Critique manga #382 – Kowloon Generic Romance tome 1

L’amour ça rime avec quoi ? Tristesse ? Joie ? Ou plutôt nostalgie ? Dans ce Kowloon Generic Romance, Jun MAYUZUKI explore ce sentiment universel à tout le monde à travers deux héros qui semblent avoir beaucoup à perdre, ou peut-être plus grand chose ? Difficile d’en dire plus sans entrer dans du spoiler, mais sachez que vous n’êtes pas prêt pour ce qui vous attend.

Disponible aux éditions KANA dans la collection Big Kana ou sur Amazon au prix de 7.45 € || LIRE UN EXTRAIT GRATUITEMENT

kanadargaudsuisse

Jun MAYUZUKI est une mangaka née en avril 1983 dans la préfecture de Kanagawa au Japon. Elle s’est fait connaître avec Après la pluie (Ko iwa Ameagari no You ni) lancé en 2014 dans le magazine Big Comics Spirits, et en relier chez Shogakukan. Le titre connaît un bon succès auprès des lecteurs mais aussi auprès des critiques professionnelles qui lui ont décerné la récompense Comics Natalie Grand Prix en 2015, et a été classé quatrième par plus de 400 professionnels du milieu en 2016. En France, le titre a été publié aux éditions Kana avec 10 tomes au total. En 2018, elle écrit et dessine le one-shot Sayonara Daisy pour l’éditeur Shueisha. Kowloon Generic Romance est la série sur laquelle elle travaille actuellement, avec 4 tomes en cours, toujours chez le même éditeur.

L’histoire se passe à Kowloon, une citadelle ayant réellement existé jusqu’au début des années 90 au centre de Hong Kong. Là-bas vivent deux agents immobiliers, Reiko Kujiraï et Hajime Kudo, qui s’entendent aussi bien que Tom et Jerry. Kujiraï est l’héroïne dont on suit le point de vue dans son quotidien rythmé entre boulot et exploration des rues très animées de Kowloon. Kudo, son collègue, est quelqu’un qui semble parfois détaché de tout, se laissant bercer par Kowloon. Deux personnalités différentes, l’une aime la modernité qui commence à apparaître ici et là, alors que l’autre n’aime pas le changement et préférerait que la citadelle reste comme elle est.

Compliqué de faire un résumé de ce premier tome sans en révéler le gros bouleversement qui se met en place dès les premières pages. Personnellement j’ai rapidement compris ce que la mangaka allait faire en fin de tome, mais cela ne m’a pas empêché de continuer ma lecture. Il est vrai qu’en y regardant de plus près, la mangaka place de petits indices qui nous entraînent vers le cliffhanger de fin de tome. Une lecture plaisante pour plusieurs raisons. Il y a d’abord la mise en place du scénario qui est très fluide et ingénieuse. Jun MAYUZUKI avait déjà prouvé sur Après la pluie qu’elle savait comment installer une ambiance confortable pour le lecteur qui va se laisser porter par le rythme, les personnages et la simplicité qui se dégage de l’histoire. Contrairement à son précédent titre, la mangaka a choisi de nous présenter des héros déjà bien insérés dans la vie d’adulte avec son lot de responsabilité, de vécu triste et heureux, ainsi que d’introspection. Avec Kowloon Generic Romance, MAYUZUKI a pris ce qui faisait le succès de ses œuvres pour en faire quelque chose de plus ambitieux. Les personnages sont travaillés et on peut même dire que Kudo nous paraît parfois un peu trop ronchon, mais au final ce n’est que la nostalgie d’une époque et d’un amour vécu. La perte et l’amour vont de pair avec joie et solitude, ici. C’est réellement compliqué de vous en dire plus… La relation entre Kudo et Kujiraï apporte son lot d’humour, de mésentente mais aussi une certaine forme de complicité qui peut laisser place à une évolution plus intime. Et quand on arrive sur les dernières pages on se dit que la mangaka a fait fort… l’envie de connaître la suite immédiatement est bien présente. Kowloon est également un personnage principal du récit, puisque tout est rythmé par ses ruelles, ses habitants, ses restaurants et cette vague de modernité qui s’insinue. Nos deux personnages principaux sont le reflet de cette modernité et ce sentiment de nostalgie profondément enracinée.

Le trait de Jun MAYAZUKI est toujours aussi bon. C’est précis, travaillé au possible tout en ayant un côté très léger dans son exécution. Le design des personnages est bien caractérisé par chacune des personnalités de nos héros. Comme pour Après la pluie beaucoup de ressenti passe par le regard ou des coups d’oeil furtif, supprimant simplement le besoin de long texte. C’est à la fois apaisant et intriguant. D’autant plus quand on voit la fin et qu’on se demande dans quoi la mangaka nous emmène. En tout cas c’est prometteur… Le quartier de Kowloon est rempli de détail que l’on prend le temps de regarder avec attention. La mangaka nous livre un dessin excellent avec des doubles pages. Au niveau de l’édition, il n’y a rien à redire. La traduction est signée Pascale Simon à qui l’on doit notamment Black Butler, Deadman Wonderland ou encore La Ballade de Ran.

En conclusion, Jun MAYAZUKI revient en pleine forme avec un manga qui s’inscrit dans la lignée de Après la pluie, mais avec une dimension scénaristique plus ambitieuse. Ici, l’amour et la nostalgie se mélangent pour former un récit plus poétique, et presque plus dramatique ? Impossible de dire clairement ce qui nous attend dans la suite, mais on a très hâte de voir ce que la mangaka nous réserve. Un cliffhanger qui promet un tome 2 aussi bon que le premier, si ce n’est plus !

5 réflexions sur “Critique manga #382 – Kowloon Generic Romance tome 1

  1. Petit coup de coeur pour moi aussi ^^
    Oui, dur dur d’en parler sans spoiler. J’avais aussi pressenti que le titre cachait quelque chose derrière cette drôle d’ambiance mais jamais ce qui est arrivé à la fin. Ça a fait passer ma lecture de très sympathique à excellente. Il me tarde de voir comment elle va aborder la suite, mais je suis sûre que ce sera avec pas mal de justesse 🙂

    Aimé par 1 personne

    • L’autrice laisse trainer de très petits indices sur le plot twist. Jai vu venir la fin du tome et sa révélation a presque mi-parcours. Toutefois, cela ne m’a pas empêché d’aimer ma lecture. J’accroche beaucoup plus qu’à Après la pluie, même si j’ai apprécié cette lecture également.

      Aimé par 1 personne

  2. Toujours un plaisir de lire tes chroniques 😁
    Kowloon de mon point de vue est un réel step up par rapport à Après la pluie. Tu parles de plus ambitieux mais je le trouve également plus perfectionné et avec beaucoup plus de détails que sa série précédente.
    Bonne journée à toi 🤗🤗

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Kowloon Generic Romance de Jun Mayuzuki – Les Blablas de Tachan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s