Critique #103 – Qui je suis de Mindy Mejia

TITRE PAGE

Êtes-vous quelqu’un d’honnête avec les autres ? Et avec vous-même ? Qui je suis est une question que chacun peut venir à se poser un matin devant la glace, ou lors d’un doute ou après un moment douloureux. Ce premier roman de Mindy Mejia publié en France, est un thriller palpitant et nous entraînant dans les recoins de l’âme humaine. Véritable ode aux personnages profonds et tumultueux, Qui je suis a toutes les qualités pour marquer le lecteur. À vous de vous laissez tenter.  

 

Acheter Qui je suis  sur le site des éditions Mazarine ou sur Amazon.

Lire un extrait

MERIC AU LIVRE DE POCHE POUR (2)


Mindy Mejia est une auteure américaine originaire du Minnesota, dont le premier roman The Dragon Keeper a été publié en 2012 chez Ashland Creek.  Elle est titulaire d’un BA de l’université de l’état où elle vit avec son mari et ses enfants, ainsi que d’un MFA de Hamline. Son parcours professionnel la mena à travailler en tant que gestionnaire de crédit, tout en poursuivant l’envie d’être écrivaine. C’est en s’inspirant de ce qu’elle aime au fil de ses lectures, comme le contemporain avec un sujet qui amène de la consistance au scénario, qu’elle décide de franchir le pas. Son dernier thriller, Qui Je suis (Everything You Want Me To Be en VO) est paru l’année dernière aux États-Unis et en Grande-Bretagne. En France, ce thriller est disponible aux éditions Mazarine de chez Fayard.

Qui Je Suis est l’histoire d’Henrietta “Hattie” Hoffman, jeune fille de 18 ans prête à prendre un avion pour New York, ou vers n’importe où, pourvu qu’elle puisse quitter Pine Valley, petite bourgade insignifiante et monotone en ce mois de mars 2008. Mais quand on retrouve son corps sauvagement poignardé quelques semaines après ce soir dans une grange délabrée de Pine Valley (près de Minneapolis), l’onde de choc parmi les habitants est immense. Avant sa mort Hattie était une adolescente comme les autres, ou presque, puisque sa vie n’a toujours été qu’une scène de théâtre, où elle a tenu différents rôles. La meilleure amie, l’élève studieuse, la petite amie idéale, toujours celle pour rendre ses parents et professeurs fiers. Mais n’a-t-elle jamais été elle-même ? Et qui aurait bien pu la tuer en prenant soin de la défigurer, post-mortem, à coup de couteau ? L’enquête va alors révéler des zones d’ombre et le véritable visage d’Hattie…

Dans ce thriller, l’auteure nous propose de suivre les trois protagonistes principaux, à différents moments dans le temps. Le premier est bien entendu Hattie avant sa mort, Peter Lund le nouveau professeur d’anglais du lycée, et le shérif Del Goodman en charge de l’enquête pour trouver le coupable. Autour d’eux évoluent une galerie de personnages aussi efficaces que le trio de tête, qui ne manqueront pas de venir intriguer encore plus le récit.

Dès le premier chapitre, Hattie nous happe dans son récit où les émotions sont palpables, alors même qu’elle tente de retrouver un semblant de contrôle. Parce que le contrôle, Hattie elle connaît bien ça. Cette amoureuse de la scène voit sa vie à Pine Valley comme une pièce de théâtre, un film à petit budget, en attendant de pouvoir rejoindre New York et tenter d’enfin vivre sa vie. Nourrie par ce rêve, elle se cramponne aux quelques mois qui la séparent de son diplôme et de son départ pour la Grande Pomme. Les chapitres où elle prend la parole sont comme si elle nous livrait son journal intime, mais vraiment intime… on y lit ses pensées, ses envies, ses idées… La personnalité d’Hattie est vraiment ce qui rend son parcours si entraînant, si humain et presque malsain à certains moments. Entre son innocence, ses manipulations et ses vérités, Hattie apparaît comme vous et moi : imparfaite. Et c’est ce qui fait que l’on s’attache à elle, même que l’on vit les choses avec elle !

Descends de la scène ma chérie. Tu ne peux pas passer ta vie à jouer pour les autres. Les gens vont te prendre ce que tu as. Tu dois apprendre à te connaître toi-même. Et à comprendre ce que tu veux. Je ne peux pas le faire à ta place. Personne ne le peut.

Del et Peter ne sont pas en reste, notamment Peter. Citadin de la ville contraint de quitter sa vie avec sa femme, pour s’occuper de la belle-mère de celle-ci. Délaissé, mais amoureux, il ne cessera d’apparaître comme un homme espérant retrouver sa vie d’avant et ses rêves, enfoui sous les ruines de son couple. Del, shérif de Pine Valley, connaît tout le monde, alors quand il retrouve avec son adjoint le corps de Hattie, il ne peut que vouloir explorer chaque indice et chaque piste afin de retrouver le meurtrier.

La construction narrative du roman est maîtrisée de bout en bout. Chaque détail, chaque chapitre et chaque voix ont leur importance pour nous aider à comprendre. Qui était vraiment Hattie, pourquoi lui a-t-on si cruellement ôté la vie ? Accident au mauvais endroit au mauvais moment, comme on dit ? Le puzzle que Mindy Mejia construit et déconstruit, fait mouche. De son style fluide, efficace et rythmé, l’auteure ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. Cette partie est d’ailleurs assurée par le choix de nous conter les événements à trois voix. Si le récit n’avait été écrit qu’à une seule personne, la tension n’aurait pas été la même et serait vite retombé à plat. L’auteure prend  également le temps de faire des allusions à la grande littérature, en particulier au théâtre, ce qui apporte une richesse (pas barbante) à ne pas négliger. La notion de “masques” que l’on porte dans notre quotidien est ce qui a de plus marquant ici, d’ailleurs l’esprit vif de Hattie et sa répartie provoques un savoureux mélange à la lecture. 

En conclusion, Qui je suis n’est que le deuxième roman de l’auteure, et le premier publié en France, mais on peut dire que Mindy Mejia frappe fort ! Le suspens et le doute transpirent des mots pour monter gentiment en nous, jusqu’à la révélation finale. Entre découverte de soi, de l’amour et de la vie, Qui je suis se pose comme un thriller subtil nous emmenant loin dans les méandres des désirs et tragédies de l’être humain.

18cdc

Infos roman

 

 

 

 

2 réflexions sur “Critique #103 – Qui je suis de Mindy Mejia

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s