Critique manga #161 – Otaku Otaku tome 2 et Après la pluie tome 6

Parfois, il y a des titres qui tiennent toutes leurs promesses. Humour, maturité, sentiment, amitié,… c’est le cas de Otaku Otaku et d’Après la pluie. Le premier reprend les codes des sitcoms US à la FRIENDS pour nous offrir une bande de copains « geek » aussi charmant que possible. Le second, Après la pluie, est comme un long fleuve tranquille qui traverses les terres pour instaurer un une sensation de mélancolie, mais de celle qui berce le cœur de tendresse. Deux titres s’adressant à n’importe quel lectorat. Laissez-vous charmer…

Publicités

Critique manga #160 – Smokin’ Parade tome 3 et Gleipnir tome 3

Pourquoi parler de ces deux séries en un seul article ? Pour plusieurs raisons. La première étant qu’elles sont deux nouveautés lancées il y a moins d’un an chez KANA. La seconde est qu’elles sont éditées dans le catalogue Dark Kana et réservées à un public avertir. Ambiance trash, violence, critiques de la société pour l’une, et mise en abyme de nos démons intérieurs le regard des autres, Smokin’ Parade et Gleipnir dévoile ici leur troisième tome respectif. Deux récits, des personnages marquants et des intrigues qui valent le coup d’être découvertes.

Critique manga #159 – Devil’s Line tome 3, 4 et 5

Les vampires se cachent parmi les humains pendant des années. Si la majorité ne le sait pas, d’autres les cachent car qu’on le comprenne ou non, ils sont parfois dans une relation avec le démon. Et si celui qui sorts les crocs et les griffes dans une transformation visuellement originale, l’hêtre humain pourrait parfaitement arborer le masque du mal. Complot, dissémination de la race vampirique par une organisation secrète, les agents de la Section 5 doivent rester attentifs, car il se pourrait bien que des taupes soient parmi eux.

Critique manga #158 – Log Horizon, la Brigade du Vent de l’Ouest tome 1 et 2

Dans la lignée d’un Sword Art Online et Co., Log Horizon nous ouvre les portes de son monde RPG d' »Elder Tale », où les joueurs en ligne ont été propulsés sans qu’ils ne le comprenne. Les différentes guildes vont devoir trouver un moyen de retourner chez eux sain et sauf, car comme sans une société réelle le mal et le bien sont subjectifs selon la personne. Une aventure d’action avec les personnages hyper sympathiques et mignons (mais redoutable quand il faut!) de La Brigade du Vent de l’Ouest.

Critique manga #157 – Ayako et L’Histoire des 3 Adolf de Osamu Tezuka

Nonante ans. C’est l’âge qu’aurait eu l’auteur Osamu TEZUKA en cette année 2018, s’il était encore vivant.  Affaibli par un cancer, le mangaka ne se sépare jamais de son matériel de dessin, jusqu’à sa mort en 1989 dans une chambre d’hôpital de Tokyo. Depuis, ses œuvres continuent de marquer des générations de lecteurs de tous horizons, mais aussi ses pairs mangakas. De Astro, le petit robot à Black Jack en passant par Phénix, l’oiseau de feu, chaque récit est nourri par des thématiques chères au cœur de l’auteur. Ayako et L’Histoire des 3 Adolf n’échappent pas à cette règle. 

Critique manga #156 – Psycho-Pass Saison 1 – Inspecteur Akane Tsunemori tome 4, 5 et 6

Un univers futuriste où le libre arbitre n’a plus de lieu d’être, une société battit sur un contrôle total des habitants comme s’ils n’étaient que des troupeaux de moutons que l’on se doit de garder, Psycho-Pass a été un véritable phénomène dès sa sortie. Lancé en anime dans un premier temps, le titre se décline à présent sur papier, donnant ainsi une chance aux lecteurs de découvrir les tourments de la machination psychologie d’un gouvernement sans limite, et d’un machiavélique esprit rusé prêt à tout pour révéler la véritable face du monde.

Critique manga #155 – Atom the beginning tome 4 et 5

Avant Astro Boy, il eut Atom the Beginning. Cette épopée aussi robotique qu’humaine rend hommage au créateur du petit robot, Osamu TEZUKA, véritable légende dans le manga pour de nombreux lecteurs. Cette oeuvre vous fera voyager, apprendre, mais aussi vous demandez si les machines dotées d’une intelligence artificielle ne peuvent-elles pas aussi avoir un cœur. Un récit plus humain qu’il n’y paraît…