Critique #238 – Sorcery of Thorns de Margaret Rogerson

Bienvenue dans un univers de Fantasy où si l’on ne fait pas attention, les livres peuvent prendre vie et semer le chaos comme dans vos pires cauchemars. Elisabeth est une héroïne malgré elle que vous allez adorer découvrir et admirer par sa force et son courage, mais aussi pour sa candeur qui vous décrochera un sourire. Une grande aventure et une quête identitaire l’attendent et elle ne peut que vous invitez à la suivre.

Critique manga #356 – Adam l’ultime robot tome 1

Moi et la science-fiction on fait deux. On ne s’entend pas tout le temps, et la majeure partie du temps on reste chacun dans son coin sans se parler ou se côtoyer. Mais parfois, certaines lectures, séries ou films, parfois hein, m’interpellent. Et Adam l’ultime robot en est l’exemple. J’aurais pu citer aussi Origin de BOICHI, également aux éditions PIKA qui a été une découverte coup de coeur en cette année 2020. Mais revenons sur Adam, qui a aussi des qualité qui on sut me le rendre adorable.

Critique manga #355 – Gannibal tome 1 et 2

Appétit cannibale, le plus méchant des animals… » chantait Don Choa, rappeur français issu du groupe Fonky Family quand il se lança en solo en 2002 sur son album  »Vapeur Toxique ». Alors, souvent, quand je lis ou entend le mot cannibale j’ai la chanson Dr. Hannibal qui me me vient en tête. C’est un peu comme le réflexe de Pavlov, le conditionnement, etc vous savez. Bref. Et si on fouille un peu dans les paroles de cette chanson on retrouve un peu la définition du cannibalisme humain, même si c’est écrit de manière moderne pour coller au début des années 2000. Comme vous l’aurez compris dans Gannibal, on parle cannibalisme et de manière très subtile et très bien tournée. Je vous invite à déguster ce thriller qui aiguisera votre appétit sans jamais vous provoquer un haut-le-coeur.

Critique manga #354 – Luminous Blue tome 1

L’un des derniers titres des éditions Taifu qui vient de rejoindre la collection Yuri, de quoi ravir les fans après une très longue traversée du désert. Un genre qui n’a pas à rougir face aux autres genres, tel que le shojo car celui-ci est aussi profond que n’importe quel autre manga. Luminous Blue en fait parti, et c’est une lecture qui emballe totalement !

Critique manga #353 – So I’m a Spider, So What ? tome 1 et 2

Une petite araignée qui se balançait sur une toile, une toile, une tooooile…. ok, j’arrête. Dans cet article, je vous parle de l’araignée la plus fun, la plus adorable, la plus mignonne et la plus courage qui puisse exister au monde ! Sa mission: survivre dans un monde rempli de bêtes et de monstres pour reprendre apparence humaine et retourner dans son monde. Parce que ouais, être une lycéenne coincée dans un corps d’araignée c’est pas cool, mais alors pas cool du tout !

Critique #237 – Buffy, intégrale volume 2 et 3

Buffy est une série que j’ai découvert un soir fin des années 90 sur M6, début saison 2, et que j’ai regardé par curiosité et qui m’a foutue une claque. Et si, pour moi, toutes les saisons ne se valent pas, et si encore une fois, pour moi, les trois premières saisons restent les meilleures, et que les saisons 4 à 7 vont en déclinant, je sais que la série possède des qualités indéniables tout du long. Elle a marqué une génération et surtout de nombreux scénaristes, réalisateurs et producteurs, qui encore aujourd’hui s’inspirent du travail de Joss Whedon sur cette série pour créer. Buffy a été une révolution dans le paysage télévisuel, mais aussi féministe, et son actrice aura incarne l’une des héroïnes les plus marquantes de la pop culture.

Critique manga #352 – Ça reste entre nous tome 1 et 2

Les désirs, les fantasmes, les rêves, sont des secrets que l’on se garde le plus souvent de partager. Notamment quand on est une femme. Après tout parler ouvertement de ses fantasmes sexuels pourrait nous faire passer pour… une fille facile, non ? C’est en tout cas ce que la société nous fait croire depuis des siècles, et cela ne semble pas vouloir changer, même si des voix se lèvent pour contester cela. Dans Ça reste entre nous, notre héroines se retrouve confrontés à cela. Au lieu de les dire, elle les écrit dans son carnet, mais cela change… quelqu’un va l’aider.

Critique manga #351 – Chacun ses goûts tome 1

Bon appétit ! C’est ce que j’ai envie de vous dire si vous décidez de vous lancer dans la lecture de Chacun ses goûts puisque dans ce nouveau titre des éditions KANA, la nourriture y a une grande place. Moi, ce que je préfère retenir ce sont les personnages adorables, le dessins de la mangaka, le dynamisme et le message qui nous dit que l’important c’est d’être soi et personne d’autre. Après, la nourriture c’est pas mon dada dans la lecture… mais je vous laisse découvrir mon avis dans la suite.

Critique #236 – Nos coeurs à l’horizon par Jojo Moyes, Ils sont chez nous de Lisa Jewell

Deux autrices. Deux genres différents. Mais une seule passion : Divertir les gens peu importe le genre que l’on utilise. Jojo Moyes étant plus proche de la réalité a su conquérir aussi bien le lectorat que les critiques. Il en va de même pour Lisa Jewel qui a une plus petite carrière que Moyes, mais qui possède tout autant de talents dans le domaine du suspense psychologique, par exemple.