Critique manga #234 – Ragna Crimson tome 2, Sky-High Survival tome 14

Après un premier tome intéressant, la suite de Ragan Crimson s’avère être une lecture agréable mais qui voit l’un de ses héros principaux complètement oublier… Toutefois, l’ambiance et la tension des deux derniers chapitres me font espérer une suite décapante. Sky-High Survival s’approche gentiment de la fin avec un tome 14 toujours aussi génial à lire. La violence se déchaîne lors de l’attaque du trio contre Aikawa qui retient Kira en otage. 

Critique manga #229 – Dusk Maiden of Amnesia tome 7 + 8, Tales of Wedding Rings tome 7

Un article spécial consacré à deux séries du duo de mangakas MAYBE avec les tomes 7 et 8 de Dusk Maiden of Amnesia et le tome 7 de Tales of the Wedding Rings. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, la première parle de l’esprit d’une jeune fille morte hantant les couloirs d’un lycée que seul Teiichi peut voir. Une série que j’affectionne particulièrement et qui se tient en 10 tomes terminés ! La seconde évolue dans un tout autre registre puisqu’on est dans un univers de fantasy où un jeune adolescent du monde moderne débarque pour devenir le Roi des Anneaux, épouser 5 femmes et ainsi avoir assez de pouvoir pour éliminer le Maître des Abymes. Deux sales, deux ambiances, et deux ressentis bien différents pour ces dernières lectures.

Critique manga #217 – Marry Grave tome 1, Moriarty tome 4

Pour la découverte du nouveau shonen des éditions Kana, Marry Grave, je vous demanderai de sortir vos écouteurs et de chercher une chanson sombre à l’élégance gothique, comme par exemple du Placebo. Ok, le groupe n’est pas du tout gothique, mais il y a une certaine atmosphère qui se dégage de la voix de Brian Moloko que l’on pourrait lier à l’histoire de Sawyer. Amour perdu, mélancolie et un brin de folie. Trois adjectifs que j’associe volontiers au groupe de Brian. Allez, on s’écoute The Bitter End et on se laisse porter par le scénario. Parce que Sawyer vous touchera en parlant de sa Rosalie, alors qu’un sentiment à la Tim Burton se colle en arrière-plan. Le tome 4 de Moriarty, lui, vous donnera envie d’aller préparer un peu de thé et de voir la stratégie de l’Empire Britannique d’antan et la corruption germer parmi les peuples.

Critique manga #214 – Dark Grimoire tome 4, Fool’s Paradise tome 3, Arcanum tome 3

Depuis l’année dernière, les éditions Kana se concentrent en grande partie sur des titres intégrant la collection Dark Kana. Dans le lot des derniers titres publiés, on retrouve la fin de Dark Grimoire, qui ravira les fans de Harry Potter dans un univers plus obscur. Fool’s Paradise voit une super-idole prendre le contrôle du Japon le faisant basculer dans une guerre civile, tandis qu’Anna et Ilya trouvent leur conclusion dans le tome 3 d’Arcanum. 

Critique manga #211 – Ragna Crimson tome 1, Dog End tome 3, Gleipnir tome 5

Un #MardiConseil avec trois manga se classant dans la collection Dark Kana de chez Kana. Il y a d’abord la grosse nouveauté, Ragna Crimson, et son univers peuplé de dragons pouvant rivaliser avec ceux de Game of Thrones. Sombre, personnages complexes, et un bon potentiel réussite pour la suite… Vient ensuite le tome 3 de Dog End et sa chasse de mafieux assassins souhaitant éliminer une jeune héritière. Et pour terminer, le tome 5 de Gleipnir qui aborde les changements à la puberté, ainsi que la solitude, et les émois amoureux entre les lignes d’un scénario complexe. 

Critique manga #205 – Devil’s Line tome 6 et 7, Sky-High Survival tome 13, Batman & the Justice League tome 3

Soleil ou pas, plongeons dans des titres de la collection Dark Kana. Les tomes 6 et 7 de Devil’s Line font évoluer l’enquête/complot de manière convaincante, avec pour adoucir le tout la relation amoureuse de Tsukasa et Anzai. Le tome 13 de Sky-High Survival développe son univers avec un MIURA et un OBA en toujours aussi grande forme, tandis que Batman & the Justice League reprend du poil de la bête grâce à son 3ème tome.

Critique manga #198 – Dog End tome 2, Moriarty tome 3, Fool’s Paradise tome 2

Débutons cette semaine avec trois mangas de la collection « Dark » des éditions KANA. De plus, ce sont toutes des séries lancées durant l’année 2018, et qui promettaient déjà avec seulement un ou deux tomes des lectures très efficaces. Le petit thriller sur fond de mafia Dog End offre un tome 2 plus abouti, tandis que le tome 3 de Moriarty prouve encore ses qualités avec le personnage de Louis plus présent. Et enfin, Fool’s Paradise voit sa super-idol manipuler la société japonaise avec ses fans prêts au pire pour prouver leur dévotion. 

Critique manga #197 – The Grim Reaper and an Argent Cavalier tome 4, 5 et 6

Le premier manga de IRONO, The Grim Reaper and an Argent Cavalier aura été une lecture divertissante où la magie et la question autour de l’âme humaine aura été primordiale. Après avoir reçu le tome 4 de la série, je me suis finalement dit qu’il valait mieux attendre les deux derniers tomes pour continuer ma lecture. Et j’ai bien fait. Cyan, chevalier au cœur pur et vaillant, s’est montré prêt à tout pour honorer sa promesse auprès de Demoiselle Reinette. Au final, il aura conquis mon cœur de manière simple et efficace comme son créateur IRONO.

Critique manga #193 – Gleipnir tome 4, Sky-High Survival tome 12

Prendre possession du corps de quelqu’un, vous en rêvez ? Moi non plus. Pourtant dans Gleipnir cela semble tellement cool. Ce tome 4 est une entrée pour les nouveaux personnages, tandis que les anciens évoluent à leur rythme. C’est sombre, oppressant et divertissant. Sky High Survival est l’un des titres que je préfère le plus chez l’éditeur. À chaque nouveau tome je me plonge totalement dans l’intrigue et ne pense à rien d’autre. Deux séries que je recommande à 150%.

Critique manga #190 – Arcanum tome 2, Smokin’ Parade tome 4

Pour conclure cette semaine, partons à Washington D.C. aux USA afin de poursuivre la lutte contre les envahisseurs aux côtés du jeune Ilya dans Arcanum. Une petite trilogie a qui il ne reste à présent plus qu’un tome pour répondre aux questions de survie et autres. Puis, on part retrouver nos Jackalopes dans Smokin’ Parade. Un récit toujours aussi fou au goût futuriste et archaïque.