Critique #157 – Jusqu’à ce que ta mort nous sépare de Amanda Reynolds, Le Cercle des impunis de Paul Merault

Un #MardiConseil où je vous parle d’un thriller psychologique comme je les aime, et d’un polar qui laisse présager de bonnes choses pour les futurs romans de son auteur. Jusqu’à ce que ta mort nous sépare officie dans le classique du genre, avec une femme amnésique dont les proches agissent étrangement à son réveil. Était-elle une bonne épouse et une mère aimante ? Par si sur… et pourquoi rêve-t-elle de gens qu’elle ne semble pas connaître ? Le Cerce des impunis reprend les ingrédients du polar sans chichi, nous faisant voyager entre la France et le Royaume-Uni. Deux protagonistes charismatiques devant collaborer main dans la main pour découvrir qui prend son pied à assassiner des flics. 

Critique #103 – Qui je suis de Mindy Mejia

Êtes-vous quelqu’un d’honnête avec les autres ? Et avec vous-même ? Qui je suis est une question que chacun peut venir à se poser un matin devant la glace, ou lors d’un doute ou après un moment douloureux. Ce premier roman de Mindy Mejia publié en France, est un thriller palpitant et nous entraînant dans les recoins de l’âme humaine. Véritable ode aux personnages profonds et tumultueux, Qui je suis a toutes les qualités pour marquer le lecteur. À vous de vous laissez tenter. 

Les romans à offrir à Noël 2017

À plus ou moins trois semaines de Noël, il est largement temps de penser aux achats des cadeaux. Parmi les gadgets, jouets et appareils ménagers, pourquoi ne pas y ajouter un bon livre ? La lecture est l’occasion rêver de voyager et de passer un bon moment loin de son quotidien. Que vous soyez adepte de la romance, de fantastique, de thriller, de feel-good, etc., le choix est aussi vaste que la galaxie entière. Dans la liste ci-dessous, je vous propose trois choix pour chaque catégorie, en espérant que vous y trouviez le futur cadeau à offrir à quelqu’un ou à vous-même. L’important à Noël est de faire plaisir et de se faire plaisir.

Critique #023 – La fille d’avant de J.P. Delaney

Si j’ouvre le Larousse pour lire la définition du mot maison, je peux y lire ceci : bâtiment servant de logis, d’habitation, de demeure. Je tombe aussi sur une citation de Cicéron : « Le maître doit faire honneur à sa maison, et non la maison au maître. » Et si je ne devais choisir qu’une phrase pour décrire La fille d’avant, se serait bien celle-ci.