Critique comics #050 – Birds of Prey : Black Canary, Birds of Prey : Huntress

Birds of Prey, cela vous parle ? J’espère bien que oui, parce que outre le bon film des derniers nés de DC/Warner, ce sont surtout des personnages féminins intéressants et hypers bad ass que l’on découvre. Après avoir parlé de la célèbre Harley Quinn, c’est au tour de Huntress et Black Canary de prendre place sous le projecteur pour nous conter leur histoire, inédite en VF, s’il vous plaît !

Critique comics #049 – Birds of Prey: Harley Quinn

Il n’y a pas que les hommes qui peuvent mettre la raclée aux gentils et/ou aux méchants. Non, les demoiselles peuvent aussi se retrousser les manches, cogner là où ça fait mal et garder une classe folle. Harley Quinn est un personnage qui continue de marquer les générations, malgré parfois le sexisme qui peut entourer la dame. Mais ne vous y trompez pas, Harley est avant tout une femme de pouvoir, déjantée, drôle et hyper attachante, qui à travers les différents médias sur écran trouve sa place et donne enfin justice à qui elle est. Ce récit complet proposé par Urban Comics en est la preuve.

Critique comics #048 – New Teen Titans tome 2, Batman Le Chevalier Noir intégrale tome 2

Les anciens sidekicks des héros de DC Comics sont de retour dans leur deuxième intégrale avec toujours Marv Wolfman et George Perez aux commandes. Malgré le fait que l’histoire soit parue au début des années 80, il est important de dire que les préoccupations de ces jeunes adultes reflètent aussi ceux de cette époque que celle de maintenant. Puis, on retourne à Gotham pour voir Batman tenir tête au Chapelier Fou dont le chapeau ne contient pas de lapin tout mignon. 

Critique comics #047 – Crisis on Infinite Earths

Il y a des récits qui marquent toute une génération mais aussi tout une industrie. C’est le cas de Crisis on Infinite Earths un ambitieux récit des années 80 de chez DC Comics qui aura r^provoqué un raz de marré aussi bien dans les ventes de comics, dans le coeur des fans et dans l’univers entier de DC. Sacrifice, amour, justice, alliance, un récit épique à découvrir ? Voyons ça ensemble dans la suite.

Critique comics #046 – Heroes in Crisis

Un héros ça a tendance à se tenir droit, la tête bien haute, le regard sérieux, calme mais toujours sur le qui-vive. Mais au fond est-ce que de sauver le monde ou mourir une dizaine de fois avant de revenir à la vie ne sont pas des traumatisme ? C’est en se basant sur on expérience que Tom King livre un récit qui voit nos héros trouver un refuge au Sanctuaire, là où la peur et la voix se libèrent.

Critique comics #044 – New Teen Titans tome 1

Dans l’histoire des comics, il y a des récits qui marquent plus que d’autres. The New Teen Titans de Marv Wolfman et George Pérez est l’un d’entre eux. Publié chez DC Comics au début des années 80, l’équipe des jeunes héros (Robin, Starfire, Raven, Cyborg, Wonder Girl, Beast Boy, Kid Flash) a très vite repris des couleurs en devenant la série DC Comics la plus vendu durant les années 80. Histoire familiale, jeunes adultes devenant des héros à part entières, et un ennemi marquant: Deathstroke. 

Critique comics #43 – Death or Glory tome 1

Jusqu’où iriez-vous pour sauver une personne chère à votre coeur ? Arnaquer, voler, tuer ? Tant de possibilité mais difficile de se projeter. Glory n’a pas le choix et se lance dans un trip calibré action made in USA. C’est bien écrit, sans sortir des sentiers battus, mais efficace pour une lecture divertissante. 

Critique comics #037 – Batman, Les derniers jours du Chevalier Noir

Il était une fois Batman… et sa mort. Les derniers jours du Chevalier Noir se présente comme un récit en deux chapitres rendant hommage au héros sombre de Gotham. Écrit par le papa de Sandman et d’American Gods, on peut y voir une morale à la disparition du Chevalier Noir, ses motivations à vouloir faire respecter la justice quitte à se perdre dans sa propre identité. Bruce est-il Batman, ou Batman est-il Bruce ?

Critique comics #036 – Selina Kyle: Catwoman tome 1

Catwoman alias Selina Kyle est apparu pour la première fois en 1940. Depuis, elle n’a cessé de sauter de toit en toit vivant au jour le jour, passant du statut de voleuse à sauveuse. Associée à Batman comme le lait aux céréales, la jeune femme est bien plus que ça et surtout bien plus qu’une femme aux courbes sensuelles. Après avoir quitté Gotham, la voilà sous le trait de Joëlle Jones qui compte bien en faire plus qu’une simple femme chat. Et pour un premier tome, on peut dire que c’est sur la bonne voie !

Critique comics #032 – Batman & Robin intégrale tome 2, Wonder Woman Rebirth tome 2,

Quand on pense à Batman, les sentiments ne sont pas forcément la première chose qui vient en tête. Froid, sombre et distant sont plus facilement associés à Bruce Wayne, le solitaire. Mais avec l’arrivée de son fils Damian, le solitaire voyait son cœur se mettre à battre à nouveau depuis la perte de ses parents. Mais comme toujours la tragédie n’est jamais loin, et la perte de son fils va faire sombrer Batman dans une détresse destructrice aussi bien pour lui que pour les autres. Pendant ce temps, à l’ère Rebirth de DC Comics, Wonder Woman se lance dans une quête identitaire menée par la plume de Greg Rucka un fin connaisseur de l’héroïne. Rendez-vous dans la suite pour lire mon avis sur l’intégrale 2 de Batman & Robin et le tome 2 de Wonder Woman Rebirth.