Critique manga #200 – Banale à tout prix tome 5, Irrésistible tome 3, Entre toi & moi tome 2

Ce mardi on fait la fête avec trois shojo des éditions Kana. Amour, peur, amitié, jalousie, nous en avons pour tous les goûts. Le tome 5 de Banale à tout prix amorce un tournant pour notre duo Koiko/Tsurugi, et quel tournant mes amis ! Puis, les choses avancent entre découvertes des corps et des émotions avec le tome 3 de Irrésistible qui continue de défier les codes du genre pour nous donner une histoire moderne, sensuelle et sucrée. Et enfin, petit retour en arrière avec un manga de 2016/2017, le tome 2 d’Entre toi & moi pose de véritables questions entre deux amis d’enfance et le regard qu’ils se font de l’amour. 

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous #094

On se retrouve pour un nouveau « C’est lundi, que lisez-vous? » avec les lectures de la semaine passées, les derniers achats, les dernières réceptions livresques et bien plus !

Critique comics #28 – Locke & Key tome 6, Les Tortues Ninja tome 4

Ce #JeudiComics est consacré à deux séries de chez HiComics, nouvel éditeur qui a su trouver sa place parmi les grands. En effet, avec la réédition du comics indé « Locke & Key » de Joe Hill et Gabriel Rodriguez, l’éditeur montre le sérieux de son travail. Le récit voguant entre fantastique et horrifique trouve sa conclusion dans ce tome 6 confirmant les éloges sur ce titre. Puis, arrive le temps des Tortues Ninjas, héros légendaires que l’on ne présente plus, qui après un arc mouvementé à tous les niveaux, les Tortues vont aller voir du côté de la campagne de Northampton pour mieux se ressourcer. Toutefois, les blessures laissées par l’arc précédent sont encore bien présentes, et il va falloir trouver un moyen de soigner cela.

Critique manga #199 – Alderamin on the Sky tome 8, Bungo Stray Dog tome 8, Grimoire of Zero tome 3

Trois séries de chez Ototo Manga sont au menu du jour. En entrée on attaque avec le tome 6 de Alderamin on the Sky qui est l’un de mes titres préférés de la maison d’édition pour ne pas dire THE préféré. L’avancée du récit sur fond de guerre civile prend un virage dramatique ou personne n’est épargné. Le plat principal se trouve être le pimenter Bungô Stray Dogs qui voit les choses s’intensifier encore plus et créer la surprise. Et pour terminer, en dessert, nous avons le troisième tome de Grimoire of Zero qui ne nous laisse pas un goût mémorable mais qui complète de manière correcte ce menu manga-stronomique. 

Critique manga #198 – Dog End tome 2, Moriarty tome 3, Fool’s Paradise tome 2

Débutons cette semaine avec trois mangas de la collection « Dark » des éditions KANA. De plus, ce sont toutes des séries lancées durant l’année 2018, et qui promettaient déjà avec seulement un ou deux tomes des lectures très efficaces. Le petit thriller sur fond de mafia Dog End offre un tome 2 plus abouti, tandis que le tome 3 de Moriarty prouve encore ses qualités avec le personnage de Louis plus présent. Et enfin, Fool’s Paradise voit sa super-idol manipuler la société japonaise avec ses fans prêts au pire pour prouver leur dévotion. 

C’est lundi, que lisez-vous #093

Hello ! Le mois de décembre se poursuit sous la pluie et le vent qui souffle comme lors d’une tempête. On annonce du soleil (ou simplement pas de pluie) durant la semaine, je l’espère hein parce que j’en au marre que le seul moment où il y a un peu de soleil je sois coincé au travail. Allez, jeudi c’est mon jour de repos. Le rush de Noel s’intensifie et je dois avouer que le 24 décembre au soir je vais être bien crevée tout comme le 31, vu que je bosse ces deux jours. Pas cool hein ? Bref, je vous laisse avec les critiques livresque de la semaine – que du bon -, mes lectures passées et celles en cours. Merci pour vos petits mots, n’hésitez pas ici ou sur Twitter.

Critique #154 – Bad Romance tome 1 de Céline Mancellon, Infinite Love, tome 1 : Nos Infinis Chaos de Alfreda Enwy

Amour, gloire et beauté…. non, amour tout simplement. La gloire n’a pas sa place dans les deux romances New Adult dont je vais vous parler. Pourtant, dans un certain sens les personnages se doivent de lutter contre un passé douloureux à divers niveaux, qui malheureusement trouvent échos dans la vie de personnes que l’on peut connaitre dans la réalité. LA gloire personnelle peut donc s’y appliquer, pas vrai ? Céline Mancellon reprend les codes du genre « bad romance » avec des personnages sympathiques et bien différent des uns et des autres. De son côté, Alfreda Enwy n’est pas des plus tendres avec ses héros, et y glisse un je-ne-sais-quoi d’attirant et chaotique. Au final, deux romans qui se lisent avec envie, mais nous laissent-ils un goût délicieux en bouche ? Découvrons-le ensemble…