C’est lundi, que lisez-vous #102

Hello les bulles ! Comment allez-vous ? J’espère que vous avez passé un bon weekend malgré les caprices de la météo. Si j’ai eu l’occasion de lire pas mal de choses cette semaine, ma mâchoire continue à faire des siennes. J’ai eu ma première séance de physiothérapie lundi dernier, et très sincèrement je ne vois pas de résultats pour le moment. Je verrai mardi avec la dame et ce qu’elle dit, mais je pense qu’il y a autre chose là-dessous… Bref. Sinon j’ai eu mon premier coup de cœur de l’année 2019 pour le tome 1 de la saga « Les Écorchés » par Tillie Cole. Je vous laisse lire ma chronique (lien plus en bas) pour découvrir pourquoi. 

Critique comics #031 – Batman Le Chevalier Noir intégrale tome 1, Wonder Woman Rebirth tome 1

Cette année, Batman souffle ses 80 bougies et il est loin de prendre sa retraite. Comme nous il va devoir travailler encore bien longtemps avant de partir sur une île et se dorer la pilule. En attendant, on le retrouve en ce #JeudiComics avec le volume 1 d’une intégrale consacrée au titre Batman Le Chevalier Noir chapeauté par David Finch, Paul Jenkins et Gregg Hurwitz. Arkham est en état de siège avec un Bruce Wayne face à des vilains sous l’emprise d’une étrange substance et une Lapine sensuelle qui l’emmène droit dans le trou d’Alice au pays des Merveilles. On continue et termine avec le tome 1 de Wonder Woman Rebirth écrit par Greg Rucka qui excelle quand il parle de la Princesse Amazone. 

Critique #160 – À la poursuite de l’Atlantide par Andy McDermott, Le Dernier souffle T2: Le Sang, Jon Shannow T2 : L’Ultime Sentinelle

Trois aventures différentes avec des héros partageant des valeurs identiques : force, caractère, justice, amitié, amour… On commence par « À la poursuite de l’Atlantide » par Andy McDermott qui pourrait avoir comme musique de fond un mashup entre la chanson « Elevation » des U2 pour le film Lara Croft avec Angelina Jolie, et le thème musical d’Indina Jones connut de tous. Nous avons ensuite le tome 2 de la saga Le Dernier Souffle avec une Fiona McIntosh en grande forme et dont l’univers fantasy fonctionne toujours aussi bien. On termine cette chronique avec le tome 2 du post-apo western Jon Shannow par David Gemmell. 

Critique manga #207 – Après la pluie tome 8, Otaku Otaku tome 4

Voici un nouveau #MardiConseil avec deux titres des éditions KANA dans leur collection BIG KANA. Dans le tome 8 d’Après la pluie nous découvrons les sentiments naissant de Monsieur Kondô pour la belle et mélancolique Akira. On s’approche doucement de la fin, et on se demande vraiment si les dernières notes sonneront toujours aussi bien à nos oreilles. Puis, on se donne rendez-vous autour d’un café dans un Starbucks pour passer un excellent moment avec les 4 amis de Otaku Otaku. Peu à peu ils sont devenus des amis qu’on aime avec tendresse !

C’est lundi, que lisez-vous #101

Hello les bulles ! Bon, cette semaine on va ENFIN avoir un peu de soleil. Parce que sérieux là, la pluie et la neige en dessert, j’en ai eu ma dose. Les paysages sont magnifiques mais marcher dessus c’est juste galère ! Bref. On dit au revoir au moins de janvier, et on dit bonjour à un nouveau mois plus court que le précédent (en même temps c’est pas plus mal – j’ai trouvé le mois de janvier interminable personnellement). Comme chaque lundi on se retrouve pour faire le point sur le blog, les critiques mises en ligne la semaine dernières, les réceptions livresques, les achats etc.

Critique manga #206 – Boruto tome 4 & 5, Marblegen Origines tome 1

Pour terminer la semaine, je me suis replongée dans l’univers des ninjas, ou plus globalement celui du shonen. On le sait c’est un genre qui regroupe des caractéristiques comme l’amitié, la loyauté, le dépassement de soi, etc. Boruto ne déroge pas à la règle, et même si je n’ai jamais lu Naruto, il a réussit à me séduire dès le tome 1. Par la suite, je me suis plongée dans Marblegen sans jamais avoir entendu parler du dessin animé d’origine. Voyons si le voyage a été convaincant et s’il en saura de même pour vous.

Critique #159 – Où que tu sois T1: Je t’entendrai de Danielle Guisiano, Si nos chemins se croisent de Melanie Harlow

Croyez-vous qu’il soit possible qu’une personne dans le coma puisse entendre ce qui l’entoure ? Les voix, les bruits, les rires, le silence… Où que tu sois de Danielle Guisiano prend ce contexte pour nous raconter l’histoire de deux âmes en pleine tempête, l’affrontant pour l’un et la subissant pour l’autre. Cette même phrase peut s’appliquer au roman de Melanie Harlow intitulé Si nos chemins se croisent. Les thèmes du deuil, de la recherche de soi, mais aussi le contexte de la campagne donnent lieu à une histoire profonde. Le point commun entre ces deux lectures est : l’espoir. Découvrons ensemble pourquoi.