avance dans la lecture plus nous apprécions d’être en compagnie des personnages. Bloom Into You ne cesse de monter en puissance, et ce sixième tome nous bouleverse sans ménagement. Un petit ami trop parfait est une comédie que l’on dévore avec envie, et que l’on ne peut qu’aimer au fil des chapitres.

kanadargaudsuisse

Manga - Manhwa - Bloom into you Vol.6

Disponible aux éditions KANA dans la collection Shojo ou sur Amazon au prix de 7.45€ || Également disponible au format numérique || LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS || ANIME DISPONIBLE LÉGALEMENT SUR ADN

Bloom Into You. Que dire de cette série ? À chaque nouveau tome, ce titre écrit et dessiné par Nio NAKATANI ne cesse de nous remuer de l’intérieur grâce aux émotions que vivent les personnages. Sincèrement, quand je dois faire une nouvelle chronique pour ce manga, j’ai simplement envie de vous dire MAIS LISEZ-LE BON SANG! Que vous soyez lecteur de shojo ou non, de Yuri ou non, on s’en fiche! Bloom Into You est une œuvre d’art pleine d’humanité, de sentiments et d’introspection de soi. Les personnages sont écrit avec minutie et sincérité. Dans ce sixième tome, il est temps de découvrir la pièce de théâtre mise sur pied par le conseil des élèves. Tôko Namami y tient la rôle principal, comme il avait été décidé, en jouant un personnage imaginé par Koyomi, avec l’aide de Yû Koto. D’un point de vue narration, Yû est comme une spectatrice dans ce tome. Elle est présente pour voir l’évolution de Nanami, qui est de plus en plus flagrante. Elle est toujours présente pour aider son amie à avancer et se réaliser. Mais… parce que oui, dans ce sixième tome il y un gros mais. Un retournement de situation que l’on espérait, et qui arrive au moment culminant du tome. La fin nous transperce le cœur de part en part, et on ne peut rien faire d’autre que d’attendre la sortie du tome 7. D’ailleurs j’en profite pour faire passer un message à l’équipe éditoriale de Kana. Je compte sur vous pour trouver un remplaçant à Bloom Into You après son huitième (et dernier) tome qui arrivera en décembre prochain (bon il y a deux anthologie autour de Bloom, au Japon… Je dis ça je dis rien, hein!) J’ai confiance en vous pour 2012, ne me décevez pas, ou le Roi des Démon viendra à vous (bah je suis pas violente au pire c’est la vache Milka qui viendra). Les personnages ne cessent d’avancer, que se soit nos deux héroïnes principales, que les personnages qui gravitent autour d’elles.

1
Bloom into you © Nakatani Nio 2015 / KADOKAWA CORPORATION

Chacun semble petit à petit trouver sa place, ou son but, pour enfin découvrir qui ils sont. Nanami est celle qui met le plus de temps, mais vu son bagage émotionnel cela n’est pas surprenant. Dans ce tome-ci nous voyons les parents de la jeune fille, qui se retrouvent dans la salle pour voir leur fille jouer. Un passage qui ouvre les yeux de tout le monde, et c’est très bien penser de la part de la mangaka. Encore une fois, le changement se fait chez tout le monde, comme si de voir évoluer Yû et Nanami était un élément déclencheur pour leur entourage. À travers la pièce de théâtre, la mangaka arrive à dresser un parallèle au tourment intérieur que vit Nanami. C’est fort aussi bien pour elle que pour le lecteur. Difficile d’en dire plus sans vous dévoiler ce qui s’y passe, mais si vous avez aimé Bloom Into You jusqu’à maintenant, ce tome 6 ne sera pas une exception. Le dessin est toujours et encore une réussite. C’est doux mais affirmé dans le trait. Les expressions des personnages sont parlantes même sans dialogues. En conclusion, un très bon tome 6 pour Bloom Into You, une série qui s’inscrit sans problème comme un manga qu’on se doit de lire ! Nio NAKATANI offre une narration limpide et puissante dans ce qu’elle dégage. Nul doute que lors de sa conclusion imminente Bloom Into You aura définitivement conquis un large public, tout en le laissant orphelin.

