COMICS #003 – Les super-héroïnes au top : Spider-Woman

TITRE SUPER-HEROINE.png
C’est avec plaisir que je reviens avec un troisième dossier comics mettant en lumière une super-héroïne. Après Wonder Woman de DC Comics, et Faith de Valiant Entertainment, c’est au tour de Marvel Comics de se mettre en lumière avec force et élégance se balançant de toile en toile en la présence de Spider-Woman.

Sous ce pseudonyme se cache en réalité plusieurs personnages de la Maison des Idées. La première à porter ce nom est Jessica Drew, suivie de Julia Carpenter, Martha Franklin, Charlotte Witter, et Veranke. Mais pour ne pas compliquer les choses, parce que oui les comics sont souvent compliqués, je vais vous relater la création et l’évolution de la première porteuse du masque, à savoir Jessica Drew.

1601445-marvel_spotlight__1971_1st_series__32.jpeg

Créée par le scénariste Archie Goodwin, et les artistes Sal Busceman et Jim Mooney, dont le visuel se base sur celui de l’artiste freelance Marie Severin,  Jessica Drew apparaît pour la première fois dans les pages de Marvel Spotlight #32 daté de février 1977. Dans sa première aventure, elle ne se nomme pas encore Spider-Woman, mais Arachnée, et est le fruit d’une expérience génétique menée par l’organisation criminelle HYDRA, en tant qu’agent pour tuer Nick Fury. À la fin de l’épisode de Marvel Spotlight #32, elle décide de prendre sa liberté et adopte le nom de Spider-Woman. À l’origine le personnage de Spider-Woman ne devait pas exister sur la durée, mais face au succès des ventes de ce numéro, l’éditeur en charge de la série Marv Wolfman se voit demandé de lui offrir sa propre série avec un arc narratif en quatre numéros dans Marvel Two-in-One qui donne de nouvelles origines au personnage.

carte identité.png

Entre ces quatre numéros et le Spider-Woman #1, on apprend que son identité civile est celle de Jessica Drew. D’ailleurs pour la petite histoire, le nom est une combinaison entre le prénom la première fille de Wolfman et le nom de famille du personnage de fiction, la détective Nancy Drew. Malgré le fait que Marvel décide de lui donner de nouvelles origines, une partie de l’ancienne version n’est pas effacées puisque Jessica se souvient avoir été sujette à une expérience menée par son propre père quand elle était enfant, où elle se vit injecter un sérum expérimental basé sur du sang d’araignée irradiée pour soigner son sang contaminé par une exposition à de l’uranium radioactif. Par la suite, elle se découvre de nombreux pouvoirs comme la capacité de voler, de projeter des décharges électriques avec du « venin »,  une force et vitesse surhumaine, mais aussi la capacité de pouvoir s’accrocher aux murs.

La création du personnage a été expliquée par Stan Lee, quelques mois avant le lancement de la série Spider-Woman en 1979, comme ceci :

WonderMan-1« Soudainement, j’ai réalisé qu’une autre compagnie pouvait sortir un bouquin avec  ce nom et déclarer qu’elle en possédait les droits exclusifs. Du coup, je me suis dit qu’il fallait se dépêcher de faire quelque chose pour en avoir les droits. Je voulais protéger le nom parce que c’est typiquement la situation où quelqu’un peut se dire « Hey pourquoi on n’utiliserait pas Spider-Woman ; ils ne peuvent pas nous arrêter… » Vous savez, il y a quelques années, nous avons créé Wonder Man, et DC Comics nous a attaqué en justice parce qu’ils avaient Wonder Woman… et j’ai dit ok, on arrête avec Wonder Man. Puis, plus tard ils ont créé Power Girl juste après notre Power Man, et je me suis dit que ce n’était pas juste. » 

c76a2cac5c86c6bb540e339d7c3c8408._SX1280_QL80_TTD_.jpgDans sa série, Jessica se voit confier à un mentor, Charles Magnus alias le Sorcier Magnus. Il apparaît dès le numéro 2, créé par Wolfman et Carmine Infantino, et est né au 6ème siècle, où il voulut devenir l’apprentie de Merlin qui le refusa. Il  finit par être sous la tutelle de Morgan Le Fay, soeur d’Arthur. En plus de son lien mentor/étudiant, Charles et Morgan auront une relation amoureuse, alors qu’elle devient la nemesis principale de Spider-Woman.

