Critique #137 – Lucky Boy de Shanthi Sekaran

En début de semaine, je vous parlais de Nadia Hashimi avec « Pourvu que la nuit s’achève » qui évoquait la condition de la femme au Proche-Orient, sous une plume sensible mais dure. Et c’est sans le vouloir que je continue dans une même optique de sensibilisation avec un sujet brûlant de l’actualité: le statut des migrants. « Lucky Boy » évoque à travers les yeux de Solimar, jeune femme provenance du Mexique qui trouve refuge aux États-Unis. Mais enceinte et en situation irrégulière, elle va se voir arrêter par les autorités, son enfant confié à une autre famille. L’histoire poignante de l’amour de deux mères envers un même enfant. Difficile, en tant que lecteur de choisir « un camp ».