Critique #008 – Before I Fall de Lauren Oliver

10.02.2017 (14)

Je tiens à remercier les éditions Hachette Romans et NetGalley.fr qui m’ont donné la chance de pouvoir découvrir ce bouquin et d’en faire une critique.

Before I Fall (Le dernier jour de ma vie) est le premier roman de Lauren Oliver, romancière américaine née dans le Queens, et évoluant dans le genre Young Adult, science-fiction et dystopique. Depuis toute petite, Lauren a été bercée par l’écriture grâce à ses parents tous deux professeurs de littérature. Ces derniers l’encouragèrent à écrire ses propres histoires, dessiner, peindre, mais aussi à mettre en avant son imagination. Après ses études à l’université de Chicago, elle entra dans un programme d’écriture de New York. Before I fall est son premier roman paru en 2010 suivi de la trilogie Delirium (2011 – 2013).

Dans Before I fall on suit Samantha Kingston alias Sam qui a grandi dans une petite ville des États-Unis où pratiquement tout le monde se connaît. Lycéenne et populaire, Sam va revivre le dernier jour de sa vie sept fois, apprenant à chaque fois de nouvelles valeurs et des mystères entourant sa mort. Elle va devoir trouver les causes, les explications, les contourner et les accepter pour avoir une chance de débloquer ce nœud temporel.  

Pour être honnête, il ne m’a fallu que quelques jours (moins d’une semaine) pour lire ce bouquin en entier tant j’ai trouvé la plume de Lauren Oliver entraînante et inspirée. Au début, j’étais un peu sceptique sur le personnage de Sam, car il faut l’avouer, elle est assez détestable par son attitude avec sa famille et les autres lycéens. À ses yeux, seul son petit monde, ses amies – Ally, Lindsay et Elody – et son petit copain Rob ont de l’importance. Si elle est désagréable et cruelle avec les autres, tant pis. Comme je l’ai dit, Sam ne va cesser de revivre sa dernière journée sans comprendre pourquoi. À chaque nouveau réveil, la journée du 14 février – jour de la Saint Valentin- recommence sous la frustration et l’incompréhension de Sam. Chaque journée sera différente suivant les actions, même les plus infimes, de Sam et son entourage sur le court du temps.515LAp1NqRL._SX312_BO1,204,203,200_

Il est intéressant de voir qu’au fil des pages, Sam change passant d’un extrême à l’autre, d’une émotion à l’autre, comme quelqu’un sombrant peu à peu dans la folie. Et souvent, elle va se demander si ce n’est pas ce qui est en train de se passer. Est-elle folle ? Est-elle réellement morte ? Ce sont les deux questions que l’on se pose et dont on veut absolument avoir les réponses.

Alors qu’au début je n’appréciais pas le personnage, je me suis surprise à apprendre à la connaître, entrer sans ses pensées à travers les mots de l’auteure, et à m’attacher à elle. On découvre alors que tout n’est pas blanc ou noir dans la vie, qu’il existe des zones de gris et d’ombres que l’on doit apprendre à accepter. Est-ce que l’on peut changer ? Samantha le pense, et va tenter de changer pour empêcher que la journée ne répète inlassablement. Les palettes d’émotions qui jaillissent de Sam lui permettent d’ouvrir les yeux sur le monde, et sur l’importance des petites choses. Comment un battement d’aile de papillon en Colombie peut provoquer une tornade au Japon.

Les personnages secondaires sont décrits à travers les souvenirs de Sam, allant de révélation en révélation au fur et à mesure des pages. Il y a le personnage de Kent, décalé, attachant, serviable mais faisant partie des non populaires, ainsi que Juliet qui aura toute son importance dans le récit. Même si l’on ne s’attache pas au trio d’amies de Sam, il est génial de découvrir que personne n’est parfait, et que même elles possèdent leurs secrets et leurs peurs. 

« Peut-être que vous pouvez vous permettre d’attendre. Peut-être que pour vous il y a un lendemain. Peut-être que pour vous il y en a mille, trois mille ou dix mille, tant que vous avez le luxe de vous y prélasser, de vous rouler dedans, de les laisser filer telles des pièces de monnaie entre vos doigts. Tellement de temps que vous pouvez le gâcher.
Mais pour certains d’entre nous, il n’y a qu’aujourd’hui. »

Lauren Oliver arrive à distiller des éléments intéressants qui malgré le fait que la même journée se répète sans cesse, on découvre à chaque fois des choses en plus. Before I Fall est un récit young adult mêlant sexe, mode, garçons, alcool et la typique hiérarchie scolaire des lycées américains. Dans le récit on découvre une grande part de psychologie, nous faisant nous aussi réfléchir sur le temps qui passe, l’envie de devenir adulte et devenir autonome. J’ai trouvé les réflexions de Sam presque philosophique comme si nous aussi nous apprenions à voir les choses sous une lumière différente.

En conclusion, Before I fall est un très bon roman Young Adult que même quelqu’un
étant hors de l’adolescence (ou ayant dépassé les 20 ans) peut facilement lire. L’écriture est riche et attrayante, notre curiosité est piqué à vif et on se laisse emporter dans un monde qui n’est pas le notre mais qui le pourrait. C’est avec plaisir que je lirais les autres bouquins de Lauren Oliver, en commençant par la trilogie Delirium se déroulant dans un univers dystopique. Ses autres romans sont également disponibles aux éditions Hachette, dont son tout dernier roman Replica inclut, en librairie depuis le 22 mars.

À noter qu’une adaptation cinématographique est sortie au début du mois de mars avec Zoey Deutch (Sam), Halston Sage (Lindsay), Logan Miller (Kent), Cynthy Wu (Ally), Kian Lawley (Rob) et Elena Kampouris (Juliet). Il est réalisé par Ry Russo-Young adepte des films indépendants.

Acheter Before I Fall sur Amazon.
Sans titre 17

Powell industries (5)

Publicités

2 réflexions sur “Critique #008 – Before I Fall de Lauren Oliver

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous #008 – Lire en bulles

  2. Pingback: Bilan d’Avril 2017 – Lire en bulles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s