Critique #117 – Minuit, tome 1 : Le Baiser de minuit de Lara Adrian

Chut, je vous vois venir. Vampires ? Romance ? Oh non… eh bien détrompez-vous amis lecteurs. La saga Minuit a beau être une Bit-Lit (c’est très bien la Bit-Lit), elle possède sa propre identité et ses personnages aussi attachants qu’énigmatiques. La mythologie vampirique est la force de cette saga qui a su me surprendre à bien des moments. Une belle découverte que je co

Publicités

Critique #116 – L’Héritage des Rois-Passeurs de Manon Fargetton

 Deux mondes, deux reflets, deux femmes. Courage, force, vengeance et pouvoir… Ombre et Rive ne font qu’un. De terre en terre, Ravenn et Énora devront affronter leur force et leur faiblesse afin de s’accomplir tout en écoutant leur coeur. Un récit Fantasy mené par la plume vivante de Manon Fargetton, qui captive et emballe son lecteur au fil des mots, de la magie et des dangers. Les révélations seront nombreuses et vous surprendront.  

Critique #115 – Power de Michaël Mention

Le pouvoir au peuple, le pouvoir aux simples gens comme vous et moi. De son style captivant, journalistique, et dure, Michaël Mention s’évertue à narrer les événements réels de l’Amérique des années 70. Discours de Martin Luther King, assassinat de Malcolm X, racisme, révolution et émeutes, Power revient sur des années difficiles de l’Amérique bien pensante. À cette époque se forme le mouvement Black Panthers sur fond de musique rock, qui viendront en aide à des milliers de gens à travers le pays. Malmenés par le gouvernement, ils seront vite catalogués comme violent. Power rétabli les choses, sans jamais prendre parti. Trois destins, tris êtres humains, qui devront lutter pour maintenir la tête hors de l’eau. 

Critique #114 – B.O.A. Tome 1 : Loterie funeste

Et si demain on décidait d’organiser une loterie géante ? On pourrait peut-être y gagner des lots sympas. Par exemple, une corbeille à fruits, des bonbons, des casques bluetooth, des vélos électriques, des humains…. euh, pardon je m’égare. Ce dernier lot est destiné aux B.O.A. Vous ne les connaissez pas ? Alors c’est le moment de faire connaissance avec eux et la société qu’ils dirigent d’une main de fer. À la clé ? Un moment d’aventure intense aux côtés d’un groupe d’adolescents qui seront malmenés par la plume de Magali Laurent.

Critique #113 – You & I de Cali Keys

Nourrie par une passion pour les tornades et les phénomènes divers liés au climat, Cali Keys se permet de nous faire voyager à travers les États-Unis en compagnie de personnages touchants, drôles et humains. You & I se révèle être un pur moment d’aventure et de quête de soi à travers des moments douloureux et des situations dangereuses. Alors, vous aussi, prenez votre sac à dos de randonnée et partons ensemble pour la Tornado Alley. Vous verrez, vous ne le regretterez pas. Parole de scout !

Critique #112 – Toutes blessent, la dernière tue de Karine Giebel

Surnommée « reine du polar » par des milliers de lecteurs, Karine Giébel est revenu en mars dernier avec Toutes blessent, la dernière tue, aux Éditions Belfond. Et c’est sans sourciller que l’auteure nous attrape par ses mots, laissant son emprunte incisive dans notre esprit. Sombre, violent et difficile, Karine Giébel dresse le portrait d’une réalité de société beaucoup trop cachée : l’esclavagisme moderne. 

Critique #111 – Meurtres, en toute intelligence de Jacques Attali

Objet non identifié en approche, je répète, objet non identifié en approche. Si on craint de voir un jour débarquer les extraterrestres dans leurs vaisseaux, on devrait avant tout avoir peur de nos propres objets volants. Après le danger du terrorisme dans les avions, la sécurité fut renforcée, mais quand est-il des drones que l’on voit fleurir ici et là ? Si à premières vues on se dit que ces objets dont pour « le divertissement » on peut craindre de les voir utiliser comme des armes. Guerre, meurtre commandité, attentat…. l’Homme ne cesse de créer ce qui pourrait causer, à terme, sa perte.