Critique manga #062 – Takane & Hana tome 6, 7 et 8

Après les excès des fêtes de fin d’année il est toujours bon de se remettre au sport, ou simplement à la marche quotidienne. Mais si vous culpabilisez parce que vous manquez de temps la solution est toute trouvée : lisez Takane & Hana. C’est diablement efficace pour faire travailler la ceinture abdominale, les muscles du visage (apparemment cela ralentit l’apparition des rides autour de la bouche) tout en passant un bon moment de lecture. 

Publicités

Critique manga #061 – So Charming! tome 1 et 2

Après Koko Debut, c’est près de dix ans plus tard que Kazune Kawahara revient avec So Charming! dont le titre n’a jamais aussi bien collé avec le récit et le ressenti après lecture. L’écriture des personnages est menée d’une très belle plume, ce qui les rend attachants et totalement réalistes. Amitié, découverte de soi, amour et désillusions sont les thèmes développés dans ce titre dont la maturité surprendra les détracteurs des shojos. Alors, ne résistez plus et laissez-vous séduire par So Charming!.

Bilan de Décembre 2017

Voilà, les fêtes sont derrière nous, mais pas l’hiver qui vient à peine de commencer. Alors entre vents tempétueux nommés Carmen et compagnie, chutes de neige, froid hivernale et pluie insupportable, c’est le moment de faire le bilan – non pas celui de la météo (et santé de la planète) mais celui des lectures et autres du mois de décembre.

Critique #086 – Quand vient le temps d’aimer de William Nicholson

Quand vient le temps d’aimer de William Nicholson met en scène des personnages aussi attachants que drôles, qui nous dévoilent les aléas de leurs quotidiens. Entre le temps qui passe, le refus de le le voir prendre le contrôle de notre vie, et amour caché, ce roman à l’humour britannique si particulier est porté par la plume de l’auteur également scénariste de films à succès. 

Critique manga #060 – Capitaine Albator Dimension Voyage tome 1, 2 et 3

 » Abator, Albator, du fond de la nuit d’or, Albator, Albator, de bâbord à tribord tu veilles sur la Galaxie, sur la liberté aussi. Albator, Albator, le corsaire de l’espace « … ok j’arrête ! Ce n’est pas forcément le générique animé français le plus populaire, mais les plus anciens d’entre nous l’ont déjà entendu au moins une fois. Albator fait partie de ces franchises aussi anciennes que les Dragon Ball, Ranma, ou Olive et Tom à avoir bercer les enfants de toute une génération. Mais avant cela, Albator c’était avant tout un manga des années 70. Avec Dimension Voyage la franchise entre dans ce que l’on appelle un « reboot » s’adressant aux fans et aux novices. 

Critique #085 – Brume légère sur notre amour de Madeleine Chapsal

Parfois il n’y a pas besoin de trois cents pages, ni de mots très complexes pour offrir une belle histoire. Du bout de sa plume et de sa sensibilité, Madeleine Chapsal couche sur papier un portrait sur la vie de couple après des années de vie commune. Entre incertitudes, amours et dérapages, Brume légère sur notre amour nous en décrit les tourments.