Critique manga #353 – So I’m a Spider, So What ? tome 1 et 2

Une petite araignée qui se balançait sur une toile, une toile, une tooooile…. ok, j’arrête. Dans cet article, je vous parle de l’araignée la plus fun, la plus adorable, la plus mignonne et la plus courage qui puisse exister au monde ! Sa mission: survivre dans un monde rempli de bêtes et de monstres pour reprendre apparence humaine et retourner dans son monde. Parce que ouais, être une lycéenne coincée dans un corps d’araignée c’est pas cool, mais alors pas cool du tout !

Critique manga #352 – Ça reste entre nous tome 1 et 2

Les désirs, les fantasmes, les rêves, sont des secrets que l’on se garde le plus souvent de partager. Notamment quand on est une femme. Après tout parler ouvertement de ses fantasmes sexuels pourrait nous faire passer pour… une fille facile, non ? C’est en tout cas ce que la société nous fait croire depuis des siècles, et cela ne semble pas vouloir changer, même si des voix se lèvent pour contester cela. Dans Ça reste entre nous, notre héroines se retrouve confrontés à cela. Au lieu de les dire, elle les écrit dans son carnet, mais cela change… quelqu’un va l’aider.

Critique manga #351 – Chacun ses goûts tome 1

Bon appétit ! C’est ce que j’ai envie de vous dire si vous décidez de vous lancer dans la lecture de Chacun ses goûts puisque dans ce nouveau titre des éditions KANA, la nourriture y a une grande place. Moi, ce que je préfère retenir ce sont les personnages adorables, le dessins de la mangaka, le dynamisme et le message qui nous dit que l’important c’est d’être soi et personne d’autre. Après, la nourriture c’est pas mon dada dans la lecture… mais je vous laisse découvrir mon avis dans la suite.

Critique manga #349 – Le Dévoreur de souvenirs tome 1 et 2

La collection Moonlight des éditions Delcourt-Tonkam prend forme, et ne cessent de nous montrer des récits humains, étrange, mais toujours profonds. Voici, Le Dévoreur de souvenirs. Un titre en 2 tomes qui nous embarque dans une bien étrange légende urbaine où les souvenirs les plus douloureux peuvent être oubliés grâce à une créature nourrie par une légende qui passe de bouche à oreille depuis des années. Mais existe-t-elle vraiment ?

Critique manga #348 – Bloom Into You tome 7

La fin est proche, et mon coeur avec ! Septième tome pour Bloom Into You, et les émotions sont aux plus haut. Que dire sur ce titre qui aura conquis mon coeur, et pas mal d’autres autour de lui. Si vous n’avez pas encore découvert ce titre c’est le moment.

Critique manga #347 – Autour d’elles tome 1, Moi aussi tome 1, Our Colorful Days tome 1

Ci-dessous je vais vous parler de trois titres des éditions Akata, qui comme toujours, sont engagés. Deux d’entre eux sont des titres LGBT qui s’adressent bien entendu à des lecteurs de tous horizons, adolescents, adultes, parents, peu importe votre sexe, et orientation sexuelle. Le troisième titre, Moi aussi, s’adresse à un public qui n’a pas peur aux yeux puisque l’on y parle harcèlement sexuel, moral et psychologique. L’histoire se déroule sur le lieu de travail de la jeune femme en question. Alors si vous êtes sensible, peut-être que ce titre n’est pas pour vous. Voilà, je tenais à vous prévenir.

Critique manga #346 – Deadman Wonderland tome 1, 2 et 3

Mesdames et Messieurs, n’ayez pas peur de passer les portes du Deadman Wonderland ! Ce joyeux vous offre l’occasion de passer de bons moments en familles, entre amis où seul, en découvrant des combats, des courses d’obstacles où tous les coups sont permis. Les criminels les plus dangereux devront s’affronter pour ne pas périr dans d’affreuses souffrances. Êtes-vous prêts à vous joindre à nous ? Un coup de coeur vous attend !

Critique manga #345 – L’Atelier des sorciers tome 2 et 3, To Your Eternity tome 2 et 3

Il y a parfois des incontournables du manga qui arrive sans prévenir. Et c’est ce qui se passe avec les deux titres ci-dessous. L’Atelier des Sorciers se place comme une lecture que l’on peut conseiller aux petits comme aux grands, aux parents comme aux enfants et adolescents, que l’on aime la magie ou non, car sa mangaka arrive à capter le lecteur grâce à un univers et des personnages développés de façon intelligente. Il en va de même avec To Your Eternity qui se classe comme une allégorie de l’humanité avec un personnage principal qui va découvrir le monde et ses entités qui l’habitent pour le meilleur comme le pire.

Critique manga #344 – Corps solitaires tome 1

L’amour, le désir et la passion sont trois émotions dans un couple qui sont aussi capitaux que n’importe lesquelles, et parfois elles sont encore plus déterminantes à la longévité de celui-ci. Corps solitaires explore un couple couple qui ne couche plus ensemble puisque l’un des deux ne veut plus du tout toucher l’autre… un tabou qui devrait être plus mis en avant car il concerne beaucoup plus de monde qu’on ne le pense.