17/20

Un petit ami trop parfait ? T4 | Kana

Disponible aux éditions KANA dans la collection Shojo ou sur Amazon au prix de 6.85€ | Également disponible au format numérique | LIRE MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

Un petit ami trop parfait et un shojo qui, vu son synopsis, pouvait laisser présager un scénario classique… et un peu toxique. Bah oui, un garçon jaloux et possessif. Pourtant, très rapidement le récit a su montrer qu’il n’en était rien. Kusakabe était un personnage problématique, toujours à la limite entre le type relou et le type mignon. Mais la mangaka, Mizuki HOSHINO a su en faire un personnage qui a voulu changer pour celle qu’il aime. Dans chaque tome, le lecteur le voit faire des efforts pour ne plus être celui qu’il était avant. Après trois bons premiers tomes, ce quatrième tome est… tout aussi bon ! Nous avons un Kusukabe qui, au bout d’un an de sa relation avec Iroha, a depuis en plus de mal à garder la tête froide face à son désir pour sa petite amie. Cela avait d’ailleurs créé un fossé entre eux, poussant Iroha à confronter son amoureux pour comprendre ce qui cloche. Ce nouveau tome reprend donc à ce moment-là, et avec une Iroha prête à explorer la partie physique de leur relation. Mais, en quoi cela consiste ? Un peu débutante en la matière elle va trouver conseil auprès de ses deux meilleures amies. Ces dernières lui seront d’une grande aide, et nous auront le droit à quelques explications sur la chose, amenant des moments où je n’ai pu réprimer un petit rire. Il faut dire que HOSHINO sait écrire chacun de ses personnages. Ils sont particulièrement drôles, tout en gardant une pertinence notable dans l’évolution du récit.

2
© 2018 Hoshino Mizuki, Shueisha

D’ailleurs, il est important de mentionner que Iroha et Sacchi auront un échange très important dans le premier chapitre, avec cette dernière lui expliquant que si elle n’est pas prête à coucher avec Kusakabe, qu’elle ne doit pas se forcer. Que même s’il est attentionné et super amoureux d’elle, si elle ne se sent pas prête elle ne doit écouter que ce qu’elle ressent. Et franchement, en 2020, qu’est-ce que ça fait du bien de lire ça ! Surtout quand on sait que le public cible ce sont les adolescentes. Kuskabe occupe plus volontiers une place de  »petit ami normal », c’est-à-dire ayant un profond recul sur son comportement passé. L’évolution amoureuse de nos deux héros principaux est très intéressante et laisse présager encore de savoureux moments. L’humour est aussi très présent mais jamais dans l’excès. Mizuki HOSHINO possède une narration très naturelle. Le dessin est à l’image du manga. Fun, moderne, efficace et parfois parodique. En conclusion, un quatrième tome réussi pour Un petit ami trop parfait ! Iroha et Kusukabe avancent main dans la main, tout en grandissant en dehors de leur relation. C’est frais, amusant, mais aussi très sérieux quand cela est nécessaire. Une lecture qui fait réellement du bien !

17/20

2 réflexions sur “Critique manga #336 – Bloom Into You tome 6, Un petit ami trop parfait tome 4

  1. « Bloom Into You » a l’air vraiment intéressant! Je regarderai cette série de plus près ! Je n’ai pas totalement regardé votre critique pour me laisser la surprise mais votre introduction donne très envie de découvrir ce manga.

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour votre lecture. Oui, si vous avez l’occasion et l’envie de vous lancer dans Bloom Into You, j’espère que vous passerez un bon moment. Le premier tome est le moins bon de ceux parus jusqu’à maintenant, mais c’est normal je pense. Avec le recul je me dis que c’était difficile de tout mettre en place avec des personnages qu’on sent complexes. Vous me redirez à l’occasion ^^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s