Critique manga #357 – Men’s Life tome 1

Men’s Life est un petit shojo qui semble bien partie pour nous faire passer un bon moment. Une jeune lycéenne qui va prendre la place de son frère jumeau pour que celui-ci puisse partie en Australie suivre l’amour de sa vie. L’illusion va-t-elle fonctionner ? Et puis, arrivera-t-elle à dépasser ses angoisses liées au contact avec les autres ? En tout cas elle va tout faire pour y parvenir. Découvrez ce petit shojo qui va très certainement vous faire passer un bon petit moment de lecture.

Disponible aux éditions PIKA dans la collection Shojo ou sur Amazon au prix de 6.95 € || Également disponible en format numérique || LIRE UN EXTRAIT

pika

Ayu WATANABE est une mangaka que les lecteurs francophones connaissent pour le shojo L-DK édité chez nous entre 2015 et 2018 par les éditions PIKA. Au Japon, l’autrice exerce depuis le début des années 2000. Après une série de one-shot, elle eut enfin l’occasion de se lancer dans une série un peu plus longue intitulée Kimi ga Sukie, terminée en trois tomes pour l’éditeur Kodansha, en 2006. La prépublication de Men’s Life a débuté en 2018 dans les pages du magazine Bessatsu Friend de Kodansha pour se termine en 4 tomes. Depuis 2019, WATANABE travaille sur un nouveau shojo baptisé Arashi-kun no Dakimakura.

Dans Men’s Life nous faisons la connaissance de Mio, une lycéenne qui suit sa scolarité à domicile depuis toujours et qui redoute le contacte avec le monde extérieur. Yûta, son frère jumeau arrive de l’internat pour les vacances et va, littéralement supplier sa sœur de prendre sa place pendant que lui part suivre la fille qu’il aime en Australie. Si elle accepte elle va non seulement devoir surmonter sa peur presque maladive du contact avec les autres, mais aussi se faire passer pour un garçon. Ce point va s’avérer presque facile puisque les deux jumeaux se ressemblent réellement comme deux gouttes d’eau physiquement malgré le fait qu’ils soient de sexe différents. La jeune fille accepte, par amour pour son frère. Arriver sur place elle se retrouve dans un groupe de garçons fan de volley-ball, et qu’elle va devenir la camarade de chambre du capitaine de l’équipe, le très beau Rin

Bon, L-DK est un shojo que j’ai toujours vu en rayon mais qui ne m’a jamais intéressé, car le synopsis était beaucoup trop classique pour moi. Par contre, quand les éditions PIKA ont annoncé Men’s Life celui-ci a beaucoup plus piqué ma curiosité. L’idée de voir une lycéenne se faire passer pour un garçon m’a rappelé un de mes films préférés, She’s the Man, une comédie avec Amanda Bynes sortie en 2006 (deux jumeaux qui échangent aussi leur vie!). C’est drôle, rafraîchissant et aussi loufoque que réussi. Ici, le principe est le même pour moi. Même si l’idée est absurde pour moi ça tient la route si on se dit que c’est plausible dans cette bulle fantaisiste imaginée par la mangaka. Dès que l’on a intégré cela, on se laisse porter par l’histoire assez facilement. On n’en attend rien, et finalement on passe un bon moment de lecture. Mio est une jeune femme qui trouve son équilibre dans sa bulle qu’elle s’est créée chez elle. Elle participe sous un pseudonyme de temps en temps à une émission de radio, sans prendre conscience qu’elle tisse des liens avec des auditeurs et donc avec le monde extérieur. On la sent timide et recluse mais pas totalement. C’est réellement quand son frère jumeau lui fait la demande ce prendre sa place en internat qu’on voit la panique s’emparer d’elle. Le cocon de sécurité qu’elle avait réussie à construire autour commence à se briser, elle angoisse et ne peut que refuser dans un premier temps. Puis quand elle voit dans quel désespoir (assez comique quand même) est son frère, elle finit par céder en acceptant de faire une journée d’essai. La rencontre avec les amis de son frère, et donc du club de volley, va finir de tout faire basculer. La pauvre ne va plus trop savoir comment gérer ses émotions, car ce sont surtout de nouvelles émotions qu’elle ressent. Attirance pour le beau Rin ? Très certainement. Il est intéressant de pointer du doigt que Rin va tout faire pour rassurer celle qu’il pense être Yûta son ami, qui se confond en excuses et joue le rôle de celui qui jusqu’ici jouait le garçon hyper cool alors qu’en fait non. C’est une sorte de comédie dans une comédie qui se met en place avec une légère touche de drama quand Mio dévoile ses peurs et angoisse à Rin. Bien entendu dans ce premier tome Rin ne se doute absolument pas que face à lui se trouve une fille et non un garçon. Et l’illusion est crédible, car la mangaka arriver à jouer sur les traits de ressemblance entre les jumeaux. On sent que Mio veut changer et dépasser ses peurs et ce qui la retient, et c’est tout à son honneur. La mangaka ne précipite rien, rendant ainsi son héroïne attachante.

Le trait de la mangaka est bon mais classique. Les lecteurs de L-DK ne seront pas dépaysés. On retrouve ce qui se fait dans le shojo, avec une maturité et sensibilité dans le trait rendant le tout très simple. C’est fluide, et joli. Rien d’extravagant mais vraiment ça va très bien avec le scénario. Le design des personnages est agréable et chacun est reconnaissable. Niveau édition Pika fait du bon travail, et nous avons une traduction de Anaïs Koechlin qui était déjà en charge de celle de L-DK. Elle c’est également occupée des traductions de Born to be on air!, Frau Faust, Whispering les voix du silence, La Malédiction de Loki, ou encore Candy & Cigarette.

En conclusion, ce premier tome de Men’s Life a été une bonne lecture. Nous avons un scénario original qui se base sur une idée un peu loufoque mais qui au final tient la route dans ce qu’il délire. Ayu WATANABE écrit une héroïne courageuse qui va entreprendre de combattre ses peurs pour devenir quelqu’un de nouveau et voir la vie sous un meilleur jour. C’est drôle, tendre, et plein de bons sentiments qui nous fait passer un bon moment.

15 sur 20

2 réflexions sur “Critique manga #357 – Men’s Life tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s