Critique manga #293 – Libraire jusqu’à l’os tome 1

titre manga (2).png

En ce début 2020, les éditions Soleil Manga ont décidé de démarrer fort avec leur nouveau Seinen, Libraire jusqu’à l’os. Avant d’attaquer la critique, laissez-moi vous demander si vous êtes quelqu’un de gentil avec le libraire qui tente de répondre à vos demandes, même les plus farfelues ou gênantes. Le jugement est une chose que le libraire ne doit pas se permettre, jamais, c’est un code que je tiens à respecter. Entre caisses de bouquins qui vous brisent le dos, les sorties simultanées en masse, les fêtes, etc… Bienvenue dans le monde du libraire !

 

Disponible aux éditions SOLEIL MANGA dans la collection Seinen ou sur Amazon au prix de 7.99€ || LIRE UN EXTRAIT ICI

Merci à Soléne, Mélanie et au reste de l’équipe pour la confiance


Libraire jusqu’à l’os est un manga autobiographique de son auteure HONDA, paru au Japon en 2016. Le récit fut adapté en 2018 en série animée sous son titre d’origine, Gaikotsu Shotenin Honda-San disponible également en France sur Crunchyroll. Le premier tome sur les quatre que compte la série paraît donc en ce début d’année 2020 dans la collection Seinen de l’éditeur Soleil Manga. Dans ce récit tranche de vie et autobiographique nous découvrons le quotidien d’une libraire au Japon, HONDA, ainsi que de ses collègues. Allant du stress des livraisons jusqu’au placement des nouveautés à temps, sans oublier de passer par le contrôle des stocks et les demandes parfois particulières des clients, être libraire relève souvent d’un parcours intense.

Au Japon, Libraire jusqu’à l’os a connu un assez bon succès et a été recommandé par de nombreux libraires mais aussi par les lecteurs. Il a été classé 12ème au top 15 des mangas à suivre en 2017 intitulé Zenkoki Shotenin ga Eranda Osumume Comic. Dès la première page, la mangaka nous les joies et les difficultés du métier de libraire, avec une grande lucidité, autodérision et une sorte de bienveillance. Entre le client mécontent et la rupture de stock, HONDA propose de visiter les coulisses de ce que de nombreux clients ne se doutent même pas. Une idée pour casser le mythe mensonger selon laquelle le libraire ne fait rien de la journée à part lire sur sa chaise. Si vous pensez que cela est le cas, je ne peux que vous inviter à lire ce manga peu commun et rafraîchissant. C’est drôle mais pas moralisateur. À aucun moment les personnages se mettent à juger le lecteur et acheteur. Étant moi-même libraire (pas que manga), je ne peux que me reconnaître dans certaines situations. Si pour ma part je n’ai pas suivi de formation pour apprendre à sourire au client, on a pour consigne de toujours faire bonne figure. Mais il faut avouer que l’on ne peut pas sourire constamment sinon on passerait pour des idiots, et dans son récit HONDA pousse cela jusqu’à la caricature mais qui est tellement parlante que l’on ne peut que prendre cette demande  »de sourire à vous en décrocher la mâchoire » comme surréaliste. Chaque chapitre est une nouvelle situation face à un client, par exemple, par forcément lié au chapitre précédent. Si exercice peut s’avérer lassant sur certaines œuvres, ici la mangaka arrive à rendre le tout fluide et dynamique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le concept aussi bien trouvé qu’il soit prend une tournure plus atypique grâce à son graphisme. En effet, les personnages, dont Mlle HONDA, sont représentés par des têtes incongrues allant de la tête de mort pour notre libraire principale à une citrouille pour le collègue Lanterne. C’est amusant, décalé et totalement en raccord avec le scénario. Le trait est léger mais affirmé dans les moments de caricature mais jamais dans l’exagération grotesque. La représentation de chaque personnage nécessite une grande inventivité que la mangaka gère à merveille.

En conclusion, ce tome 1 de Libraire jusqu’à l’os est une plongée dans le jour après jour de tous libraire qui se respecte entre bonne humeur et crise d’angoisse. Les situations vécues sont amenées à un niveau de lecture perchée mais réaliste. Un bon moment de lecture que vous soyez ou pas familier avec le métier de libraire. Parodie qui vise en plein dans le mile de la réalité pour nous faire passer un bon moment de lecture. 

15 sur 20

infos manga

8 réflexions sur “Critique manga #293 – Libraire jusqu’à l’os tome 1

  1. Pour ma part, si j’ai aimé cette lecture, j’ai l’impression d’avoir déjà fait un peu le tour de ce que l’auteur a à proposer et j’ai déjà l’impression qu’il tourne un peu en rond ^^! Je pense donc m’arrêter là mais je lirai avec curiosité tes avis si tu continues 😉

    Aimé par 1 personne

    • Je te comprends. À voir avec le tome 2, mais en tout cas j’ai aimé la véracité de certaines situations. Je me suis sentie moins seule xD. Mais si l’auteure ne se renouvelle pas, ça va vite être répétitif comme pour La Voie du tablier.

      Aimé par 1 personne

      • N’étant pas libraire, il me manque ce petit côté inside justement ^^! Du coup, je pense m’arrêter là pour ma part. Je trouve que La voie du tablier se renouvelle plus pour le moment, ou du moins l’humour me parle plus 🙂

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s