Critique #070 – Reine de cendres (La Trilogie du Tearling, T1) de Erika Johansen

Paru il y a quelques semaines, la réédition en poche de la trilogie de Reine du Tearling offre à ceux qui n’avaient pas encore découvert son auteure et son univers, une saga reluisante et prenante. Entre conquêtes de trône avec une héroïne à forte personnalité des plus attachantes, les amateurs de Fantasy mais aussi les curieux du genre devraient y trouver de quoi se régaler. 

C’est lundi, que lisez-vous #037

Qui dit lundi, dit nouvelle semaine ! Et comme chaque lundi on fait un petit récapitulatif de la semaine passée. Entre maux de tête, quelques heures de sommeil, j’ai passé une bonne semaine. Le bilan du mois d’octobre est en ligne. Je vous souhaite une belle semaine et merci de passer par ici !

Critique manga #038 – Tales of Wedding Rings tome 1 et 2

En ce jour, je vous propose de vous armer de votre plus belle épée de lumière, à ne pas confondre avec un sabre laser Star Wars. Ici, pas de Jedi et autres, mais simplement un univers fantastique digne d’un roman de Tolkien sans les longueurs qu’on lui connaît. Dans Tales of Wedding Rings vous devez devenir le héros qui sauvera le monde des créatures mythiques tels que les elfes et les nymphes. Princesse, roi, prince ou chevalier, à vous de choisir votre destinée. 

Critique #069 – 54 minutes de Marieke Nijkamp

Et s’il ne vous restait que 54 minutes à vivre ? Que feriez-vous si un matin en vous rendant en cours ou au travail, vous vous retrouviez dans une prise d’otage ? Imaginez que cela arrive à l’un de vos amis, familiers, enfants… Dans ce genre de situation chaque minute compte, chaque regard, chaque pensée pèsent lourd sur la balance de la vie. 54 Minutes est une lecture Young Adult qui revient sur la violence des tueries en milieu scolaire. 

Critique manga #037 – Fire Punch tome 1

Depuis sa sortie en juin dernier, Fire Punch n’a de cesse de faire parler de lui parmi les lecteurs de mangas. Au vu de la grande popularité du titre, il aurait été dommage que je ne m’intéresse pas plus à cette oeuvre. Mais comme toujours dans ce genre de cas je m’y lance à reculons tant la peur d’être déçue est immense. Alors, Fire Punch vaut-il le coup qu’on se penche dessus ?