Critique manga #353 – So I’m a Spider, So What ? tome 1 et 2

Une petite araignée qui se balançait sur une toile, une toile, une tooooile…. ok, j’arrête. Dans cet article, je vous parle de l’araignée la plus fun, la plus adorable, la plus mignonne et la plus courage qui puisse exister au monde ! Sa mission: survivre dans un monde rempli de bêtes et de monstres pour reprendre apparence humaine et retourner dans son monde. Parce que ouais, être une lycéenne coincée dans un corps d’araignée c’est pas cool, mais alors pas cool du tout !

Disponible aux éditions PIKA dans la collection Shonen ou sur Amazon au prix de 7.50€ || Également disponible au format numérique || LIRE UN EXTRAIT ICI

pika

Merci à Clarisse pour cette lecture et la confiance


Le manga So I’m a Spider, So What ? est l’adaptation du light novel Kumo Desu ga, Nani ka ? écrit par Okina BABA. Pour cet exercice le scénario a été confié à Asahiro KAKASHI et la partie graphique à Tsukasa KIRYU. Au Japon, le manga est en cours de prépublication depuis 2015 dans les pages du magazine Young Ace Up de Kadokawa Shoten, avec 9 tomes parus à ce jour. Un spin-off au manga existe déjà, et une adaptation animée a été annoncé pour janvier 2021 sur Crunchyroll.

Un jour, une lycéenne se réveille dans le corps d’une araignée dans une étrange caverne sans avoir comment elle a atterri là. Rapidement elle se rend compte que quelque chose cloche avec elle, puisqu’elle n’est plus humaine, et qu’elle possède dorénavant le corps d’une petite araignée. Autour d’elle, ses  »frères » et  »soeurs » se réveillent, et pour échapper aux plus affamés, et aux prédateurs, elle va devoir augmenter ses capacités, se défendre et surtout survivre pour trouver un moyen de reprendre forme humaine.

L’histoire commence avec une lycéenne ordinaire qui se réveille dans une grotte, alors qu’il y a quelques minutes encore elle était en cours, somnolente, quand soudainement elle s’est mise à ressentir une vive douleur… et là le noir complet. Quelques minutes plus tard, la voilà qui brise la coquille qui semble la maintenait dans l’obscurité, et découvre tout autour d’elle des œufs, des araignées et qu’elle en est une aussi. Elle va devoir survivre face à ses congénères, aux serpents, aux bestioles, aux humaines et autres épreuves. Le principe du manga repose sur l’isekai de type RPG (jeu de rôle), où notre héroïne va devoir progresser, gagner en compétence pour espérer arriver à son but ultime: retourner dans son monde et reprendre son apparence humaine. Et pour bien que l’on constate la différence, il faut qu’elle soit dans le corps d’une des bêtes les moins fortes du de la fantasy. Et pour varier, quoi de mieux que de choisir une araignée toute mignonne pour que le lecteur puisse adhérer à sa cause et la trouver adorable du début à la fin ? En ce point, on peut qu’être d’accord. Car oui, on l’adore dès l’instant où on la voit sortir de son œuf, et qu’elle se met à taper des poses aussi drôles que choupies. Les expressions sont vraiment réussies, et sont toujours dans le ton comique sans exagérer. La petite araignée par de vraiment très bas, mais ne manque pas de courage et progresse petit à petit. Elle est admirable. Elle est vive, et comprend très vite ce qu’elle doit faire pour acquérir des compétences même si la tâche s’avère vraiment très compliquée dans sa position. Elle doit se mettre à manger des choses pas très appétissante à plusieurs reprises, par exemple. Malgré quelques indices sur sa vie de lycéenne à travers de petits flashbacks, nous ne connaissons ni son nom (qu’elle ne semble pas se rappeler) ni même son visage. Mais on sait qu’elle n’était pas proche de ses parents et trouvait refuge dans les jeux vidéo. Si l’ensemble est amusant c’est essentiellement grâce au personnage.

Dans le tome 2, le récit continue sur le même rythme de narration. C’est dynamique, notre petite araignée est toujours aussi amusante, et elle est toujours confrontée à de nombreux obstacles. Nous avons le droit à de nouveaux défis, où elle devra parfois renoncer à affronter et trouver une autre stratégie pour passer outre. Néanmoins, si la lecture reste sympathique, le tout est très vite linéaire et répétitif pour moi. Déjà dans le premier tome, nous avions eu une succession de chapitres qui se concentrait sur l’affrontement avec des serpents qui tiraient la lecture en longueur. Cela m’avait pas mal sorti de ma lecture. Dans ce tome 2, c’est un peu la même chose. Si les qualités du récit sont là et que le reste fonctionne très bien, sur le long terme So I’m a Spider, So What ? ne me semble pas être une lecture pour moi. Pourtant, je l’adore cette petite araignée (alors que dans la vie réelle je ne les apprécie pas).

Visuellement, Okina BABA fait de l’excellent travail. C’est joliment dessiné, le charadesign de Tsukasa KIRYU de l’araignée est plus que hyper adorable. Elle est toute mignonne dans ses mouvements, ses poses, et ses huit pattes qui se mettent à gigoter quand elle panique, ou quand deux d’entre elles viennent se poser sous son sa tête pour qu’elle puisse réfléchir… C’est une araignée tellement craquante qu’elle contraste très bien avec le reste du bestiaires, qui est réussi et diversifié. Niveau édition, Pika offre une bonne impression, et une traduction signée Emmanuel Bonavita (Elina la charmeuse de bêtes, Magical Task Force Asuka).

En conclusion, So I’m a Spider, So What ? est un isekai original et divertissant avec le personnage principal le plus cool, adorable et mignon qui puisse exister à ce jour. Dès la première page, il est impossible de ne pas tomber en adoration devant cette petite araignée qui va tout faire pour reprendre son apparence de jeune fille et retourner dans son monde (j’espère vraiment qu’elle y parviendra!). C’est dynamique, fun, mais malgré cela ce n’est pas un titre pour moi. Le côté répétitif du genre RPG ne me convient pas sur le long terme, car déjà en deux tomes j’ai senti une certaine lassitude et répétition dans la narration. Toutefois, So I’m a Spider, So What ? n’aura aucun mal à trouver son public car il possède assez de qualité pour plaire aux fans mais aussi aux novices qui souhaiteraient se lancer dans le genre.

Copie de lire en bulles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s