Marv Wolfman quitte la série après le numéro 8 qui fut alors confiée au néophyte Mark Gruenwald. La série continue d’évoluer avec des thèmes plutôt sombres utilisés par son scénariste d’origine, tout en mettant l’accent sur les problèmes de Drew, sa maladresse sociale, sa timidité, et les mauvaises impressions qu’elle laisse à tous ceux qu’elle croise. Ce point sera expliqué plus tard comme la conséquence des phéromones qu’elle dégage, pouvoir que le lectorat ne connaissait pas encore.

e5bd48d4eab690e124-1.jpgMalgré ses origines et pouvoirs différents, ainsi que l’effort délibéré de Wolfman d’éviter les crossovers et les apparitions de Spider-Man, les lecteurs continuent de voir en Spider-Woman une simple copie féminine du héros. Après les départs de Gruenwald et Infantino, Jessica Drew se retrouve sous la direction scénaristique de Michael Fleisher qui imagine le personnage comme un chasseuse de prime, en abandonnant les thèmes sombres et les histoires annexes avec Magnus, pour les remplacer par les standards de l’époque : des génies criminels et un « love interest » amoureux de la version costumée de Jessica Drew, mais qui ne se doute pas que c’est elle qui se trouve sous le masque. Avec ces changements, les fans n’ont pas hésité à dire que Fleisher avait enlevé toute l’essence du personnage et tout ce qui la rendait spéciale. À cette époque, un des auteurs ayant le vent en poupe était Chris Claremont qui dirige d’une main de maître le titre Uncanny X-Men, ce qui donna l’idée à Marvel de lui faire écrire les aventures de Spider-Woman, pour lui redonner un nouveau souffle. Et c’est ce qu’il fit en renégociant une nouvelle carrière à la femme araignée en tant que détective privée.

4480109-spider+woman+50+031.jpgMalheureusement, Claremont ne reste que le temps de treize numéros, ce qui va pousser Marvel à annuler la série à cause de ses mauvaises ventes. Pour les derniers épisodes de la série, Gruenwald revient en tant qu’éditeur accompagné de la nouvelle équipe créative composée de Ann Nocenti et Brian Postman. Dans le dernier épisode (#50), Jessica affronte son ennemie de toujours Morgan La Fay et périt sous ses coups après une violente bataille. Cette idée de tuer un personnage n’est pas nouvelle, et souvent (pour ne pas dire à chaque fois) les lecteurs ne l’acceptent pas, comme ici avec Spider-Woman, ce qui amène Gruenwald à vouloir arranger les choses. C’est ce qu’il fait dans The Avengers #240 et #241 de 1984, où Jessica est ramenée à la vie par les Avengers dans un processus spécial où elle perd ses pouvoirs. Pendant le crossover Secret Wars de la même année, Jim Shooter invente une nouvelle Spider-Woman (Julia Carpenter). Mais cette création n’efface pas Jessica de la continuité puisqu’elle continue d’exister en tant que détective privée à San Francisco, avant de partir travailler dans la cité de Madrippor en Asie, où elle fait la connaissance de Wolverine. Jessica et Julia se rencontrent pour la première fois dans Spider-Man Team-Up, qui voit le retour des pouvoirs de Jessica s’amorcer.

