Critique #217 – Promesse tenue tome 1 : En chemin de Erika Boyer

Enfance difficile faite de violence, tourmenté jusqu’au plus profond de son ossature,  Sandy est un jeune homme qui se bat contre ses démons intérieurs tout en ayant un oeil bienveillant sur ceux qu’il aime. Après le décès de son père, non seulement il va devoir faire face à un deuil particulier tout en se lançant dans une course contre la montre qui menace la vie de sa mère, malade. Découverte de soi, imperfections, acceptation, communauté, transparence, Promesse tenue tient-il sa promesse de nous faire passer un bon moment de lecture ?

Critique manga #274 – Black or White tome 1, Coyote tome 1

La collection Hana des éditions Boys Love IDP m’a récemment ouverte ses portes avec deux titres de qualité ! Black or White est un récit qui parle de la place du couple et la protection de celui-ci dans la célébrité, notamment quand les deux sont des acteurs en pleine ascension. Coyote, lui, nous emporte dans un univers surnaturel teinté de tragédie dans le milieu mafieux qui est difficile à décrire tant il est… indéscriptible. Seul sa lecture vous fera comprendre de quoi je parle. Découvrez sans plus tarder ces deux titres et cette collection !

Critique #144 – Hollywood Dirt de Alessandra Torre

Parfois, on commence un roman sans se savoir si on va l’aimer ou non. On croise les doigts pour que qu’il soit tout de même assez bon. Au fil des chapitres on se laisser porter par le récit, par les mots de l’auteur, jusqu’à la dernière page. Hollywood Dirt est une histoire d’amour, oui, mais un roman pas comme les autres. Alors que les clichés dans la romance sont légion, Alessandra Torre a su doser son histoire avec des personnages séduisants et humains. Hollywood est comme un jeu de roulette au casino, soit on gagne soit on perd. Et si on tombe sur la case non demandée, il vaut mieux prendre ses cliques et ses claques et partir loin, où on pourra peut-être y avoir une vraie vie.

Critique manga #146 – Dusk Maiden of Amnesia tome 3 et 4

Êtes-vous du genre à aimer que l’on vous raconte des histoires d’horreur autour d’un feu, le soir avant de dormir, ou simplement pour s’amuser à se faire peur entre amis ? Si oui, Dusk Maiden of Amnesia pourrait bien vous plaire. Dans un collège, une légende urbaine autour d’une adolescente morte dans des raisons inexpliquées ne cesse de hanter les couloirs plus que lugubres, soit-dit en passant. Là où le récit « horrifique » trouve sa force et dans la situation particulièrement touchante et mélancolique du fantôme, Yûko. Entre Casper le gentil fantôme, le dramatique Ghost, ou encore Le projet Blair Witch, Dusk Maiden of Amnesia bénéficie des nombreuses qualités scénaristiques du duo MAYBE qui vous captivera du début à la fin. Parole de poltergeist !

Critique manga #121 – Devil’s Line tome 1 et 2

Arrivé sur les étagères françaises en 2015, DevilsLine a le plus souvent été discret, et cela et bien dommage. Mais avec un récent animée débuté en Japon et en simulcast sur ADN, le manga de Ryo HANADA revient sur là où le mérite, c’est-à-dire sur le devant de la scène. Avec son style graphique passant du seinen horrifique à la romance shojo, DevilsLine possède toutes les qualités pour séduire un large public friand de voir les vampires dévoiler toute l’animalité qu’ils ont en eux, mêlant sexe et violence. Alors, si vous n’avez pas encore découvert ce titre, sachez qu’il n’est pas trop tard ! Foncez !

Critique manga #108 – Alice on Border Road tome 1 et 2

La vie et sa routine monotone, les jours et les nuits qui se ressemblent, on peut tous se retrouver dans le personnage de Kina Sano. Mais le jour où elle se réveille projeter dans un monde dépeuplé et ou la nature a repris possession des villes, sa rencontre avec une certaine Alice va vite être du pain béni. Un groupe de personnes aussi différent que vous et moi, des esprits torturés, et de mystérieuses cartes donnent un savoureux mélange à ce « survival » qui se dévore.  

Critique #104 – Un sac de Solène Bakowski

Il y a des romans qui parfois nous laissent sans voix, nous captivent, nous mettent mal  à l’aise, mais que l’on finit par adorer. Un Sac de Solène Bakowski entre dans toutes ces catégories à la fois. De son style singulier mais captivant, elle arrive à imposer à la fois son personnage et son monde sans que le lecteur ne puisse y échapper.  

Critique #103 – Qui je suis de Mindy Mejia

Êtes-vous quelqu’un d’honnête avec les autres ? Et avec vous-même ? Qui je suis est une question que chacun peut venir à se poser un matin devant la glace, ou lors d’un doute ou après un moment douloureux. Ce premier roman de Mindy Mejia publié en France, est un thriller palpitant et nous entraînant dans les recoins de l’âme humaine. Véritable ode aux personnages profonds et tumultueux, Qui je suis a toutes les qualités pour marquer le lecteur. À vous de vous laissez tenter. 

Mes coups de cœur 2017

En ce début 2018, il est encore temps pour moi de vous présenter mes coups de coeur de l’année précédente. Entre la douceur d’une romance, le suspens d’un thriller, le sourire d’une histoire contemporaine ou le scénario d’un manga, les merveilleux moments de lectures que j’ai pu avoir ont su me tenir compagnie tout au long de l’année. 

Critique manga #053 – Love, Be Loved Leave, Be Left tome 5

Love, Be Loved Leave, Be Left est un véritable coup de cœur depuis le début. Un shojo classique à la narration tellement délicate et pleine de rebondissements inattendus que chaque nouveau tome est une petite pépite. Amour, regrets, amitié, estime de soi, le traitement des divers thèmes qui nourrissent ce manga sont une merveille.