Critique manga #340 – Cigarette and Cherry tome 1 et 2

Comment les faire toutes tomber en 10 leçons ? Comment arriver à conclure avec une femme quand on est encore puceau ? Comment faire pour que la fille de vos rêves sorte avec vous ? Eh bien, ce n’est certainement pas dans les bouquins sur la drague que vous allez y arriver ! Prenez exemple sur notre héros masculin du jour, et c’est à découvrir dans la suite !

Disponible aux éditions KANA dans la collection Life de Big Kana ou sur Amazon au prix de 7.45 € || Également disponible au format numérique | LIRE LE CHAPITRE UN ICI

kanadargaudsuisse

Daishirô KAWAKAMI est un mangaka dont on ne sait pas grande chose en dehors du fait que son premier récit, Otonoba (3 tomes) a été publié en 2014 chez Kodansha. En 2018 on le retrouve Gau-chan to issho, et plus récemment avec le one-shot The Numbers. Cigarette and Cherry a été prépublié dans le magazine Manga Cross de l’éditeur Akita Shoten, dès 2017, pour un total de 10 tomes. C’est le premier titre du mangaka à voir le jour dans les pays francophones.

Après First Job, New Life!, et Just Not Married, les éditions KANA proposent de découvrir la nouvelle addition à leur collection LIFE, Cigarette and Cherry. L’histoire est celle d’un jeune homme puceau qui intègre la fac après avoir passé toute sa scolarité dans des établissements uniquement masculins. En arrivant le premier jour, il se dit qu’il va rapidement pouvoir mettre ses techniques de drague en action. Après tout pourquoi ne pourrait-il pas arriver à séduire ? Mais en jetant son dévolu sur une jeune femme avec de longs cheveux de geai, et une cigarette aux lèvres, il ne s’attendait pas à être démasqué aussi vite !

Dans ce récit, les personnages n’ont pas de prénoms. Un choix du mangaka pas si anodin… Pour la jeune femme comme elle est plus âgée que le jeune homme, elle se fait appeler Senpai, tandis que pour le jeune homme on applique le mot de Kôhai (jeune élève). Ce dernier doit donc son respect à la jeune femme qui occupe un peu le rôle d’un tuteur. La personnalité de chacun est radicalement opposée. Kôhai est maladroit et peut paraître lourd au début, de part le fait qu’il ne cesse de draguer Senpai. En le découvrant on se dit qu’on va forcément le détester, mais en réalité, le mangaka arrive à désamorcer le problème avant même qu’il ne germe. Kôhai n’est pas méchant. Il est simplement intimidé par la gent féminine et a décidé de trouver des réponses à la drague dans les livres qui traite du sujet. Si je dois donner un conseil sur le sujet, les gars, ne vous fiez pas à ce genre lecture. Les femmes ne sont pas idiotes et comprennent rapidement, dans 98% des cas, quand vous racontez des bobards. Senpai, elle, est d’une beauté froide et impressionnante. Elle a un charisme de fou et on ne peut que nous aussi être séduit par son attitude et ce qu’elle dégage. Et elle aussi n’est pas dupe ! Elle remet rapidement le jeune homme à sa place, après seulement 5 minutes de discussions avec lui. Enfin c’est plutôt lui qui a parlé, hein. Contre toute attente, au fil des pages, on va apprécier la dynamique qui se met en place entre eux.

La narration est fluide, et la construction des chapitres se rapproche de celle de Otaku Otaku également chez Kana. Les chapitres sont courts, et on a le droit à des bonus. Toutefois, un fil rouge existe bel et bien, ce qui le distingue de Otaku Otaku et son format. Daishirô KWAKAMI arrive à garder le lecteur attentif en faisant intervenir de nouveaux personnages mais aussi une intrigue plus profonde, notamment à travers le personnage de Senpai. Dans le tome 2, nous pourrons voir quelques bribes de sa manière de penser, et comprendre son passée à travers l’un des petits nouveaux (je ne l’aime pas lui!). Sur la durée, cela fonctionne et il est vivement conseillé d’acheter les tomes 1 et 2 parus en même temps. Arrivée en fin de tome, vous vous maudirez de ne pas l’avoir fait au vu du cliffhanger ! La grande question qui se pose dans Cigarette and Cherry est bien évidemment l’éventuelle relation amoureuse entre nos deux protagonistes principaux. Difficile à dire à ce stade, mais on a hâte de voir ce que le mangaka a prévu ! L’humour se retrouve dans les actions et les pensées de Kôhai, mais aussi dans les réparties que peut lui sortir Senpai. Leur relation est franchement rafraîchissante.

Visuellement, Daishirô KAWAKAMI fait du bon travail. Le design des personnages est très beau, malgré quelques petits défauts par moments. La beauté et la maturité de Senpai se ressentent dès la première case. Kôhai, lui, est adorable, mais plus banal dans sa représentation. Pourtant cela lui donne une facilité d’attachement au lecteur. On adore quand le mangaka lui fait faire des mimiques comiques, presque parodiques. Si le fun est présent, KAWAKAMI ne manque pas d’offrir des choix graphiques plus sérieux. On pense notamment à la scène du briquet au début du tome 1, alors que le moment précédent avec ce même objet, était humoristique. Mais il y aussi la scène sur le quai de la gare dans le tome 2, qui là, finit de convaincre sur la véritable bonté d’âme du jeune homme. Le travail d’édition de la part de KANA est bon, comme à leur habitude. La traduction et l’adaptation de Rodolphe Gicquel sont de qualité. L’idée du sticker « fumer tue » sur la couverture est le genre de petite chose qui fait toute la différence.

En conclusion, Cigarette and Cherry s’offre un début convaincant grâce à ses personnages qu’on va très vite apprendre à aimer. L’histoire est aussi amusante que sérieuse dans sa globalité. Encore une fois, il est recommandé de découvrir cette série avec les tomes 1 et 2, car c’est ainsi que l’on comprend ce qu’essaye de nous conter Daishirô KAWAKAMI. Il y aurait encore beaucoup à dire sur ces tome 1 et 2, mais il est préférable de le découvrir par sois-même !

17/20

9 réflexions sur “Critique manga #340 – Cigarette and Cherry tome 1 et 2

  1. Je sens que ça va partir sur un premier achat dans la nouvelle catégorie Life de chez Kana par ton article. Surtout que ça me donne réellement envie de le lire, (surtout via tes explications de différents types de dessins ET du cliffhanger!)
    Merci pour ta chronique 😉

    Aimé par 2 personnes

  2. Je n’ai pas été au bout du premier tome personnellement, je me suis ennuyée 😅 j’ai trouvé ça mou et les personnages agaçants.. C’est intéressant de lire un ressenti différent du mien, merci pour ta chronique ☺️

    Aimé par 1 personne

      • Comme je l’ai dit, je me suis ennuyée xD j’ai trouvé ce tome sans aucun intérêt… Le personnage masculin n’est pas méchant mais quand même assez agaçant dans sa psychologie et ses réactions même si je suppose qu’il va justement évoluer par après. Genre allez je dois absolument trouver une fille, ça véhicule des valeurs qui m’agacent de plus en plus. Quant à la fille je la trouve stéréotypée et les tentatives pour la rendre intéressante n’ont pas du tout fonctionné sur moi. Je pense que je ne suis pas le public cible pour ce manga tout simplement 😅

        J'aime

  3. Pingback: Mon avis sur… Cigarette and Cherry T.1 & 2 de Daishiro Kawakami – Le blog de l'Apprenti Otaku

Répondre à OmbreBones Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s