1009919-spider_women2.jpgDurant les quatre années suivant son retour, la présence de Jessica fût limitée à de simples moments ici et là dans l’univers Marvel. On peut la voir dans le titre Wolverine de 1988 pendant près de seize numéros, et dans le numéro #27 et #125 à #138, mais jamais en costume. En 1996, le scénariste Mark Gruenwald opère son retour avec le back-up Sensational Spider-Man Annual ’96, intitulé « The Return of Spider-Woman », qui voit Drew remettre son costume pour la première fois après une décennie passée en simple civil. Le numéro se termine sur un teaser, laissant présager un retour du personnage. Malheureusement, le décès de Gruenwald fait que les histoires qu’il avait imaginé pour elle ne voient pas le jour, effaçant par conséquent le numéro Annual de 96. Ce n’est que trois ans plus tard, que Jessica est à nouveau présentée aux lecteurs, cette fois-ci en tant que personnage secondaire pour assister la troisième porteuse de l’identité de Spider-Woman, Martha Franklin, pendant onze numéros.

On peut citer l’apparition du personnage dans la série Alias avec Jessica Jones, en 2003, écrite par Brian Michael Bendis, qui va devenir le principal scénariste de Drew pendant les dix prochaines années.

New_Avengers_Vol_1_15_TextlessAu début de l’année 2005, la nouvelle série New Avengers voit le jour avec Jessica Drew en costume en tant que membre du groupe de super-héros. Le retour de ses pouvoirs est expliqué par un agent de l’HYDRA qui lui demande de rejoindre le SHIELD en tant que agent-double. Sachant pertinemment qu’elle sera tuée si elle refuse, elle accepte et après dix-sept mois d’un long processus pour récupérer ses pouvoirs, Jessica est affectée par le SHIELD à la prison de haute sécurité du Raft. Fin 2005, sort la mini-série Spider-Woman : Origins écrite par Brian. M. Bendis. En 2008, durant l’event Secret Invasion on apprend que celle portant le costume de Spider-Woman n’est pas Jessica mais un imposteur ; la reine Veranke, chargée d’espionner le SHIELD afin de préparer l’invasion des Skrulls (race extraterrestre) sur Terre.  L’échange aurait été effectué durant le processus de récupération de ses pouvoirs mené par HYDRA, qui était en fait composée de Skrulls. Après la défaite des Skrulls, la vraie Jessica est de retour durant le très sombre Dark Reign, au sein des New Avengers comprenant Iron Fist, Luke Cage, Jessica Jones, Spider-Man, Ronin, Mockingbird, Wolverine, Captain Marvel et Captain America.

« Vous pouvez revenir en arrière et constater quelques allusions dans le numéro 1, maintenant vous savez pourquoi la série Spider-Woman n’a jamais été lancée. Nous avons pensé à la faire et de révéler qu’elle était en fait une Skrull dès le premier numéro. Je l’ai même écrit mais au final j’ai trouvé que cela ne rendait service à personne , » a déclaré Brian M. Bendis en précisant que cette imposture était prévue bien avant New Avengers #1.

En 2009, Bendis publie une mini-série en sept numéros intitulée Spider-Woman : Agent of S.W.O.R.D., qui voit Jessica accepter d’effectuer des missions pour le S.W.O.R.D., car elle a le sentiment d’avoir été rabaissée par l’imposture de Veranke durant Secret Invasion. Une version du comics en « motion » est disponible sur internet, en cliquant ici.

tumblr_m20687BAq01rrq4p8o1_1280.jpgSuite à l’annulation de New Avengers, Spider-Woman apparaît en tant que personnage régulier dans la série Avengers (2010-2014) qui fait suite à l’event Siege et à la chute de Norman Osborn en tant que chef des Avengers durant le Dark Reign. Une nouvelle équipe de héros est formée par Steve Rogers/Captain America, qui invite Jessica à rejoindre l’équipe malgré les résistances de certains. Durant son temps au sein des Avengers, Jessica va développer des sentiments pour son coéquipier Hawkeye, dont la relation sera mise à rude épreuve avec le retour de Norman Osborn et du H.A.M.M.E.R.

