Critique manga #294 – Jeune dragon recherche appartement ou donjon tome 1, L’Imprimerie des sorcières tome 1

titre manga.png

La Fantasy est un genre aussi bien répandu dans les mangas que dans les romans. Les éditeurs conscients d’avoir un assez gros public friand de ces oeuvres, Soleil Manga propose une collection dédié spécialement au monde de l’infini. Deux titres qui sont très décalés, mais ne sont-il pas un peu répétitif dans les blagues ? À vous de voir…

 


Manga - Manhwa - Jeune dragon recherche appartement ou donjon Vol.1Disponible aux éditions SOLEIL MANGA ou sur AMAZON au prix de 7.99 € | LIRE UN EXTRAIT ICI | REGARDER LA BANDE ANNONCE DU MANGA

C’est avec Jeune dragon recherche appartement ou donjon que les éditions Soleil Manga ont lancé leur nouvelle collection Fantasy. Publié à l’origine en 2016, ce shonen manga est écrit par Kawo TANUKI et dessiné par Choko AYA. La série est toujours en cours avec 5 tomes, et c’est lors de la publication de ce dernier que l’on a appris qu’une adaptation en série anime était en cours. L’histoire est celui d’un jeune dragon prénommé Letty qui se retrouve mis à la porte par son père après une énième gaffe de sa part. Sans le sou et avec la réputation d’être réputé pour ses nouveaux bienfaits (organes, dents, écailles, ailes) Letty a de fortes chances de ne pas survivre bien longtemps dans ce monde s’il ne se trouve pas un nouveau foyer. Sécurité et indépendance, le dragon se lance dans une quête qui ne va pas être de tout repos. Le scénario est bien développé tout du long avec de bonnes idées. L’humour est présent, notamment quand il s’agit de faire vivres des situations délicates et dangereuses pour Letty. On est un peu dans un gag manga d’héroïque Fantasy à rallonge. Les différents clins d’oeil à la multitude des genres dans le manga passent bien, et Letty nous apparaît très sympathique. S’il nous semble un peu simplet au départ, on finit par s’attacher à lui et avoir de l’empathie quand il tombe dans un piège lors de la visite d’un château. À de nombreux moments, le scénariste n’hésite pas à frôler le quatrième mur, nous faisant réaliser que les personnages eux-mêmes sont conscients d’évoluer dans un univers proche du jeu vidéo ou d’aventure.

1

© 2016 Tanuki Kawo / Aya Shoko, MAG Garden

Durant son parcours, Letty rencontre Dearia, un elfe architecte et vendeur immobilier qui va faire un point d’honneur à trouver le foyer idéal pour le dragon. Il serait facile de cataloguer le récit de TANUKI et AYA comme une parodie, mais ce serait mal juger leur travail. Si le début est un peu maladroit et déstabilisant, la personnalité de Letty et Dearia font que l’alchimie prend plus facilement. La deuxième moitié du tome est plus agréable et la chute des gags passe mieux. Le dessin de Choco AYA est bon et travaillé. Le rendu de Letty est vraiment excellent. Il possède aussi bien un aspect mignon que dangereux, même si c’est le premier qui ressort le plus à la lecture. Les paysages en forêt sont au point, les intérieurs sont assez exploités pour que l’on y croit. La qualité du livre est vraiment sans reproche. Cette jaquette rouge qui se rapproche des anciens ouvrages et ses bordures dorées est très appréciable. J’adore ! En conclusion, Jeune dragon recherche appartement ou donjon mise sur un premier tome introductif mais pas ennuyeux. Le rythme imposé par le mangaka est en adéquation avec cette énergie qui ressort à la lecture. Letty et Dearia sont des personnages que l’on suit avec réelle envie.

Copie de lire en bulles

 

Manga - Manhwa - Imprimerie des sorcières (l') Vol.1Disponible aux éditions SOLEIL MANGA ou sur AMAZON au prix de 7.99 € | LIRE UN EXTRAIT EN LIGNE 

L’Imprimerie des sorcières est l’autre titre qui a lancé la collection Fantasy des éditions Soleil, en septembre dernier. C’est en 2017 que MOCHICHI (scénario) et Yasuhiro MIYAMA (dessin) on débuté la prépublication du titre dans le magazine Dengeki G’s Comics de ASCII Media Works (Bloom Into You, Sword Art Online, Whispering les voix du silence). À l’heure où j’écris ces lignes, ce seinen est toujours en cours avec 3 tomes. Le récit a pour arrière-plan un univers Fantasy où la magie fait partie du quotidien des gens lambda qui connaissent tous plus ou moins certaines techniques. Parmi eux évoluent Mika, une jeune humaine qui essaye de mettre la main un sort pour pouvoir retourner dans son monde. En effet, cette habitante de Tokyo s’est vu aspirer dans ce monde particulier, il y a maintenant six mois. Depuis, elle ne cesse de chercher un sort qui puisse la faire rentrer chez elle grâce au seul pouvoir qu’elle a acquis. Il s’agit celui de pouvoir copier ce qui bon lui semble, lui offrant ainsi la possibilité d’ouvrir une imprimerie pour sorciers et d’avoir accès aux différents grimoires. Arrivera-t-elle à mettre la main sur le sort qui la ramènera dans son monde ? Le scénario possède de bonnes idées, comme celui de voir Mika organiser un Magic Market qui voit affluer les sorciers du monde entier pour présenter des sorts de leurs créations. Le concept est mis en place rapidement et de manière globalement intéressante. Si le rythme est aussi très dynamique, le scénario part un peu dans des directions différentes avec un humour qui marche, mais pas toujours.

2

© MOCHINCHI 2018 © YASUHIRO MIYAMA 2018 / KADOKAWA CORPORATION

Au départ la lecture est agréable, mais au fil des pages le plaisir s’évanouit pour laisser un sentiment de longueur. C’est léger, et on appréciera certains clins d’oeil cachés ici et là, comme celui qui détourne le nom de certaines maisons d’éditions françaises de mangas pour présenter les différents groupes de magiciens. Au niveau de la personnalité de notre héroïne on est dans le dynamisme pur et dur. Elle est sympathique, enjouée et travailleuse. La partie concernant le Magic Market prend beaucoup de place dans ce tome 1, éclipsant ainsi la partie imprimerie. Ce que l’on y voit est intéressant mais pas assez développé et les longueur dans le scénario n’aident en rien. Le trait de Yasuhiro MIYAMA est bon, le design des personnages est correct, et l’énergie se ressent dans les expressions et mimiques des héros. Le décor est bon, détaillé, et globalement agréable. L’édition est de qualité et la jaquette pour cette nouvelle collection de Soleil Manga est vraiment classe. En conclusion, un tome 1 sympathique mais manquant réellement de consistance pour retenir mon attention. Toutefois, je ne peux pas nier que le concept est une bonne idée, mais que l’exécution ne fonctionne pas sur moi. Mais nul doute que ce titre trouvera son public.

Une réflexion sur “Critique manga #294 – Jeune dragon recherche appartement ou donjon tome 1, L’Imprimerie des sorcières tome 1

  1. Je n’ai lu que le second et n’ayant pas accroché plus que ça, je pense aussi faire l’impasse sur le premier. C’est étrange d’avoir sorti cette collection à concept… Sûrement pas surfer sur la vague GoT, mais il aurait fallu des titres de qualité pour ça V.V

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s