Critique #230 – Sirènes de Laura Pugno

Qui de nous a dit que l’espèce humaine avec le droit de vie et de mort sur ses semblables mais aussi sur les espèces animales ? Qui a dit que l’horreur et les contes de fées ne faisaient pas non ménages ? Où se situe la frontière entre le bien et le mal ? De nombreuses questions que pose, entre les lignes, le roman Sirènes. Impossible d’être indifférent à ce roman post-apo, humain, séduisant et percutant.

Critique #229 – La première fois c’était quand même plus marrant par Colleen Oakley, Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte par Mary Adkins

Quand la tragédie frappe notre vie il est compliqué de voir la situation d’un oeil optimiste. Pourtant, parfois sous le malheur, la tristesse, et le deuil, il existe l’espoir et la célébration de la vie. Dans ces deux romans, Colleen Oakley et Mary Adkins proposent ce concept. À vous de voir si l’aventure émotionnelle vous interpelle.

Critique #227 – Comme toi de Lisa Jewell, Mör de Johana Gustawsson

Le roman à suspense ou thriller a toujours de quoi nous divertir que ce soit dans une approche psychologique ou simplement faite de suspense. Avec Comme toi, Lisa Jewell nous montre encore une fois qu’elle maitrise le genre avec simplicité et intelligence. La même chose peut être dite sur Johana Gustawsson qui nous emmène dans des pays où le meurtre dans la fiction est devenu très utilisé depuis Camilla Lackberg et autres joyeux lurons. Deux talents pour deux récits de qualité.

Critique #225 – Vampire Academy tome 1 et 2

Vampire Academy a marqué son temps et sa génération, et malgré le temps qui passe, ses lecteurs en ont gardé un très bon souvenir. Si comme moins vous appréciez le mythe du vampire mais que la surproduction de livres, comics, séries et films vous ont rendu nauséeux, eh bien restez ! Vampire Academy possède le charme des premiers récits du genre, ne révolutionne pas, mais séduit du début à la fin. En tout cas dans les deux premiers tomes.

Critique #224 – The Best Lies par Sarah Lyu

Les secrets certains se baignent dedans, d’autres les révèlent au grand jour surtout si cela ne les concerne pas. Et puis, il y a ceux qui font comme si les secrets n’existaient pas dans leur monde. Dans The Best Lies, nous faisons la rencontre d’adolescents et d’adultes que rien ni personne ne soupçonne, ou presque. Mais les apparences, les mensonges et les nons-dits ne sont jamais ceux que l’on imagine. 

Critique #223 – Black Wings tome 4 et 5 de Christina Henry, Hybrides tome 7 et 8 de Laurann Dohner

Le Urban Fantasy rencontre le Bit Lit. Deux genres qui possèdent un large public très actif. Depuis son premier tome, Black Wings s’évertue à nous offrir un personnage féminin avec une puissance de leader. L’humour et l’univers qui l’entourent continue de faire mouche pour le plus grand plaisir de son lectorat. De son côté, Hybrides se perd un peu dans une routine trop linéaire qui laisse un peu le lecteur sur sa fin. 

Critique #222 – New Victoria tome 1 et 2

New Victoria, duologie à l’ère victorienne qui se permet de mélanger plusieurs genres avec des personnages forts et sympathiques. Une histoire qui nous transporte dans un autre monde grâce à la plume de son auteure, Lia Habel. 

Critique #221 – Laisse-moi entrer de John Ajvide Lindqvist

Il était une fois… conte merveilleux ou horrifique, le début est souvent le même. Dans Laisse-moi entrer, le lecteur est invité à entrer dans un récit aussi sombre que lumineux. Personnages attachants et complexes évoluant dans un univers violent, sanglant et dérangeant. Une histoire pas comme les autres, où l’amitié et l’amour ont une importance de taille.