 

Sans titre 2.jpgAu bout de 34 numéros, le titre Avengers est annulé mais ne laisse pas Spider-Woman sans emploi puisqu’elle apparaîtra dans le crossover Spider-Verse qui lie les titres Spider-Man entre eux, en 2014, où tous les porteurs du costume de l’Araignée sont menacés par le vampire Morlun, grand ennemi de Spider-Man. De cet évènement naît une nouvelle série Spider-Woman, tie-in de quatre numéros écrits par Dennis Hopeless. Le numéro 5 de la série marque un tournant puisque pour la première fois depuis sa création dans les années 70, le costume de Spider-Woman est remis au goût du jour avec un look plus urbain comme Batgirl au même moment chez DC Comics durant les New 52.

 

1507917_xlEn 2015, Marvel lance son grand event Secret Wars qui voit l’univers Marvel se confronter à de nombreux univers alternatifs (Ultimate, Marvel 2099, Age of Apocalypse, Marvel 1602, House of M) sur ce que l’on appelle le Battleword, une planète créée à partir des différents morceaux restant de ces univers après leurs destructions. Au terme des neuf numéros de Secret Wars, la Terre est restaurée ne formant plus qu’un seul et même univers, voyant l’intégration de plusieurs personnages des différents mondes alternatifs à la réalité actuelle. Jessica revient sur le devant et ne passe pas inaperçu puisque les lecteurs vont la découvrir enceinte, huit mois après les événements de Secret Wars.  Après des spéculations sur l’identité du père, Jessica avoue avoir été dans une relation avec un homme neuf mois auparavant avec l’espoir de former une famille, avant que ce dernier ne la quitte, lui laissant cette envie de maternité qui la poussa à s’adresse à une banque de sperme. Elle donne naissance à un petit garçon, Gerry, qui semble avoir hérité de ses pouvoirs.

En 2016, Jessica apparaît dans le crossover Spider-Women réunissant les titres Spider-Gwen et Silk qui voit Jessica piégé un univers alternatif où elle s’est rendue pour devenir le mentor pour Gwen et Cindy Moon alias Silk.

Spider-Women_Alpha_banner

Versions alternative de Jessica Drew

Ce n’est pas un fait nouveau, que dans les comics plusieurs versions d’un même personnage peuvent exister. Le cas de Spider-Woman n’est pas différent puisqu’elle existe dans d’autres réalités.

Dans Age of X, Jessica est un membre des Avengers chargée de chasser les mutants sous les ordres de Frank Castle alias The Punisher. Elle répond au nom de de code de Redback, et est l’une des plus grandes tueuses des États-Unis. Sur la Terre-65, Jessica est en réalité Jesse Drew, marié, père de deux enfants, et ayant deux petits-enfants. Dans la série Marvel Zombies, qui voit les héros Marvel être des zombies, Jessica lutte avec d’autres héros pour survivre face à l’épidémie, même si elle finit infectée comme le révèle sa présence au sein des zombies dans Ultimate Fantastic Four #32. Dans l’univers Ultimate, Spider-Woman est le clone du Peter Parker de ce monde, et possède les mêmes capacités que lui. Elle est présente durant l’arc de la « Saga du Clone » travaillant pour la CIA. On y apprend que le Doctor Octopus est à l’origine des expériences menées sur les clones de Peter. Après avoir combattu auprès de Spider-Man, la jeune femme s’enfuit pour commencer une nouvelle vie sous l’identité de Jessica Drew.

Sans titre 4

Spider-Woman dans les médias

Spider-Woman-salute-to-Marvels-pastDurant le run de Gruenwald, Marvel profite de la popularité du personnage pour lancer un cartoon autour de l’héroïne, dans la case jeunesse du samedi matin sur ABC.  Jessica Drew y est doublée par Joan Van Ark connue pour ses rôles dans les séries télé Dallas et Côte Ouest, très populaires dans les années 80 et 90. Il existe plusieurs différences entre les comics et la série animée, comme le fait que Jessica travaille pour le Justice Magazine ainsi que les personnages de Billy et Jeff qui gravitent autour d’elle. Les origines de ses pouvoirs sont également altérées, comme le fait que sa force ne soit pas aussi surhumaine que sur le support d’origine. La série dura le temps d’une seule saison de seize épisodes diffusés de septembre 79 et janvier 1980.

