Critique #146 – La Main de l’empereur tome 1 d’Olivier Gay, Le Dernier souffle tome 1 de Fiona McIntosh

Le point commun entre ces deux récits n’est pas uniquement leur univers de fantasy et ses nombreux combats. Non, ici nous avons aussi droit à deux héros se lançant dans une aventure où leur vie et celle de nombreuses autres personnes sont en jeu. Sanglants, sombres et portés par des style travaillés et envoûtants, les tomes 1 de La Main de l’empereur d’Olivier Gay et du Dernier souffle par Fiona McIntosh sauront trouver leur public, si ce n’est pas déjà fait. 

Publicités

Critique #145 – L’Assassin de ma soeur par Flynn Berry

Le thriller est un genre qui se décline en plusieurs sous-genres. Nous avons le psychologique, le très noire, le sanglant, le sombre, et j’en oublie. L’Assassin de ma soeur picore un peu dans chaque catégorie, et nous racontant comment une soeur va mener l’enquête pour découvrir l’assassins de sa soeur sans se douter que parfois la vérité peut être bien différente de ce que l’on imagine.

Critique #144 – Hollywood Dirt de Alessandra Torre

Parfois, on commence un roman sans se savoir si on va l’aimer ou non. On croise les doigts pour que qu’il soit tout de même assez bon. Au fil des chapitres on se laisser porter par le récit, par les mots de l’auteur, jusqu’à la dernière page. Hollywood Dirt est une histoire d’amour, oui, mais un roman pas comme les autres. Alors que les clichés dans la romance sont légion, Alessandra Torre a su doser son histoire avec des personnages séduisants et humains. Hollywood est comme un jeu de roulette au casino, soit on gagne soit on perd. Et si on tombe sur la case non demandée, il vaut mieux prendre ses cliques et ses claques et partir loin, où on pourra peut-être y avoir une vraie vie.

Critique #143 – Hybrides, tome 2 :Slade par Laurann Dohner, et Riders, tome 2 : Chevauchée ardente par Lorelei James

Sortez les griffes, Slade est de sortie. Le monde des Hybrides continue de toujours être aussi savoureux à découvrir, avec de la violence juste qu’il faut pour que la tension soit totale. Une romance paranormale séduisante qui tient bien face à celle plus « normale » du tome 2 de la saga Riders. Cowboys, rodéo, fouets et chapeaux sont de sortie pour une lecture toujours aussi sensuelle et addictive menée par la plume d’une Lorelei James convaincante. 

Critique #142 – L’Intelligence du bonheur par P. Z. Reizin

L’amour peut-il être programmé ? C’est une question que l’on se pose à la lecture de ce roman, le premier de l’auteur. Internet, technologie, et intelligence artificielle dictent le ton de cette romance contemporaine teintée d’un bon humour. L’amour entre deux personnes est-il une question d’osmose et de découverte de l’un et l’autre, ou peut-on se fier à la science pour nous trouver la perle rare. À vous de trouver les réponses avec L’Intelligence du bonheur.

Critique #141 – Company of Killers, T1: À la recherche de Sarai par J.A. Redmerski, Monsters in the Dark, T2 : Larmes brûlantes de Pepper Winters

L’humanité court à sa perte, c’est un fait. Que vous y croyez ou non, cela ne change en rien le destin de l’homme. Appelez-moi pessimistes, moi je préfère me dire que je suis entre les deux, presque « borderline ». Je crois en l’homme et en même temps je ne peux réprimer la honte qui m’envahit quand un fait sordide sur l’acte barbare d’un être humain envers un autre (ou un animal) est dévoilé au grand jour. Chaque fois je me dis que « j’aurais vraiment tout entendu dans ma vie », et c’est là qu’une atrocité encore plus grande que la précédente tombe comme pour me prouver que j’ai tort. La dark romance et autres récits dit sombre, comme les thrillers, permet de mettre en lumière toute cette cruauté sauvage qui habite les pires homo sapiens de la planète. Et si certains sortent l’argument comme quoi il s’agit d’une fiction, je vous dirais : crime sexuel, esclavage, torture, etc. Cela existe encore de nos jours que les médias en parlent ou non. 

Critique #140 – The Elements, T1 : The Air He Breathes de Brittainy C. Cherry, Step Brother de Penelope Ward

En ce #MardiConseil, j’ai décidé de vous parler de deux romances contemporaines ayant chacune leurs qualités. Les deux auteures (Brittainy C. Cherry et Penelope Ward) sont des romancières spécialisées dans le genre, et sont des best sellers du prestigieux New York Times. The Air He Breathes parle de deux êtres brisés par le deuil qui vont se rencontrer par la force du destin, alors que Step Brother nous parle du conflit entre l’amour dicté par le coeur alors que la tête nous dit de renoncer.