Critique manga #225 – Blue Flag tome 1

Copie de titre manga.png

Il y a parfois des mangas que l’on n’attend pas. Un titre que l’on voyait arriver du coin de l’œil sans réellement nous attarder dessus. On se dit « pourquoi pas? », puis on oublie. Blue Flag a été cet exemple. Après la lecture de ce premier tome, mon cœur a failli lâcher, les émotions ont été intenses et m’ont rendu fébrile. Une amitié avec de l’amour, la recherche de son identité sexuelle, et de sa place dans le monde. Blue Flag est, à ce jour, la révélation manga de 2019. Parole de lectrice !

 

Disponible aux éditions Kurokawa dans la collection Shonen ou sur Amazon au prix de 7,65€ | Série en cours avec 6 tomes au Japon

AVIS EN PLUS : Jagaimanga | L’Apprenti Otaku | Esprit Otaku

Merci à Guillaume pour l’envoi de ce manga


Blue Flag (Ao no Flag en VO) est un manga écrit et dessiné par KAITO, dont la prépublication a débuté en 2017 au Japon dans les pages du Shonen Jump + des éditions Shueisha. L’histoire s’ouvre avec la narration de Taichi Ichinose, lycéen plutôt effacé et banal. Le jour de la rentrée scolaire il découvre qu’il est dans la même classe que Tôma Mita, son ancien ami de primaire qui est depuis toujours doué en tout. Il est également adoré de tous, et se trouve ravi de pouvoir renouer avec Ichinose. Dans leur classe, il y a aussi Futaba Kuze, adolescente très maladroite, timide et chahutée par les autres. Comme toutes les filles du lycée, elle est amoureuse de Tôma mais ne sait comment l’aborder à cause de sa nature très effacée. Un jour, Ichinose l’aide à attraper un livre qu’elle n’arrive pas à atteindre sur l’étagère d’une librairie. Futaba va alors prendre son courage à deux mains et demander de l’aide à Ichinose pour se rapprocher de Tôma. Débute alors une grande histoire d’amitié où les sentiments des personnages vont vous faire chavirer le cœur.

Quand les Éditions Kurokawa ont commencé à parler de ce titre, j’ai tout d’abord été interpellée par la couverture qui est réellement très belle dans sa simplicité. Mais avec la multitude de titres qui sortent chaque mois, je l’ai un peu laissé passer. Puis, quand Guillaume attaché de presse pour IGAM Entertainment et Japan FM m’a contacté pour me proposer la lecture du tome 1 de Blue Flag, je me suis dit pourquoi pas ? En lisant ceci, n’allez pas penser que je vais encenser le titre simplement parce que c’est un Service Presse. Depuis le lancement de ce blog, en 2016, je m’évertue à donner un avis sincère, à chaque fois. Il arrive que certains titres me plaisent lors de la lecture à l’instant T, et que si je l’avais découvert plus tard dans un autre état d’esprit je ne l’aurais peut-être pas apprécié. Avec moi, la lecture j’y vais au feeling et selon mon envie du moment. Il y a quelques jours, j’ai écouté le dernier podcast de Cases su Table [à écouter ici] qui ont très bien parlé de Blue Flag. En rentrant je l’ai immédiatement fait remonter dans ma PAL, et je me suis laissée portée er par les personnages. Et que dire à part que j’ai eu un méga gros coup de cœur pour ce tome 1 ! En écrivant cette chronique, je peux même dire que c’est pour le moment le meilleur lancement de manga que j’ai lu en cette année 2019. Alors, ok je ne n’ai pas découvert énormément de nouvelles séries pour jusqu’ici, mais Blue Flag possède tous ce que j’aime dans un manga tranche de vie mêlant amour, amitié, quotidien et découverte de soi. Peu importe que je ne sois plus au lycée et que je sois une adulte de 29 + 2 ans (je sais c’est choquant), peu importe ce genre de détails insignifiants. Blue Flag peut parler aussi bien à un lycéen de 15 ans qu’à un adulte de 40 ans. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pourquoi ? Simplement parce que la narration de KAITO nous fait tressaillir. Vibrer de nostalgie, d’empathie, d’amour et de bien plus encore… Ichinose est le narrateur principal de cette histoire. Il n’est ni populaire ni impopulaire, mais on devine qu’il n’a pas beaucoup d’amis. Petit, parfois trop passif, il se laisse porter par la vie sans réellement se poser de question. Quand Tôma revient dans sa vie, on découvre qu’il ne peut s’empêcher de ressentir un peu de jalousie envers lui, puisque tous ce qu’il touche est une réussite et qu’il ne laisse pas la vie lui filer entre les doigts. Sportif, gentil, serviable, beau, grand, intelligent, et sociable… du point de vue de Ichinose, Tôma est irréprochable. En acceptant d’aider Futaba à le draguer, il va découvrir beaucoup de choses sur lui-même, car sa camarade de classe lui renvoie le reflet de beaucoup de traits de son caractère, et pas forcément les plus flatteurs. Futaba est une fille qui nous fait ressentir tellement d’amour envers elle, que je serais capable de déplacer des montagnes rien que pour qu’elle soit heureuse. Alors oui, parfois on aimerait qu’elle soit moins timide et qu’elle s’affirme mais, au fond n’a-t-on pas un peu de Futaba en nous ? Quand on aime quelqu’un en secret, on est souvent dépassé par les sentiments que l’on ne contrôle pas. Futaba en est l’image, oui, mais elle est tellement plus. Ce trio va nouer une amitié qui, si elle n’a pas commencé de manière très naturelle, va vite le devenir. Mais le jardin secret de chacun vafaire de l’ombre en cette amitié pleine de bienveillance. Si j’ai deviné certaines choses très vites, il est impossible pour moi de savoir dans quelle direction va aller Blue Flag ! Je ne peux pas en dire plus sans vous révéler les rebondissements qui arrivent doucement dans le manga, mais aussi parce que les mots me manques pour vous dire à quel point j’ai aimé ce manga.