Le « motion comics » de la mini-série Agent of S.W.O.R.D. est diponible en DVD à moins de 7 € sur Amazon.

Dans les jeux vidéo le personnage est présent dans Marvel : Ultimate Alliance, Spider-Man : Web of Shadows, Marvel Ultimate Alliance 2, Marvel Super Hero Squad Online, Marvel : Avengers Alliance, Marvel Heroes, Lego Marvel Super Heroes, Spider-Man Unlimited, Marvel Avengers Academy, Lego Marvel’s Avengers, et Marvel Puzzle Quest.

Fin 2014, lors le lancement de la nouvelle série Spider-Woman, une polémique éclate suite à la publication d’une couverture variante dessinée par Milo Manara, où Jessica pose d’une manière très suggestive accès sur la sexualisation du personnage, alors que différents s’insurgent du traitement des femmes dans l’industrie des comics.

2797036-manara-jpg_2424557

« C’est l’une des œuvres de Manara les moins sexualisée, à mes yeux en tout cas (…) Étant donné que le personnage est dessiné dans son entier et couché dans une de ses poses traditionnelle, cela me semble beaucoup moins exagéré que d’autres pièces de Manara que nous avons utilisés ces derniers temps. » – Tom Brevoort vice-président de la publication chez Marvel.

Conseil de lectures

Il est actuellement très difficile de retrouver des ouvrages en français consacré aux aventures de Spider-Woman, toutefois on peut la retrouver dans certaines séries d’équipes disponibles chez Panini Comics.

Sans titre 11.jpg

The Mighty Avengers tome 2 – Fronts multiples de Dan Slot, Christos Gage, et bien d’autres ||Secret Invasion est difficilement trouvable, épuisé sur Amazon. Au pire tournez-vous vers la VO || New Avengers tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6, tome 7  (terminée)  || Avengers – Time Runs Out tome 1, tome 2, tome 3, tome 4 (terminée) || Ultimate Spider-Man tome 9 en VF

Pour les aventures en solo de Jessica Drew, il vous faudra en grande partie chercher du côté de la VO.

Sans titre 12.jpg

Spider- Woman : Spider-Verse qui contient la mini-série tie-in à l’event Spider-Verse|| Spider-Woman : Agent of S.W.O.R.D. disponible en VF (épuisée sur Amazon) et en VO (épuisée sur Amazon) || Spider- Gwen : Spider Women disponible en VF et en VO ||  Spider- Woman : Shiffting Gears vol. 1 Baby Talk qui amorce le renouveau de Jessica. La série est toujours en cours.
Publicités

9 réflexions sur “COMICS #003 – Les super-héroïnes au top : Spider-Woman

    • C’est une questions de marketing et d’argent, pour Marvel et autres compagnies les femmes ne sont pas assez vendeuse. On a l’exemple de Wonder Woman qui meme Apres 75 and d’existence n’a le droit qu’à son premier film au même titre que Batman et Supermba que mnt. Et pour beaucoup Spider Woman n’est qu’une copie de Spider Man et de voir les aventures et niaiseries d’une femme ne sont pas intéressant. Alors que c’est totalement faux.

      Aimé par 1 personne

      • Au vu du succès du premier il y en aura bien un deuxième vers 219/2020 toujours avec la meme réalisatrice normalement ce qui est une bonne chose. Ensuite, il y Captain Marvel pour Marvel qui sortira en 2019. Peut-être que tu connais? Dans tout les cas j’en parlerai prochainement parce que elle aussi mérite qu’on lui donne plus d’importance au vu des gros problèmes de publications qu’elle a connue. C’est une chose récurante chez les héroïnes malheureusement

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s