3

AO NO FLAG © 2017 by KAITO / SHUEISHA Inc.

KAITO décrit les émotions de chacun avec véracité et sans artifices. Elles sont sublimées par les expressions et les regards. Il y a aussi des pointes humoristiques aussi bien dans le texte ou dans le dessin. Le trait est affirmé mais plein de douceur. Le design des personnages correspond à la personnalité et les descriptions de chacun. Les arrières-plans sont travaillés et nuancés. Certains passages dépourvus de texte sont encore plus parlant tant ils sont porté par la mise en scène, les zooms, et les mimiques. Le travail d’édition de Kurokawa est très bon, la traduction est moderne sans tomber dans des clichés qui auraient joué contre la narration.

En conclusion, ce premier tome de Blue Flag a été un énorme coup de cœur. Les personnages sont très attachants, la narration de KAITO m’a fait vibrer d’émotions de par la poésie et simplicité que dégage l’ensemble du titre. Un manga tranche de vie à lire et partager, qui vous fera sourire, rêver et vous fera voir votre quotidien autrement.

infos manga.png

13 réflexions sur “Critique manga #225 – Blue Flag tome 1

  1. Je n’ai pas eu un aussi gros coup de coeur que toi, mais ce fut aussi une très belle surprise.
    Je ne voulais pas le prendre au début, je n’étais pas fan des dessins, mais à force d’en entendre dire du bien et surtout qu’il ne fallait pas se fier au début, parce que ça changeait du tout au tout ensuite, j’ai cédé et comme j’ai bien fait.
    Moi aussi, j’avais vu arriver des choses mais ça n’empêche de prendre une jolie claque émotionnelle quand ça arrive. Ce titre est méga touchant et croque avec justesse l’adolescence.
    Je croise les doigts pour ressentir encore autant de choses par la suite !

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne me souviens plus combien de tomes fera la série complète. Je compte le lire, mais pour le moment j’attend un peu. Beaucoup de monde à vraiment apprécié sa lecture mais comme je le dis souvent sur des histoires comme celle ci, donc à voir si ça ne devient pas trop long à force.

    Aimé par 1 personne

    • Merci de m’avoir lu et de me laisser un commentaire. On se suit sur Twitter, et j’ai beaucoup d’estime pour tes opinions en matière de manga.
      La serie est encore en cours non ? Il y a 6/7 tomes pour le moment. Je comprends que tu attende, j’attends de voir ce que va donner ce tome 2. Je n’ai pas voulu intégrer certains éléments dans ma critique (sûrement que tu vois de quoi je parle) parce que même si je l’ai tout de suite compris de par la mise en scène de l’auteur, j’ai été très touchée par l’arrivée en douceur et naturel de ces éléments justement. Il y a beaucoup d’émotions pures et violentes qui émanent des personnages.

      J'aime

      • Merci pour ce gentil message.Effectivement il est encore en cours avec 6 tomes parus. J’ai quelques titres qui s’en rapproche déjà aussi, ce qui me motive à patienter, Iris Zero, ReLife ou encore récemment fini Moving Forward par exemple.

        Aimé par 1 personne

      • Moving Forward j’ai essayé par 2 fois, mais je crois que la traduction me pose problème avec cet espèce de dialecte… pourtant j’adore l’auteure sur Banale à tout prix !

        J'aime

  3. Merci beaucoup pour le lien vers mon article, ça me fait très plaisir !
    Comme toi ce premier tome a été un coup de cœur et j’ai hâte d’avoir le deuxième.
    Je suis d’accord sur le fait qu’on puisse s’y retrouver quel que soit notre âge en tant que lecteur/lectrice (ayant moi réellement 31 ans !). Une très belle découverte avec des personnages très bien écrits et de belles émotions qui transparaissent déjà.

    Aimé par 1 personne

  4. Ta chronique est intense dans le sens où on sent que tu as vraiment été transportée par ta lecture. Je note donc le titre en croisant les doigts pour ressentir un tel coup de coeur pour cette histoire.

    Aimé par 2 personnes

  5. Pingback: Throwback Thursday #2021-11 – Les Blablas de Tachan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s